13 Août

Astronaute : un clip en apesanteur pour le groupe de rock vendéen Epsylon

Objectif Lune pour Epsylon. Après un album sorti en mars et une tournée générale de concerts un peu partout en France, le groupe vendéen nous offre un voyage au-delà de l’atmosphère, au-delà des rêves, avec ce magnifique clip tourné par Nicolas Michon et posté le 21 juillet. Et ce n’est pas un hasard

Epsylon © Jean-Marie Jagu

« Il y a 10 ans, on n’aurait jamais pensé en arriver là où on en est aujourd’hui… », nous expliquait Antonin (bassiste) dans une interview réalisée en février 2018. Près de douze ans de scène, cinq albums studio, un live, des centaines de concerts en Europe mais aussi en Chine, au Koweit ou au Kazakhstan… C’est une évidence, les six musiciens du groupe de rock celtique Epsylon sont allés bien au-delà de leurs rêves les plus fous. C’est justement le thème de ce nouveau clip, quand les rêves deviennent réalité. Cette fois c’est Manu, le guitariste, qui s’y colle, il nous l’explique le pourquoi du comment et inversement ici et maintenant…

« À l’heure de la célébration mondiale du 50e anniversaire du premier pas de l’homme sur la Lune (Apollo 11), et comme un clin d’œil, nous avons dévoilé le 21 Juillet le clip de la chanson Astronaute figurant sur l’album du même nom (sortie en mars 2019 – Arsenal Production / Coop Breizh). Nicolas Michon, chanteur du groupe a franchi le pas de la réalisation du clip en passant derrière la caméra ».

« Nous voulions par ce clip rappeler l’importance de s’accrocher à ses rêves. Tout au long de la vidéo, nous suivons les étapes marquantes d’un enfant, Tom, clin d’œil à Thomas Pesquet, qui a toujours eu dans le coin de sa tête l’idée de devenir astronaute.

Nous voulions un clip chargé d’émotion, tourné dans notre région d’origine et portant des valeurs qui nous sont chères. À l’instar du comédien dans le clip, nous avons toujours cru en nos rêves, depuis tout jeune, on peut d’ailleurs faire un parallèle avec notre rêve qui était de pouvoir vivre un jour de notre musique. Pour les acteurs, on a lancé un appel sur nos réseaux afin de s’entourer de jeunes de notre région qui ont su apporter la fraîcheur et la spontanéité que l’on recherchait pour ce clip ».

Eric Guillaud

Plus d’infos sur Epsylon ici

Pas de vacances pour Epsylon, le groupe sera en concert au festival Les Twins à La Bazoge (50) le 23 août, à Agrinight au Cloître-Pleyben (29) le 24 août, à la Fête de la Saint-Loup à Aubière (63) le 31 août, au festival Patrimoine Vivant à Château-Thierry (02) le 21 septembre, au Festi’Gartempe à Montmorillon (86) le 22 septembre, aux Celtivales à Pierrefontaine-les-Varans (25) le 26 octobre…

05 Juil

Quand Thylacine s’offre le château de Versailles

Éternel voyageur qu’on a notamment pu croiser dans le Transsibérien en Russie ou à bord d’une caravane Airstream du côté de l’Argentine, l’artiste angevin Thylacine s’offre cette fois une escapade dans le passé, une immersion totale dans l’atmosphère sonore du château de Versailles où il a enregistré des sons d’horlogerie, de clavecins, de serrures ou encore de craquements de parquet. Et le résultat ? Une nouvelle oeuvre surprenante tout simplement nommée Versailles…

« Ça a été une chance folle et une expérience incroyable de pouvoir composer un morceau dans le Château de Versailles en utilisant tous les sons et instruments que je pouvais trouver. J’espère que ça se retrouve dans mon morceau ! », explique-t-il sur son compte Facebook.

01 Juil

KO KO MO, Elmer Food Beat, Voyou, The Blind Suns, Mou, Gaume… La playlist d’un été en Pays de la Loire

Ils sont tous ligériens, ont fait l’actualité de cette première partie de l’année ou ne vont pas tarder à la faire, voici dix groupes ou artistes que nous avons aimés, suivis, interviewés et même parfois enregistrés en live. Une sélection totalement subjective mais largement assumée à se passer en boucle tout l’été et plus si affinité… Avec des glaçons !

On commence avec KO KO MO. Le duo rock nantais a sorti son deuxième album au printemps. Son petit nom : Lemon Twins, dix titres à l’énergie complètement folle parmi lesquels ce petit bijou Self Love Age. Branchez les guitares…

On reste dans la catégorie rock tendance énervé avec un retour, celui des Von Pariahs, des Nanto-vendéens qui sortiront en octobre prochain leur troisième album. Deux singles ont pour le moment été dévoilés et sont disponibles sur les plateformes habituelles, No Legs et Suffocate. Du rock qui donne de l’air !

Pour eux, c’est le début de l’aventure, les Nantais Yeggmen ont sorti leur tout premier album en janvier dernier et clippé dans la foulée le titre You Are Lost, une histoire d’amour contrariée. Attention frissons…

Faut-il encore le présenter, Voyou fait un carton partout où il passe. Les Bruits de la Ville, premier album du garçon sorti en février 2019, est un régal de poésie pop lumineuse…

Quatre albums au compteur avec son premier groupe Roman Electric Band, une participation remarquée à la saison 3 de The Voice, beaucoup de concerts à travers l’Europe et une belle échappée en solo depuis 2016, Gaume est revenu au début de l’année avec Square One, un très bel album inspiré et inspirant…

Quentin Sauvé n’est pas vraiment un inconnu du côté de Laval. Bassiste du groupe de post-hardcore Birds in Row, il a sorti son premier album solo cet hiver. Whatever it takes est son nom, un concentré de sonorités folk mélancoliques à souhait..

Plus rock que Vanessa Paradis, plus pop qu’Emmanuelle Monet ex-Dolly, voici Miss Machine, une gamine de 20 ans, nantaise, étudiante en épistémologie et histoire des sciences à l’université, et chanteuse de brit-pop à la française… Pas d’album pour le moment mais trois clips sur sa chaîne YouTube dont le savoureux De Quoi j’ai L’Air

Élevé au Hip Hop et à la chanson française, fan hier de Doc Gynéco, Oxmo Puccino, Fabe, et plus récemment de Mild High Club, Homeshake ou encore Muddy Monk, Mou a développé un univers au ton savamment nonchalant et joliment décalé. Un EP 6 tires baptisé Royal Canin sorti en novembre et déjà une très belle reconnaissance… 

Des riffs tendus qui s’entendent jusqu’à Austin au Texas, une voix à vous coller des frissons jusqu’au bout des orteils, une présence scénique électrisante, le groupe angevin The Blind Suns est par monts et par vaux depuis la sortie de son magnifique album Offshore en avril 2018, un déferlement de rock’n’surf revigorant…

Elmer Food Beat sur la scène de l’opéra Graslin à Nantes. Qui l’eut cru ? Pourtant, c’est bien dans ce lieu prestigieux mais peu habituel pour des rockeurs que le groupe a clippé le titre Ça c’est rock, extrait de son nouvel album Back in Beat sorti en avril. Et il retrouvera cette scène le 16 janvier 2020 pour un concert exceptionnel…

Pour vous passer tous ces titres en boucle, c’est ici…

Eric Guillaud

25 Juin

Les violets : un nouveau clip d’animation signé Ladylike Lily

Elle est passée par Nantes en mars dernier, elle repassera dans la région à la rentrée, la jeune Rennaise Orianne Marsilli, aka Ladylike Lily vient de partager un nouveau clip extrait de son conte musical Echoes. Un univers feutré et accessible, intimiste et universel, qui nous parle d’amour et de différence avec une belle touche d’élégance indie folk…

Ladylike Lily © Julie Oona

Vous l’avez peut-être vue et entendue sur la scène de Stereolux à Nantes le 31 mars dernier à l’occasion du festival Petits et Grands, Ladylike Lily y présentait son premier spectacle pour enfants et son premier album jeunesse baptisés Echoes, elle nous offre aujourd’hui, à la veille de grandes vacances, un magnifique clip tourné en motion design et pop up, beau et subtil à la fois. De quoi patienter jusqu’à son retour dans la région à la rentrée avec des concerts annoncés au Mans, à Angers et à La Roche-sur-Yon.

Ladylike Lily nous présente cette chanson et ce clip qu’elle a elle-même réalisé…

« Le morceau « Les Violets » est l’élément central de mon conte pour enfants. Dans un monde en bichromie, fait de rouge et de bleu, la nature s’entremêle, mais les hommes ne se mélangent pas. Les gens restent entre même couleur jusqu’au jour où un rouge et un bleu vont tomber amoureux. De leur union secrète va naître un bébé violet. « Les violets » raconte un amour interdit qui dépasse les frontières.

Entre les lignes, on devine le message adressé aux plus jeunes : lorsqu’on laisse les gens s’aimer librement, il en résulte de la beauté. Pour « Les violets », j’ai choisi d’écrire un morceau rythmé, aux couleurs métissées avec des arrangements modernes pour exprimer au mieux cette histoire d’amour très actuelle ».

« Pour la réalisation de ce clip, j’ai eu envie de mêler plusieurs techniques pour avoir un rendu à la fois organique et numérique à l’image. Pour raconter au mieux cette histoire d’amour entre peuples différents, je voulais combiner diverses matières visuelles. On y retrouve des découpages de peinture et d’encre, un décor d’inspiration pop-up et du motion design. Je trouvais ça tellement intéressant de pouvoir expérimenter cette partie visuelle afin d’illustrer ce morceau.

Après « Sous le cyan », « Les violets » est donc ma deuxième réalisation. J’y ai pris un grand plaisir dans le fait d’explorer de nouvelles techniques et de revisiter mon morceau avec un regard nouveau. J’ai toujours eu un goût prononcé pour le fait maison tout en aimant les musiques et vidéos bien produites.

À travers ce projet pour enfants, j’ai enfin trouvé une manière équilibrée d’allier les deux ».

Eric Guillaud

10 Mai

Les Von Pariahs prêts à (re)faire trembler le rock nantais

Ils sont de retour et ça pourrait être brutal. Il faut dire que les Von Pariahs n’ont jamais fait dans la chanson douce. Et aucun signe ne montre un éventuel assagissement de ce côté-là. Bien au contraire, le premier single du troisième album à paraître en octobre prochain est une véritable bombe post-punk à répétition…

Mais où étaient-ils donc passés ? Plus ou peu de nouvelles depuis des mois… Eh bien la réponse est simple : ils travaillaient sur leur nouvel album, le troisième, annoncé pour octobre prochain. Trois ans après Genuine Feelings, six ans après Hidden Tensions, le sextet le plus punk rock de la galaxie nantaise balance à la face du monde un premier extrait aussi tendu qu’enivrant. 

Leur idée ? « Casser le rythme rock. Insister sur la répétition, la longueur. Le tout puis le rien. Des paroles noires, post apocalyptiques, dans un monde où on manque d’air, le no future des Pistols résonne, le couplet chanté à la manière d’une comptine malsaine.  

Dans ce morceau l’idée est de pousser le rock dans ses retranchements, de le faire s’emballer sur un ostinato pour venir s’écraser sur des refrains forts et dynamiques ».

Eric Guillaud

Plus d’infos sur Von Pariahs ici

30 Avr

Quand Gaume reprend la chanson You’re The One That I Want de la comédie musicale Grease

C’est l’une des scènes cultes du film Grease, Danny et Sandy, John Travolta et Olivia Newton-John, lancés dans un duo qui a fait le tour du monde. Le songwriter nantais Gaume vient de reprendre le titre à sa manière, avec un quatuor à cordes, des guitares et pas mal de frissons…

Gaume © Jean-Marie Jagu

Elle fait partie des chansons les plus entendues à travers la planète, du Japon au Canada, de la France aux États-Unis, You’re the One That I Want a squatté le podium des charts pendant des semaines, des mois, avant d »être reprise un peu partout et par tout le monde, de Patrick Topaloff et Sim (oui oui!!!) à Angus and Julia, en passant par The Shadows ou Pauline Croze. 

Quarante ans après, le Nantais Roman Gaume qui a sorti son album Square One il y a quelques semaines et que nous avions rencontré à l’occasion, nous en offre une magnifique reprise en compagnie de son groupe et d’un quatuor à cordes. Déjà plus de 126 000 vues au compteur, on aime, on partage…

Eric Guillaud

Plus d’infos sur Gaume ici

26 Avr

Andy : un deuxième clip pour l’Angevin ThéOphile

Vous l’avez peut-être aperçu à l’occasion de la dernière édition des Z’Eclectiques ou en première partie d’Arthur H, Gauvain Sers et Juliette, l’Angevin ThéOphile avec un O majuscule s’il vous plait, élabore peu à peu mais sûrement un univers musical singulier, poétique et pudique, à l’image de ce nouveau single Andy, clipé par Hugo Sechet aux Folies angevines…

Théophile © Morgan Roudaut

De la chanson moderne électronique française. C’est ainsi que ThéOphile décrit sa musique et c’est tout juste. Né à Rablay-sur-Layon, ce jeune amoureux du verbe et de la mélodie travaille seul sur ses instruments et son ordinateur des chansons qui respirent l’air du temps. Avec son nouveau single Andy, ThéOphile raconte une rencontre qui l’a profondément ému, une rencontre en prison. Récit…

« Lors d’un concert dans la maison d’arrêt d’Angers organisé par l’association du Genepi, j’ai eu l’occasion de jouer et de discuter avec des résidents pendant 2h, sans la présence de gardien. Andy fût le plus à l’aise pour parler de ses conditions de détention, de sa réalité face aux incarcérations qu’il a vécu ainsi que du cercle infini et viscéral qui le maintenait dans les griffes de la justice.

Ce moment était riche et émouvant, or, j’écris sur les sentiments que j’éprouve à un moment donné. Cette rencontre, pour moi, devait être racontée par un moyen et le mien c’est la musique.

J’ai vécu ce moment en compagnie du réalisateur du clip (Hugo Sechet), avec qui a l’époque, j’avais un duo et qui a joué et discuté avec moi dans la maison d’arrêt. Ce fut donc une expérience qu’on a vécu et ressenti ensemble, d’où mon envie de faire le clip avec lui. Je lui ai donné carte blanche pour lancer le projet qu’il a réalisé avec passion et sur lequel on a échangé pour arriver au résultat actuel ». 

Eric Guillaud

Plus d’infos sur Théophile ici

11 Avr

Premier album et premier clip pour le duo folk nantais Sylbi Vane

Prêts pour le grand saut ? En l’espace de quelques jours, le duo nantais Sylbi Vane a sorti un premier album et diffusé un premier vrai clip, deux bonnes raisons de plonger dans son univers folk intimiste…

Sylbi Vane

Tony à la batterie et Romain à la guitare forment ce très jeune groupe de folk nantais dont les influences sont à chercher du côté des « icônes de la folk moderne », comme Bon Iver et Sufjan Stevens qu’ils citent sans hésiter et dont ils cherchent « à tirer l’essence acoustique et universelle ».

Leur premier album baptisé L’Origine du bleu est disponible en numérique depuis le 22 mars ici-même. Huit titres le composent formant un univers folk intimiste, mélancolique et contemplatif.

Du son mais aussi des images. Un premier clip accompagne l’album depuis quelques jours, Hundred, tourné entre Nantes et Crossac en bordure de la Brière, avec quelques images volées sur le littoral du côté de la baie de Pont-Mahé et de Quiberon. Que racontent ce titre et ce clip ? Réponse des intéressés…

« Avec ce clip, nous avons simplement voulu montrer le lien qui unit toutes personnes à son environnement, on a beau changer de décor, il n’y a plus grand chose à faire aujourd’hui, les mondes s’opposent sans cesse et on les traverse sans réellement le vouloir. Comme une ritournelle éternelle, l’errance comme fonction naturelle et salvatrice. »

Eric Guillaud

Plus d’infos sur Sylbi Vane ici

08 Avr

La Star, le nouveau clip des Frères Casquette

Ça va pulser dans les chambres d’ados. Les Frères Casquette, activistes de la culture rap auprès des kids, reviennent avec un clip à faire fondre illico les platines et autres plateformes de téléchargement. Du rock aux accents rap ou l’inverse, juste de quoi fermer les yeux et se rêver en star…

Les Frères Casquette © Konixion

On ne présente plus les Frères Casquette. Depuis maintenant pas mal d’années, le quatuor angevin distille un rap pour les mômes qui n’a musicalement rien à envier à son grand frère. La preuve ? La voici avec ce nouveau single La Star, extrait de l’album La vie devant nous, clipé ici par Robin Alliel et Nina Faustine Touches. Max Casquette, Sam Casquette, Cousin Bob et DJ Casque nous racontent tout ça…

« On l’a tous fait ! Bien fermé la porte de notre chambre, lancé notre morceau préféré, et nous imaginer devant une foule en délire. On prend ce qui nous passe sous la main qui peut faire office d’instrument puis on ferme les yeux et on part loin, très loin, pendant que nos parents terre à terre parlent de leur journée de travail en préparant à manger.

C’est ce qu’illustre le clip de La Star et c’est intemporel de vouloir se prendre pour une star, nous le faisions et nos enfants le font aussi, encore plus aujourd’hui, avec toutes les possibilités qu’offrent les réseaux sociaux pour se démarquer, proposer quelque chose d’original, être vu par le plus grand nombre, être cliqué, commenté et surtout… être aimé ».

« C’est un morceau de rap qui sonne rock, avec du flow et un beat à beaucoup plus de 60 bpm… sacrilège ? Et ça fait du bien, ça fait bouger la tête de toute la famille, même ceux qui disent : « j’aime pas le rap d’habitude, on ne comprend pas ce qu’ils disent et il y a trop de grossièreté » ; même ceux-là se font prendre, car il y a des souvenirs dans ce morceau, des références 80’s, dans le son de la guitare, de la batterie.

On retrouve aussi ces références dans les images, on se souvient de nos vieux jouets, de nos posters, de nos vieilles consoles aux jeux pixelisés, de notre envie de prendre notre vélo comme l’enfant dans E-T et d’aller vivre des aventures, de faire tomber les barrières, ne plus être l’enfant réservé, de monter sur scène et montrer la vrai personne qui bouillonne en nous, sûre d’elle, pleine d’imagination et de talent »

Eric Guillaud

Plus d’infos sur Les Frères Casquette ici

22 Mar

To Build Something : le nouveau clip de Malted Milk

Comment bien commencer le week-end ? En musique peut-être. Et pourquoi pas avec la soul de Malted Milk. Le septet nantais emmené par le chanteur/guitariste Arnaud Fradin vient de sortir un nouveau clip, To Build Something, enregistré à Stereolux. Attention frissons…

© Jean-Marie Jagu

Le nouvel album de la formation nantaise sortira le 24 mai chez Mojo Hand Records, le premier single est quant à lui annoncé pour le 29 mars en version album. Histoire de patienter de la meilleure des manières qui soit, voici ce même single en version live et en clip, To Build Something…

Plus d’infos sur Malted Milk ici