26 Juin

Scopitone 2018 : la programmation complète dévoilée

Après avoir levé le voile sur la programmation des Nuits électros au début du mois de juin, les organisateurs du festival des cultures électroniques et des arts numériques dévoilent l’ensemble de la programmation de cette nouvelle édition qui se tiendra du 19 au 23 septembre à Nantes…

Hiroaki Umeda

On connaissait déjà une partie de l’affiche, celle concernant précisément Les Nuits électros qui se joueront pour elles seules les 21 et 22 septembre avec, dans le plus grand désordre, Nina Kraviz, Miss Kittin & The Hacker, Paula Temple, Luke Slater, John Talabot, Max Cooper, Rebeka Warrior – Sexy Sushi, Kiddy Smile, Madben, Romare, Dasha Rush, Vladimir Cauchemar, Reinier Zonneveld, HVOB, Agents Of Time, Kedr livanskiy, Ross From Friends, Nsdos, Irène Drésel, Sentimental Rave, ONYVAA, WWWater, Myako, Deena Abdelwahed…

Viennent s’ajouter aujourd’hui Deux Boules Vanille, Projet Marina, Sabrina & Samantha, Elena Sizova, Carla Dal, Forno, Borusiade, Sapphire Slows pour les concerts, Hiroaki Umeda, Asuna Arashi, Emmanuel Mailly et Elie Blanchard… côté performances, le studio Akatre, Robert Henke, Thom Oubli ou encore Cheval Vert côté expos.

Du in mais aussi du off avec Culture Bar-Bars, des sets dans des bars un peu partout dans Nantes, des happenings musicaux, un Goutez électronique…

Le Scopitone en chiffres, c’est plus de 43 000 spectateurs, dont quelque 20 000 visiteurs sur les expositions, 21 000 spectateurs pour les lives et performances, une moyenne d’âge de 31 ans, 70 artistes, 15 nationalités, 15 créations ou premières françaises.

Le max d’infos ici

Eric Guillaud

Hellfest 2018 : Une treizième édition d’ores et déjà mythique

Le Hellfest, treizième édition, s’est refermé sur un bilan plus que positif avec une météo, une affiche et une organisation parfaites. Nous y étions avec vous, à vos côtés pour partager les meilleurs moments. Interviews, reportages, photographies… revivez le Hellfest sur notre page internet dédiée ici et sur notre chaîne Youtube spéciale Hellfest là

31 Mai

Indigènes : trois jours de festival pour tous ceux qui ont l’indé dans les gènes

Un tour du monde de la musique indé sans bouger de Nantes. Pas mal ! C’est ce que nous propose depuis maintenant six ans le très bon festival Indigènes. À l’affiche cette année, du 1er au 3 juin à Stereolux et sous les Nefs, des petites pépites venues du Portugal, de Colombie, de Tunisie, de Nouvelle-Zélande… mais aussi de France et même de Nantes. On a épluché le dossier de presse et on vous présente nos coups de cœur…

© Paul Rousteau – Pendentif

L’affiche est belle et devrait ravir tous les curieux et curieuses de la musique indé avec une douzaine de groupes venus d’horizons très variés et parfois lointains comme Los Pirañas, notre premier coupe cœur, un groupe colombien qui mélange les rythmes de la cumbia et de la chicha avec un psychédélisme délirant et dansant… Los Pirañas jouera le dimanche 3 juin en compagnie de Unknown Mortal Orchestra (Nouvelle Zélande) et Make-Overs (Afrique du Sud).

Un peu plus proche de nous, The Legendary Tigerman est originaire du Portugal, de la belle et bouillonnante ville de Lisbonne plus précisément. Paulo Furtado de son vrai nom joue un rock’n’roll tendance blues crasseux dans la lignée d’un John Spencer. The Legendary Tigerman sera sur la scène de la salle micro de Stereolux le vendredi 1er juin en compagnie de Ammar 808 & The Magreb United et Mattiel…

C’est certainement le moment phare de cette nouvelle édition, une soirée entièrement gratuite le samedi 2 juin sous les Nefs avec qui plus-est le groupe phénomène Bagarre, une sacrée bande qui pourrait provoqué une mini émeute. Bagarre, c’est quatre garçons et une fille aux rôles interchangeables qui balancent une musique au style totalement indéfinissable mais génialement débridée et éruptive mettant le feu partout où elle passe, que ce soit en club ou en concert. Samedi, c’est donc Bagarre pour tous mais aussi Pendentif qui nous vient de Bordeaux et propose une pop électro mélodique et sucrée, Concrete Knives qui débarque de Caen, Voyou de Nantes, Infinite Summer de Tours et Frankie Cosmos des États-Unis…

Plus d’infos sur le festival ici

Eric Guillaud

27 Mai

Hellfest 2018 : un shooting d’enfer au château de Nantes ce dimanche 27 mai

Vous avez une gueule d’atmosphère tendance métal ? Alors direction le château de Nantes cet après-midi pour participer au grand shooting-casting gratuit organisé par le Hellfest et tenter de remporter un des 14 pass 3 jours 2019 mis en jeu.

© MaxPPP – Romain Boulanger

Quelles personnent se cachent derrière les festivaliers ? Quel est le quotidien des fans du Hellfest ? Comment la passion se manifeste malgré la profession ? Voilà les quelques questions auxquelles les organisateurs du festival de musiques extrêmes de Clisson vont tenter de répondre avec ce shooting-casting organisé ce dimanche 27 mai dans l’enceinte du château des Ducs de Bretagne. 

L’idée est de dénicher 14 gueules, des fans qui vivent le métal au quotidien, dans leurs tenues, dans leurs attitudes. Inutile de vous déguiser, vous devez être le plus naturel possible, précise les organisateurs.

Le rendez-vous est fixé de 14 à 19h00 au château de Nantes. À gagner, 14 pass 3 jours pour la 14e édition du Hellfest en 2019.

Eric Guillaud

25 Mai

Laval. Les 3 Éléphants ouvre la marche des festivals de l’été du 25 au 27 mai

C’est l’un des premiers festivals taille XXL de la belle saison, un rendez-vous devenu incontournable pour tous les amoureux des musiques actuelles et des arts de la rue. La 21e édition des 3 Éléphants débute ce soir avec une tripotée d’artistes venus de tous les horizons…

© Maurice Lame de Son

Orange Blossom, Gnawa Diffusion, Ekova, Cornu ou encore Zenzile ont fait partie des tout débuts de l’aventure, réunis sur l’affiche d’une première édition qui n’avait bien évidemment pas l’importance du festival aujourd’hui. Mais le courant était passé entre les musiciens, les bénévoles et les amateurs de musique. D’année en année, le petit festival a gagné en poids jusqu’à devenir pachidermique.

Sergent Garcia, Yann Tiersen, Gotan Project, Mickey 3D, Keziah Jones, Amadou et Mariam, Arno, Tryo, Suuns, The Do, Détroit, Fauve, Christine and the Queens, Christophe ou encore Louise Attaque… ont rejoint l’aventure au fil des éditions faisant des 3 Éléphants un rendez-vous majeur à l’esprit familial, ouvert sur tous les genres musicaux, avec une attention particulière portée sur les groupes émergents.

Les 3 Éléphants, c’est 337 500 spectateurs et 581 artistes toutes éditions confondues, 50 propositions artistiques pour 2018, 34 propositions gratuites, 18 lieux investis et 30 concerts…

À l’affiche de cette 21e édition, des grosses pointures telles que Dominique A, Roméo Elvis ou Juliette Armanet…

… mais aussi quelques découvertes comme Sammy Decoster, Moaning ou 10LEC6…

Musique mais aussi arts de la rue, le festival accueillera pendant ces trois jours une quinzaine de compagnie qui proposeront des spectacles gratuits les samedi et dimanche. Et les enfants dans tout ça ? Pas de panique, le festival a pensé à eux avec, pour la neuvième année consécutive, le Kidztival. Au programme : un pique-nique, un bar à sirop, des spectacles et des concerts…

Des places sont encore disponibles aux endroits et sur les sites habituels, sur place également. Plus d’infos sur le festival ? C’est ici et .

14 Mai

Le phénomène rock Shame à l’affiche du festival Wine Nat / White Heat le 18 mai à Nantes

On vous avait prévenu ici dès la sortie de leur premier album, une écoute prolongée des Shame peut provoquer des agacements musculaires voire pour certains une furieuse envie d’en découdre avec l’arthrose. En concert, ces sensations sont décuplées. Pour le vérifier, rendez-vous le 18 mai à Nantes, le groupe anglais est à l’affiche du festival Wine nat / White Heat, 4e édition, aux côtés de Duchess Says, J.C. Satàn, Snapped Ankles ou encore Bonnacons of Doom. Et rien que pour ça…

C’était écrit quelque part, l’année 2018 serait leur année. Et pour bien en profiter, le quintet post-punk londonien a sorti son album au tout début du mois de janvier alors que chacun d’entre nous était encore occupé à digérer la dinde et les huîtres dans un état de léthargie avancée.

Depuis, le groupe a pas mal voyagé pour défendre son album, en Europe mais aussi aux États-Unis. Il débarque enfin en France à partir du 17 mai pour trois dates à Bordeaux, Lille et Nantes où il jouera la tête d’affiche du festival Wine Nat / White Heat, quatrième saison, du 18 au 20 mai.

Shame ne sera pas seul, une quinzaine de groupes se partageront les scènes du Pôle étudiant et du Lieu Unique, notamment Duchess Says, J.C. Satàn, Snapped Ankles, Bonnacons of Doom, Tootard, Chickn, Melkbelly ou encore The Frank & Walters.

Eric Guillaud

Toutes les infos sur le festival ici

09 Avr

L’Ère de rien , un festival qui ne manque pas d’airs

Pour sa septième édition, le festival L’Ère de Rien reprend ses marques sur les bords de la Sèvre à Rezé et vous attend de pied ferme les 20 et 21 avril pour deux soirées de concerts autour de la nouvelle scène rock. Pas de grosses pointures à tiroir caisse ici mais des jeunes pousses montantes qui ne sont jamais avares en décibels et en énergie…

Le groupe suédois Francobollo

Pour faire un bon festival, il faut quoi ? Des artistes, c’est la base, un bon chapiteau, c’est plus confort, de quoi se restaurer et boire un verre… ou deux… mais pas plus promis juré, de quoi faire un peur de tri comme à la maison, une équipe de bénévoles très très dévouée, une scénographie pour les yeux et du bon matos sono pour les petites oreilles. Et bien, vous savez quoi ? Il y a tout ça au festival L’Ère de rien, tout ça et bien plus encore…

On y a déjà entendu…

Vous voulez des noms ? En voilà… BRNS, Blaenavon, By The Sea, C Duncan, Childhood, Cosmo Pyke, Farao, FYFE, Francis Lung, Gengahr, Half Moon Run, Hein Cooper… on reprend son souffle… Holy Esque, Hyphen Hyphen, Hold your Horses, Isaac Gracie, Jerkcurb, Jonathan Boulet, Liss, Loyle Carner, Marika Hackman, Mermonte, Mozes and the Firstborn, Nilufer Yanya, Only Real, Palace, Pixx, Rat Boy, Requin Chagrin, Splashh, Spring King, The Big Moon, The Dodos, Twin Peaks, Trudy and the Romance… se sont succédé sur la scène du festival. 

On n’y a jamais entendu mais ça ne va pas tarder…

Douze groupes viendront faire briller leurs décibels dans la nuit rezéenne, douze groupes, pas mal d’anglais comme Sorry, Sports Team, Lauren Auder, The Magic Gang, Benny Mails ou encore Westerman et ses délicates folk songs…

Des Anglais mais aussi des Australiens, Vacations, des Norvégiens, Boy Pablo, et des Suédois, oui, les groupe s’appelle Francobollo et ça donne ça…

Côté français, deux noms sont à l’affiche cette année, La Houle d’Angers et Vain, des nanto-bresto-rennais…

Musique mais aussi arts graphiques

La musique c’est bien, c’est même très bien mais le graphisme c’est pas mal non plus. Alors les deux ensemble, au même endroit et au même moment, ça ressemble au bonheur. Comme chaque année, le festival invitera une sélection d’artistes graphiques, Novland, Mona Menuau Meslier, Chantal Frontale, Paul Northe…

Un festival à prix libre

Ça ne veut pas dire qu’ici on rase gratis, qu’on y arrive les mains dans les poches et les poches vides. Ce système permet au festival de rester accessible à tous mais sa programmation, son existence même, dépendent bien évidemment de ses recettes de billetterie. À vous de voir en votre âme et conscience.

Une équipe de bénévoles passionnés

On termine avec le teaser du festival tourné à proximité du site, léger et drôle, c’est la signature de l’équipe de ce rendez-vous aujourd’hui incontournable pour tous les amateurs de rock.

Eric Guillaud

Plus d’infos sur le festival ici

05 Avr

NOUVEAU FESTIVAL. Les Nuits du Bénin du 5 au 8 avril à Nantes

Expo, concerts, performances et conférences, le nouveau festival Les Nuits du Bénin débute ce soir à Nantes. Quatre jours pour découvrir les artistes qui font la culture de ce pays africain, petit par la taille mais immense notamment par son apport aux musiques actuelles…

© Axel Vanlerberghe

Tout le monde connaît Angélique Kidjo mais après ? Le Bénin, petit pays francophone d’Afrique de l’Ouest, coincé entre le Togo et le Nigéria, berceau de la culture vaudou et du funk africain offre une scène musicale exceptionnelle et pourtant souvent méconnue.

Le collectif Benin International Musical, BIM pour les intimes, piloté par le producteur français Jérôme Ettinger, a été créé dans le but de mettre en lumière cette ébullition musicale. Il sera l’invité exceptionnel de la première édition du festival Les Nuits du Bénin.

Dans le détail

Le festival débute ce jeudi soir par le concert du BIM, le « Benin International Musical », à la salle Paul Fort. Il se poursuivra le vendredi 6 avril par une conférence intitulée « Du Dahomey au Bénin », suivie d’un concert de Jimmy Belah au Pannonica. Direction le Ferrailleur le 7 avril pour une soirée autour de Samifati et Diflex, Duchesse, Hoxo & Sergent Markus ainsi que le DJ set Good Morning Africa. Enfin, des performances clôtureront le festival au Théâtre La Ruche le 8 avril.

Enfin, visible depuis le 4 et jusqu’au 23 avril au Pannonica, l’exposition « Sur la route du Benin International Musical » propose une série de photographies signées Axel Vanlerberghe retraçant le parcours du collectif.

Plus d’infos sur le festival ici

12 Mar

Hellfest : un tremplin pour l’enfer

Pour la troisième année consécutive, le festival de musiques extrêmes de Clisson propose un tremplin musical intitulé « The Voice of Hell » ouvert à tous les groupes de France et d’ailleurs. Avec une petite nouveauté cette année : le vainqueur jouera sur la Mainstage 2 le samedi 23 juin…

© MaxPPP - Franck Dubray

© MaxPPP – Franck Dubray

Vous rêviez de jouer sur l’une des scènes principales du Hellfest ? Le moment est – peut-être – arrivé. Pour cela, rien de plus simple, il vous suffit d’inscrire votre groupe au tremplin du festival avant le 26 mars 23h59. La suite ne dépend presque plus de vous mais des internautes qui voteront ou non pour vous.

Odyssey, Equals Infinity, Graceful, Loulou… Plus de 350 groupes sont déjà inscrits, ils jouent du punk, du hardcore, du death metal, du trash…, viennent de Grenoble, Bordeaux, Nantes, Rouen, Bayonne, Louviers, mais aussi d’Italie, de Suisse ou encore de Belgique comme Fitz, porteur d’un « rock dur parfois métallique, un stoner pesant, oppressant et une révolte punk incisive, le tout chanté en français »

Pour la première fois, le vainqueur de ce tremplin aura l’opportunité de jouer sur l’une des scènes principales du Hellfest, la MainStage 2 mais l’affaire ne s’arrête pas là.

« Le Hellfest souhaite accompagner le grand gagnant au-delà de l’expérience live ! Avec ce tremplin, l’idée est réellement de propulser le groupe et l’aider à se démarquer. Le festival souhaite apporter son soutien au gagnant en lui proposant un suivi interactif sur les réseaux ainsi qu’une interview focus dans le magazine Metallian (un des leaders français de la presse spécialisée metal : numéro de Septembre 2018). »

Le calendrier 

Les inscriptions sont ouvertes du 5 au 26 Mars à 23h59. Suivra une première session de votes du 27 Mars au 8 Avril à 23h59. Les 100 groupes qui auront obtenu le plus de votes seront alors shortlistés avant une 2e étape de votes du 9 au 16 avril à 23h59 qui permettra de retenir dix groupes. Enfin, l’annonce du grand gagnant par le comité Hellfest se fera le 4 mai.

Eric Guillaud

Plus d’infos ? C’est ici

HF_VOH_AFFICHE_1000x1415px