15 Mar

Face & Si 2019 : la programmation complète dévoilée

De Pascal Obispo à Elmer Food Beat, le festival vendéen fait comme chaque année le grand écart entre les styles pour élaborer un festival à forte connotation familiale et conviviale. En attendant les premiers décibels, voici déjà la programmation…

© MaxPPP – Frédéric Dugit

Quel est le point commun entre Les Négresses Vertes et Kendji Girac ? Entre Georgio et Pascal Obispo ? Entre Lou et Les Wriggles ? Entre Elmer Food Beat et Barry Moore ? À première vue, pas grand chose même si tous font de la musique et se retrouvent à l’affiche du prochain Face & Si qui se jouera du 6 au 8 septembre. C’est le pari des organisateurs du festival, bien mélanger les genres, du rock à la variété, du rap au swing, pour obtenir un cocktail de musique accessible à tous et toutes…

Aux noms précédemment cités viennent s’ajouter BBS, Dirty Dance Swing, Cie Léo & Léon, Petit Py &Tropical Joe et enfin le vainqueur du tremplin.

Eric Guillaud

Plus d’infos sur le festival ici

06 Mar

Avant le Hellfest à Clisson, un colloque international sur la musique metal à Nantes

Pendant que de nombreux métalleux seront sur le point de rejoindre Clisson pour la 14e édition du festival de musiques extrêmes, des chercheurs universitaires et étudiants seront réunis à Nantes pour plancher sur la musique metal du 17 au 20 juin…

© Fabienne Béranger

Pour la plupart d’entre nous, le métal est synonyme de gros son, de belles vibrations, de headbang (l’art de faire tourner la tête et les cheveux en rythme), éventuellement d’un bon slam (l’art de se laisser porter par la foule), pour d’autres il offrirait plutôt matière à réflexion…

La suite ici

04 Mar

Les 3 éléphants : la programmation complète du festival dévoilée aujourd’hui

On l’attendait, elle est tombée, la programmation de la 22e édition des 3 éléphants risque de provoquer un tsunami sonore à Laval et dans toute la région, 36 noms côté musique, une bonne quinzaine côté arts de la rue et cinq jours de folie douce pour mettre tout le monde d’accord entre le 22 et 26 mai…

Columbine © Sophie Hemels

En mai, fais ce qu’il te plait ! Ok, mais n’oublies surtout pas les 3 éléphants, tu pourrais le regretter amèrement. Pour sa 22e édition, le festival prend encore du poids avec désormais cinq jours de programmation, au lieu de trois, et une affiche qui mélange comme à son habitude les arts de la rue et la musique, les têtes d’affiche et les groupes émergents, le rock et le rap, la joie et la bonne humeur…

Souvenez-vous, Orange Blossom, Gnawa Diffusion, Ekova, Cornu ou encore Zenzile ont fait partie des tout débuts de l’aventure, Sergent Garcia, Yann Tiersen, Gotan Project, Mickey 3D, Keziah Jones, Amadou et Mariam, Arno, Tryo, Suuns, The Do, Détroit, Fauve, Christine and the Queens, Christophe, Dominique A, Juliette Armanet ou encore Louise Attaque ont rejoint l’aventure au fil des éditions.

Cette année, on reprend la formule gagnante avec quelques grosses pointures, des éléphants de la musique en quelque sorte, comme Étienne de Crecy, Sebastian, Jeanne Added, Columbine ou encore Clara Luciani…

Des pointures mais aussi des découvertes, telles que Penelope Isles, Ekiti Sound, Pion, Juicy…

36 groupes au total et un bel échantillon de genres, depuis le rock sauvage des Psychotic Monks jusqu’à l’électro vagabonde de Thylacine,, en passant par la pop atmosphérique de Flavien Berger, l’électro pop savoureuse de Malik Djoudi, l’univers totalement décalé de Maxenss…

Musique mais aussi arts de la rue, le festival accueillera une quinzaine de compagnies qui proposeront autant de spectacles les samedi 25 et dimanche 26 mai. À noter la présence des Machines de l’île et du groupe Orange Blossom le 22 mai pour une installation scénique « machinisée » baptisée Sharing

Eric Guillaud

Tous les noms, toutes les infos ici

25 Fév

La Nuit de l’Erdre 2019 : les cinq derniers noms de l’affiche révélés

Il en manquait cinq et non des moindres. Cinq noms qui rythmeront la 21e édition du festival La Nuit de l’Erdre. Des pointures du rap, du rock et de la pop. On récapitule et on se donne rendez-vous du 28 au 30 juin à Nort-sur-Erdre…

Deluxe © BOBY

Dans une première salve en décembre, comme un cadeau de Noël avant l’heure, les organisateurs de La Nuit de L’Erdre avaient annoncé la venue de Roméo Elvis, Soprano, Hubert-Félix Thiéfaine, Boulevard des Airs, Gaétan Roussel, Dub Inc, KO KO MO, INÜIT et Electric Sin.

Sept nouveaux noms sont venus compléter l’affiche fin janvier, une légende de la pop pour commencer, Roger Hodgson, chanteur et leader de Supertramp, mais aussi Disclosure, Clara Luciani, Bigflo & Oli, Bon Entendeur, Train To Roots et Minuit

Pour finir, les organisateurs dévoilent aujourd’hui les cinq derniers noms, Nekfeu, Eddy de Pretto, Deluxe, Editors et Les Ogres de Barback, bref de quoi attirer la foule des grands jours…

Eric Guillaud

Plus d’infos sur le festival et billetterie ici

KO KO MO, Philippe Ménard, Gaume, Dirty Deep… Pontchâteau branche les guitares du 28 février au 2 mars pour la deuxième édition du festival La Corde raide…

La guitare au cœur de la musique, c’est le credo de ce festival qui après un galop d’essai en 2018 revient pour une deuxième édition gonflée à bloc. Quatre jours de concert, douze groupes, et une passion partagée pour la gratte dans tous ses états…

© Jean Marie Jagu

En 2018, La Corde raide proposait trois groupes, une exposition, le tout sur une soirée. En 2019, les organisateurs ont remonté les manches pour vous offrir une édition maousse costaud, quatre jours de concerts, douze groupes, une exposition consacrée à la guitar box, un showcase, un masterclass, un atelier guitare et même un concert hors les murs avec les Kosmic Krapados.

Côté affiche, il y aura du beau monde, à commencer par les Nantais Philippe Ménard, Gaume et KO KO MO (le 1er mars à 20h)…

Du rock mais aussi du blues, du blegrass, du folk, du rockabilly, avec Blues’n’Show, Back Down (le 28 février à 20h), Jeff Tréguer, Vincent Bloyet, Jolies Letters (le 2 mars à 14h30), Dirty Deep, Thomas Schoeffler, Olivier Gotti, The Sugar Family (le 2 mars à 19h)…

À noter, les concerts du 28 février et du 2 mars après midi sont gratuits, ceux du 1er mars et du 2 mars en soirée sont payants.

Eric Guillaud

Plus d’infos sur le festival ici

11 Fév

Hip Opsession 2019 : toute la culture hip-hop sur un plateau

C’est l’un des rendez-vous majeurs du hip hop en Europe, quinze ans au compteur et une belle notoriété dans le milieu et au-delà grâce à une programmation choc alliant musique, danse et arts visuels, le festival Hip Opsession est de retour du 14 février au 3 mars. 

Disiz © Johann Dorlipo

Impossible de passer à côté du Hip Opsession qui en quinze éditions a attiré plus de 200 000 festivaliers, 2400 artistes, 2000 participants aux battles, le tout dans plus de 120 lieux différents et 10 villes parmi lesquelles bien évidemment Nantes.

La suite ici

Festival L’Ère de rien : la programmation dévoilée

Pour faire un bon festival, il faut une belle programmation, un site agréable, des bénévoles passionnés et une météo clémente. En 2018, l’Ère de Rien avait eu tout bon. Et pour 2019 ? On ne change rien. Même le soleil serait réservé…

Wives

Ça avait chauffé l’an passé. Un soleil de plomb, des concerts surchauffés et des festivaliers heureux. L’air de rien, le festival rezéen poursuit son bonhomme de chemin bien loin des mastodontes qui programment les uns derrière les autres les mêmes stars d’hier, voire d’avant-hier.

Ici, rien de tout ça, les organisateurs ont toujours privilégié la découverte avec des groupes émergents mais solides. Et pas pour faire bien sur le papier. Non, c’est dans l’ADN du festival. Depuis toujours !

Alors bien sûr, il faut être un peu curieux, aimer les surprises, les musiques non prémâchées, et savoir apprécier les moments divins, le concert de Westerman l’an passé par exemple, en plein air dans le magnifique parc du manoir de la Morinière.

Vundabar, Francobollo, Boy Pablo, Spring King, Lesneu, Childhood, Twin Peaks, Loyle Carner, Rat Boy… sont passés par ici au cours des éditions précédentes.

À l’affiche cette année, des Français, oui Madame, comme Brace! Brace! ou Marble Arch…

Des Anglais, tels que Lava la Rue, Oscar Jerome, Fur, Puma Blue ou Lady Bird…

Des Américains, Wives (notre photo), des Irlandais Biig Piig et même des Danois, Liss…

Musique mais pas que. L’Ère de rien, c’est aussi un festival de découvertes graphiques avec cette année, parmi les invités, Joe Tonté, le Studio Bengal, Sarah Rougant, Claire Baldairon…

Rendez-vous les 27 et 28 avril à Rezé. En attendant, il est urgent de laisser passer l’hiver, de préparer les tongs et de regarder sous luminothérapie le teaser 2019. La musique est de Lady BIrd et le délire en images des bénévoles et organisateurs. Un pur bonheur comme toujours…

Eric Guillaud

Plus d’infos sur le festival ici

29 Jan

La Nuit de l’Erdre 2019 : sept nouveaux noms dévoilés

L’affiche de la 21e édition de La Nuit de l’Erdre, qui se jouera du 28 au 30 juin, s’étoffe en ce début d’année avec sept nouveaux noms dévoilés et toujours un savant mélange des genres, du rap au rock en passant par la chanson française ou le métal…

© MaxPPP – Daniel Reinhardt

Dans une première salve en décembre, comme un cadeau de Noël avant l’heure, les organisateurs de La Nuit de L’Erdre avaient annoncé la venue de Roméo Elvis, Soprano, Hubert-Félix Thiéfaine, Boulevard des Airs, Gaétan Roussel, Dub Inc, KO KO MO, INÜIT et Electric Sin.

Sept nouveaux noms viennent compléter l’affiche aujourd’hui, une légende de la pop pour commencer, Roger Hodgson, chanteur et leader de Supertramp, mais aussi Disclosure, Clara Luciani, Bigflo & Oli, Bon Entendeur, Train To Roots et Minuit

Eric Guillaud

Plus d’infos sur le festival et billetterie ici

18 Jan

Festival Acoustic au Poiré-sur-Vie : Jean-Louis Aubert complète la programmation

C’est un peu celui qui va mettre tout le monde d’accord. Impossible de détester ce garçon qui a fait un bien fou au rock et à la chanson française, Jean-Louis Aubert rejoint la programmation du festival Acoustic…

© Barbara d’Alessandri

Dans un élan de bonté mal contrôlé, nous vous avions dévoilé avant Noël dans un papier encore disponible ici, l’affiche concoctée avec amour et talent par les organisateurs pour la dixième édition du festival Acoustic.

Nous vous avions parlé de Charlie Winston, Clara Luciani et Naya programmés le 24 mars, d’Illona Bolou, Hugo Barrioldu et du boeuf des 10 ans, avec Manu Katché, Keziah Jones, Tété et Hugh Coltman le 22 mars. Nous vous avions surtout parlé d’un invité mystère, une tête d’affiche pour le 23 mars, de quoi attiser la curiosité. Un bon teasing quoi !

Les organisateurs viennent enfin de lever le mystère en annonçant la venue de Jean-Louis Aubert. Après sa tournée triomphale avec Les Insus, l’ancien Téléphone a repris la route en solo en privilégiant cette fois les petites salles et les festivals à taille humaine. C’est le cas bien évidemment d’Acoustic qui a toujours privilégié l’esprit convivial, voire intime.

Eric Guillaud

Plus d’infos sur le festival ici

08 Jan

Le reggae inscrit au patrimoine immatériel de l’Unesco : une “excellente nouvelle” pour l’association nantaise Get Up !

Il y a quelques semaines, le reggae de Jamaïque rejoignait le carnaval de Granville et la calligraphie chinoise sur la liste du patrimoine culturel immatériel de l’humanité. À Nantes, l’association Get Up! oeuvre pour sa promotion depuis des années. Rencontre avec son directeur Olivier Bruneau…

L’entrée du Dub Camp Festival organisé depuis 6 ans par l’association Get Up! / © Mogri Photographe

Si le reggae émerge à la fin des années 60, c’est au cours de la décennie suivante, grâce notamment à des artistes comme Bob Marley et les Gladiators, qu’il rencontre un succès d’envergure internationale. Plus qu’un style musical, le reggae est aujourd’hui une culture à part entière avec ses codes, sa mode vestimentaire, son style de vie… 

Le 29 novembre dernier, l’Unesco l’a inscrit sur la liste du patrimoine culturel immatériel de l’humanité, une très belle reconnaissance pour cette musique dont « la contribution au discours international sur les questions d’injustice, de résistance, d’amour et d’humanité souligne sa nature à la fois cérébrale, socio-politique, sensuelle et spirituelle »,déclare l’organisation.

Depuis 10 ans, l’association nantaise Get Up!, nom qui nous ramène immanquablement au Get Up Stand Up de Bob Marley, oeuvre pour que le reggae soit reconnu et accessible au plus grand nombre à travers différentes actions, notamment le Dub Camp Festival, premier festival européen entièrement dédié au mouvement sound-system en extérieur.

Directeur et programmateur du festival, olivier Bruneau évoque avec nous le reggae, son inscription au patrimoine culturel, le festival dont la 6e édition se tiendra cet été, les nouvelles tendances, les groupes émergents…

La suite ici