09 Jan

Le rock d’Animal Triste à découvrir au festival BISE 2023

Ils seront 25 artistes et groupes à fouler l’une des quatre scènes du festival BISE à Nantes ces 10 et 11 janvier. Parmi eux, Animal Triste, un groupe rouennais composé de musiciens déjà bien connus sur la scène rock hexagonale. Interview…

Animal Triste à découvrir sur la scène du festival BISE mercredi 11 janvier • © Melanie Lhote

Né il y a quatre ans d’une envie de défricher de nouveaux territoires et de lâcher prise, Animal Triste n’a de triste que le nom. Ses six membres, issus pour certains des groupes normands Radiosofa et La Maison Tellier se sont réunis autour d’un répertoire qui n’est pas le leur habituellement, un rock sombre, un brin sauvage et chanté en anglais.

Deux albums plus tard, Yannick Marais (chanteur), Sébastien Miel (guitare), Mathieu Pigné (batterie), Fabien Senay (guitare), Darko (claviers, guitare) et Cédric Kerbache (basse) débarquent à Nantes le 11 janvier pour un showcase dans le cadre du festival BISE. Trente minutes en tout et pour tout pour nous convaincre que le rock bouge encore.

Sébastien Miel, guitariste de La Maison Tellier et d’Animal Triste, nous dit tout et plus encore sur le groupe, sa musique et son passage au BISE. Interview…

La suite ici

10 Nov

The Cure : tournée générale de jouvence

Il a dans un certain sens révolutionné le rock à la fin des années 70 et n’a cessé depuis de l’accompagner en lui donnant une couleur gothique et romantique, le légendaire groupe The Cure est de retour pour une tournée européenne qui passe par Nantes le 15 novembre. De quoi offrir une seconde jeunesse à pas mal de ses fans quinquagénaires…

The Cure en concert à Budapest le 26 octobre 2022 @ MaxPPP – Balazs Mohai

Quand on a 20 ans au tout début des années 80, la question n’est pas de savoir si on est Beatles ou Rolling Stones, on est forcément un peu des deux, non la question est de se savoir si notre cœur balance pour U2 ou pour The Cure. Ou pour les deux, c’est encore possible ! Car oui, à cette époque-là, ces deux groupes d’Outre-Manche sont devenus les locomotives de la musique rock britannique.

On vous épargne ici le déroulement fastidieux d’une biographie pléthorique mais, en 40 ans de concerts et d’albums, The Cure et U2 ont signé la bande son d’une multitude d’existences à travers la planète Terre.

Alors bien sûr, lorsque l’un d’entre eux, The Cure en l’occurrence, annonce pour 2022 une nouvelle tournée européenne, et quelle tournée puisqu’elle comporte une bonne quarantaine de concerts dont pas moins de huit en France, les esprits s’échauffent, les réseaux sociaux s’agitent et les sites de vente de billets sont littéralement assaillis.

Et de fait, il n’aura pas fallu longtemps pour remplir les salles, la plupart affichant très rapidement complet. Comme le Zénith de Nantes, 9 000 billets vendus en quelques jours seulement. Et tant pis pour les retardataires qui depuis des mois maintenant tentent de récupérer un sésame par tous les moyens possibles, notamment via la plateforme sécurisée de revente de billets Ticketswap.

Mais l’affaire n’est pas simple. Plus de 2 000 fans au compteur de l’application en recherche d’une place et une petite cinquantaine d’offres enregistrée à ce jour, c’est peu, très peu, et Il faut être extrêmement vif pour espérer en attraper une au vol.

Le groupe, qui n’avait pas mis les pieds sur le sol français depuis 2019 et son fameux show à Rock en Seine, compte bien évidemment jouer quelques-uns de ses tubes interstellaires mais également de nouveaux titres qui devraient figurer sur son prochain album attendu depuis 14 ans, oui vous avez bien lu, 14 ans, un album dont on connait aujourd’hui le nom, Song Of A Lost World, mais toujours pas la date de sortie.

Une véritable arlésienne que cet album ! Annoncé dès 2019, reporté, annoncé une nouvelle fois, reporté, promis avant la tournée et finalement… reporté à Noël d’après les prédictions de certains, en espérant qu’il s’agisse bien de Noël 2022, en tout cas un sacré cadeau en perspective pour tous les fans de Robert Smith et de sa bande. D’autant qu’un deuxième album mystérieux ainsi qu’un album solo pour Robert Smith seraient aussi en préparation.

Pourquoi tant d’atermoiements ? Pourquoi tant de mystère ? Le perfectionniste Robert Smith aurait semble-il affreusement douté de ses paroles sur les nouveaux titres. Et certains seraient difficiles à chanter. Dans une interview accordée à NME il y a quelques mois, il déclarait :

« Essentiellement, nous avons enregistré deux albums en 2019. J’ai essayé d’en terminer deux en même temps, ce qui est pratiquement impossible. L’un est presque prêt à partir (…) Ça vaut la peine d’attendre. Je pense que c’est la meilleure chose que nous ayons faite… »

Bref, en attendant l’album ou les albums, les fans pourront déjà entendre la version live de quelques nouveaux titres comme Alone dévoilé en primeur à Riga au début de cette nouvelle tournée européenne.

Mais pas de panique, les amoureux du Cure de la grande époque devraient être comblés. « Il y aura une poignée de nouvelles choses au fur et à mesure que nous jouerons… », expliquait Robert Smith toujours au magazine NME, « la force du groupe en live est le catalogue et les chansons que nous avons donc ce serait assez stupide de jouer une heure de nouvelle musique. Bien que certaines personnes préféreraient que nous fassions cela ! »

Débutée le 6 octobre à Riga, la tournée fait étape à Lyon le 7 novembre, Montpellier le 8 novembre, Toulouse le 13 novembre, Bordeaux le 14 novembre, Strasbourg le 18 novembre, Liévin le 27 novembre, Paris le 28 novembre et donc au Zénith de Nantes le 15 novembre.

Vous l’avez compris, le concert est complet mais vous pouvez toujours tenter votre chance sur l’une des plateformes de revente TicketSwap ou ZePass

05 Juil

Nantes. Le rock retourne au château des Ducs dimanche 10 juillet

Après l’expo événement Rock’n Nantes qui s’y était tenue en 2018 et 2019, le château des Ducs de Bretagne remet le son pour un spectacle exceptionnel de Radio UK on the Rocks. 21 musiciens sur scène et du rock britannique dans l’air…

UK on the Rocks • © Jean-Marie Le Cardiet

David Bowie, Led Zeppelin, The Who, The Beatles, Muse, The Rolling Stones, The Kinks, Oasis, Police, Queen, U2, Coldplay… tout ce beau monde sur un même plateau. Vous en rêviez ? Radio UK on the Rocks vous l’offre. Plus qu’un concert, Radio UK on the Rocks est une émission radio en live, un spectacle où se mêlent les plus grands hits des groupes de rock britannique et les plus infimes secrets qui ont accompagné leur création.

La suite ici

19 Mai

Deux week-ends de concerts pour fêter les quinze ans de l’emblématique salle de concert nantaise Le Ferrailleur

À l’heure où la Scène Michelet ferme ses portes, le Ferrailleur apparaît plus que jamais comme l’un des derniers bastions nantais pour écouter des groupes émergents ou des musiques de niche. Il fête du 19 au 29 mai ses quinze ans par deux week-ends de concerts. De quoi souffler les bougies en famille…

© François Montupet

Et elle est nombreuse la famille. En quinze ans, le Ferrailleur a accueilli plus de 2500 concerts dans ses murs, 5000 artistes sur scène et bien entendu quantité d’amateurs de musique rock, punk ou metal. De quoi en faire un lieu emblématique de la culture rock à Nantes.

La suite ici

09 Mai

INTERVIEW. Hellfest Warm-up Tour 2022 de Rennes à Nantes : Tagada Jones chaud pour l’enfer !

Ils ont pris le bus à Rennes le 20 avril et en descendront finalement le 7 mai à Nantes après un véritable tour de chauffe du Hellfest en 18 étapes et autant de concerts, les Tagada Jones raccrochent un instant les guitares et nous racontent cette belle aventure…

© Brian Ravaux

Bientôt trente ans de musique, deux mille concerts à travers l’hexagone et au-delà, des litres et des litres de sueurs déversées sur leurs instruments, dix albums studio, cinq albums live et une sacrée réputation de groupe rock tendance enragé et engagé, dignes héritiers de la scène alternatives des années 80, si vous ne connaissez pas encore les Tagada Jones, alors il n’est jamais trop tard, fermez les portes, mettez en lieu sûr votre belle vaisselle et montez le son…

La suite ici

04 Oct

Découverte. La chanteuse-compositrice Arianna Monteverdi entre folk intimiste et rock indé

Elle a un nom et un prénom à jouer de la musique baroque quelque part dans un palais vénitien mais elle fait de la guitare sous le ciel nantais, Arianna Monteverdi vient de sortir un nouvel album intitulé Multiple, comme le champ des possibles. Interview…

©F3 / Eric Guillaud

Elle est d’origine parisienne, a grandi à La Rochelle, vécu en Écosse et en Rhône-Alpes, avant de poser ses valises et ses flight cases à Nantes, Arianna Monteverdi a toujours aimé bouger, elle a toujours aimé la musique aussi, le piano très tôt, dès 6 ans, la guitare plus tard. Arianna vient de sortir son troisième disque, un EP cinq titres qui délaisse le folk pour le rock.

Nous l’avons rencontrée dans un lieu ouvert à tous les vents de la culture, le LU à Nantes. Il est onze heures, l’endroit vient d’ouvrir. Quelques étudiants en visite sur le site, quelques consommateurs au bar, c’est le grand calme, un café et c’est parti…

La suite ici