Et si la France faisait des « déficits sans pleurs » ?

Si les français doivent attendre « du sang et des larmes » (Winston Churchill) des réformes à venir et si, comme vient de le rappeler fort opportunément François Hollande, les réformes ne sont jamais indolores, force est de constater que leurs conséquences, souvent traitées en France ces derniers temps avec une négligence passive (Benign...

Les prélèvements obligatoires et la dépense publique, ces ennemis de la croissance…

Lors de la campagne présidentielle de 2012, François Hollande et ses conseillers économiques de l’époque ont défendu l’idée selon laquelle la France pouvait supporter un taux de prélèvements obligatoires plus important. C’est ainsi que les allègements d’impôts consentis par le gouvernement sortant étaient remis en cause.   Jugés inefficaces en...