Crédits: Charles Platiau/Pool/AFP

Un déficit de sympathie peut-il plomber une élection ? Retour sur 2012 et perspectives pour 2017.

Si Nicolas Sarkozy n’a pas gagné en 2012, c’est finalement … de sa faute. Dans ce cas précis d’un scrutin annoncé serré notre modèle ElectionScope est en mesure de démontrer l’impact décisif d’un facteur explicatif manquant : le degré de sympathie accordé aux candidats. Ainsi, ce serait bien à cause de...

Pierre Andrieu/ AFP repris par Francetv info

Européennes du 25 mai 2014 : comment interpréter l’écart entre prévisions du modèle ElectionScope, estimations des sondages et résultats réels ?

 Dans notre post du 10 mai 2014, nous évoquions le fait que les élections européennes s’avéraient toujours difficiles à prévoir pour les modèles statistiques politico-économiques, chacune d’entre elles amenant son lot de surprises depuis 1979. Cette fois,  la surprise fût double avec l’effondrement de la gauche en général  (33,43% contre...

crédits photo: Eric Feferberg/ AFP - francetvinfo.

2,25% pour 2016 et 2017 : un objectif de croissance qui ne doit rien au hasard, Electionscope vous dit pourquoi.

François Hollande annonçait il y a quelques jours qu’il ne saurait, ni ne pourrait, se représenter en 2017 si le chômage n’avait pas baissé. Plus qu’une confidence, c’était en réalité une véritable déclaration. Si c’est un peu tôt pour une déclaration de candidature, cela se pose comme une déclaration d’intention,...

AFP/ Philippe WOJAZER pour France 3 régions

Jusqu'où la croissance peut-elle faire réélire un président ?

François Hollande l’a bien compris, la bataille de l’opinion étant aléatoire, sa réélection en 2017 dépendra avant tout de son bilan. Il peut ensuite parier qu’à la veille de l’élection présidentielle, la situation économique ne pourra pas être pire qu’aujourd’hui et qu’il aura eu du temps pour influencer la trajectoire...

Municipales 2014 : Une femme pour la capitale

Une femme sera maire de Paris, mais pour l'heure ni les sondages, ni les résultats du premier du premier tour ne permettent de trancher entre Anne Hidalgo la sortante et Nathalie Kosciusko-Morizet. Le débat de mercredi permet-il d'y voir plus clair?  Femmes et politique : la parité, quelle parité ? Najat Vallaud-Belkacem, ministre...