La grande salle de concert du conservatoire de Moscou C) Bertrand Renard

A Moscou, carnet de voyage: de Tchaïkovsky à Scriabine dans les dorures du XIXe siècle

C'était, le week-end dernier, la poursuite de l'hommage au grand chef d'orchestre et compositeur Evgueni Svetlanov (voir mes chroniques des 13 et 22 septembre) mais cette fois dans sa ville natale, Moscou. Et dans un des lieux les plus prestigieux de la capitale russe, le conservatoire Tchaïkovsky, où Svetlanov, comme...

Piotr Beczala reçoit un prix à Dresde en juin C) Monika Skolimowska, DPA

A l'Opéra-Garnier Piotr Beczala fait briller Schumann et Dvorak avant ses débuts à Bayreuth

Un des derniers récitals de la saison parisienne: c'était Piotr Beczala à l'Opéra-Garnier dimanche dernier. Le ténor polonais avait tenu à honorer le rendez-vous prévu alors qu'il a annulé celui qu'il devait assurer en Espagne dans le même programme pour cause de... "Lohengrin" dans quinze jours; mais j'y reviendrai! Lieder...

Felicity Lott a sa Victoire de la musique C) Pascal Guyot, AFP

Felicity Lott réconcilie Français et Anglais autour de Schumann, Offenbach... et Napoléon!

Après Angela Gheorghiu, une autre "grande dame" du chant (selon l'expression consacrée) était à Paris ces jours-ci: Felicity Lott. Grande dame ou... Dame tout simplement, puisque la Britannique a été anoblie à vie par Sa Majesté. Dans un autre cadre royal, celui des Invalides, voire impérial puisqu'il s'agissait d'un cycle...

Natalie Dessay ©Marcello Mencarini/Leemage

Les chants d'amour de Brahms par Natalie Dessay et Karine Deshayes

Des oeuvres rares car il y faut un quatuor de haut vol: les "Liebesliederwalzer" de Brahms. Quatuor vocal, soient une soprano, une mezzo, un ténor, un baryton-basse. Et deux pianistes accompagnateurs, sur un seul piano. C'était, l'autre soir, avec Natalie Dessay, Karine Deshayes, Werner Güra et Laurent Naouri, Philippe Cassard...

Les Noga C) William Beaucardet

De Beethoven à Ligeti, un état contemporain du quatuor à cordes

C'était  la "Biennale du Quatuor à cordes" l'autre semaine à la Philharmonie de Paris. Un état du quatuor à cordes, genre dépouillé s'il en est, mêlant légendes (Quatuor Arditti, Quatuor Hagen) et jeunes pousses. Avec même des master-classes -prises d'assaut- d'Alfred Brendel, grand musicien autant que grand pianiste. J'ai assisté...