Andris Nelsons et l'orchestre C) Gewandhaus de Leipzig

A la Philharmonie deux concerts exceptionnels consacrés à Richard Strauss par un Gewandhaus de Leipzig ovationné

C'est un des plus grands orchestres du monde qui était à Paris ces jours-ci, le Gewandhaus de Leipzig. Dans un double programme consacré à un unique compositeur, Richard Strauss, plus aimé en France des mélomanes que du grand public, ce qui justifiait sans doute que la Philharmonie ne fût que...

Lars Vogt et l'orchestre de chambre de Paris C) JPH

Sélim Mazari et Lars Vogt: deux pianistes à l'assaut des concertos de Mozart et Mendelssohn

Deux pianistes de générations différentes ont sorti ces dernières semaines deux Cd consacrés à des concertos pour piano de Mozart et Mendelssohn: Mozart pour Sélim Mazari (les concertos 12 et 14), Lars Vogt pour Mendelssohn (les deux concertos et le Capriccio brillant, morceau de bravoure comme son nom l'indique. La...

Tristant Raës, Charlotte Juillard, Aurélien Pascal, Raphaël Sévère D.R.

Bartok, Poulenc, Messiaen: des compositeurs en guerre et pour la paix aux Invalides!

Etrange coïncidence encore une fois -ou intuition surprenante- que ce programme "de guerre" aux Invalides qui suit un concert "militaire" (chronique du 11 avril) de l'orchestre Lamoureux. Oeuvres, donc, composées autour de la Seconde Guerre Mondiale, sous diverses formes, chorales, symphoniques, concertantes ou chambristes, où Bartok, Poulenc ou Messiaen se...

Edgar Moreau C) Jacky Azoulai

Edgar Moreau: un beau disque de violoncelle autour de Bloch, Korngold et Ravel et une interprétation flamboyante du "Concerto" d'Offenbach

Transmission: c'est le nouveau Cd d'Edgar Moreau consacré à des oeuvres concertantes, de musiciens juifs, Bloch ou Korngold, ou qui ont écrit sur des thèmes juifs, le Français Ravel ou Max Bruch, l'Allemand. L'occasion pour le brillant violoncelliste d'explorer ses racines hébraïques. Cerise sur le gâteau: il jouait le Concerto militaire d'Offenbach...

Le prince (Anna Stephany) et Cendrillon (Tara Erraught) au milieu des courtisans C) Monika Rittershaus, OnP

A Bastille la découverte de la "Cendrillon" de Massenet, et de celles qui l'incarnent :Tara Erraught et Anna Stephany.

Tara Erraught en Cendrillon, Anna Stephany en Prince Charmant: elles portent cette "Cendrillon" de Massenet qui n'avait jamais été représentée à l'Opéra de Paris -sa création eut lieu à l'Opéra-Comique en 1899. Une mise en scène dynamique et souvent amusante de Mariame Clément et une troupe globalement de qualité font...

La fameuse Pacific 231 C) Guillaume Souvant/ AFP

Le Groupe des 6 au complet dans un beau concert de l'orchestre Lamoureux avec le piano de Jean-Philippe Collard

6 oeuvres au programme, une de chacun des membres du Groupe des 6: trois plus connues, des trois plus connus, Poulenc, Honegger, Milhaud. Trois raretés des trois moins connus, Auric, Tailleferre, Durey, les deux derniers joués par un Jean-Philippe Collard toujours d'une parfaite élégance. Avec un orchestre des concerts Lamoureux...

Anne Queffélec et Gaspard Dehaene C) Marc Roger / CREA

A la Folle Journée Anne Queffélec, pianiste: "Je vois Schubert un peu comme un funambule qui, sur son fil, surplombe l'abîme"

Anne Queffélec est à la Folle Journée dans un programme un peu particulier, tout l'oeuvre pour piano à 4 mains de Schubert qu'elle partage avec le pianiste Gaspard Dehaene, son fils. Elle a joué aussi les deux dernières sonates de Beethoven. Rencontre. On utiliserait volontiers l'expression Grande dame du piano français si...

Bertrand Chamayou et Stanislav Kochanovsky, un dialogue C) M. Benguigui, Pasco and Co

Un beau concert russe de l'orchestre de Paris autour de Tchaïkovsky et Scriabine, avec Bertrand Chamayou en invité de talent.

On n'entendra peut-être pas de sitôt, hélas, le choeur de l'orchestre de Paris mais le chef invité, Stanislav Kochanovsky, était là, et Bertrand Chamayou aussi, soliste de la seule oeuvre sauvée des eaux, le Concerto pour piano de Scriabine. Pour compléter, c'est Tchaïkovsky qui sauvait le programme... avec même la surprise...

Daniel Harding en répétition C) Mathias Benguigui Pasco and Co

Le choeur de l'orchestre de Paris ne chante ni Schubert ni Schumann mais Renaud Capuçon joue Elgar avec lyrisme!

Drôle de concert que celui de fin d'année de l'orchestre de Paris. Les choeurs devaient y avoir une place importante dans un fort beau programme germanique. Ce ne sera pas le cas pour cause de... pandémie, vous l'aviez compris. Enfin, on suppose! En revanche Renaud Capuçon était bien là, jouant...