Alexander Malofeev C) Evgueni Evtiukov

Sous les ombres de Beethoven et Prokofiev, Alexander Malofeev, le petit prince (du piano) qui vient du froid

18 ans à peine, et il en paraît moins: Alexander Malofeev, le nouveau prince du piano russe, était à Paris ces jours-ci, quelques mois après son concert à la fondation Louis-Vuitton et sa prestation si remarquée à la Folle Journée de Nantes. Programme tout en virtuosité où la musicalité n'est...

Kenji Miura jouant le concerto n° 2 de Chopin C) Masha Mosconi

Le verdict du concours de piano Long-Thibaud-Crespin, présidé par Martha Argerich, accueilli par les huées du public.

Le chant, en mémoire de la soprano Régine Crespin, ce sera l'an prochain, comme c'était l'an dernier le violon, avec un jury présidé par Renaud Capuçon, qui a repris en main l'organisation du concours -que ne fait-il pas? Martha Argerich, son amie, présidait donc cet année un jury chargé de...

Jean-Baptiste Doucet, 4e prix, prix du public C) Masha Mosconi

Au concours de piano Long-Thibaud-Crespin présidé par Martha Argerich, le public couronne le Français Jean-Baptiste Doucet

Le concours Long-Thibaud-Crespin 2019, cette année consacré au piano, s'est donc achevé sur un sérieux divorce entre le public et le jury, l'un couronnant le Français Jean-Baptiste Doucet que l'autre a placé 4e sur 6, l'autre donnant son 1er prix au Japonais Kenji Miura, récompense accueillie par l'auditoire avec des...

Mariss Jansons C) Alexei Danichev / Sputnik

Mariss Jansons et ses musiciens bavarois rendent à Chostakovitch sa puissance et son désespoir

Une des meilleures phalanges allemandes, l'orchestre symphonique de la Radio bavaroise, était à Paris ces jours-ci, défendant, grâce à son chef Mariss Jansons et à sa propre cohésion, un Beethoven étonnant et un Chostakovitch incroyable. Les tranchantes attaques d'un chef Déjà la première phrase (de l'ouverture d' Euryanthe de Weber) est...

Blondel(Rémy Mathieu) en difficulté devant le gouverneur Florestan (Jean-Gabriel Saint-Martin) C) Agathe Poupeney

L'opéra royal de Versailles recrée "Richard Coeur de Lion" de Grétry, le compositeur préféré de Marie-Antoinette

L'opéra d'un auteur fêté à la cour de Louis XVI, sur un autre roi, Richard Coeur de Lion, un chef énergique et habitué de ces musiques, Hervé Niquet, une jolie et vive mise en scène avec de charmants ballets; bref une soirée heureuse comme elle avait pu l'être en 1784......

Le quatuor Elmire: alto, 2e violon, violoncelle, 1er violon D.R.

Découvrons le jeune quatuor Elmire dans Beethoven et Tanguy à l'Orangerie de Sceaux

Le festival de l'Orangerie de Sceaux change de période: au lieu d'être programmé de mi-août à mi-septembre il l'est désormais de mi-juin à mi-juillet. J'ai assisté au concert du jeune quatuor Elmire, une découverte. Les durs effets de la canicule Une découverte, au moins pour ceux qui étaient présents vendredi...

Myung-Whun Chung C) Christophe Fillieule, Fest. de Saint-Denis 2019

Une fort belle "Résurrection" de Mahler dirigée par Chung en ouverture du festival de Saint-Denis

La 2e symphonie de Mahler, dite "Résurrection" était donnée l'autre jour sous la direction de Myung-Whun Chung.   Le festival de Saint-Denis fête ses 50 ans. Myung-Whun Chung revenait pour les deux concerts inauguraux dans la cathédrale, à la tête du Philharmonique de Radio-France, son ancien orchestre, dans l'emblématique Symphonie Résurrection...

C) Vogt dirige le Mahler C.O. C) Mahler Ch. O. / Geoffroy Schied

Le pianiste Lars Vogt brillant remplaçant du "Projet Mozart" de Lev Ove Andsnes

Un programme d'un pianiste repris par un autre: Lars Vogt remplaçait samedi Leif Ove Andsnes dans les concertos de Mozart prévus, les 20e et 21e. C'était au théâtre des Champs-Elysées. Andsnes annule! Ce devait être la première parisienne, au théâtre des Champs-Elysées, du grand projet Mozart de Leif Ove Andsnes....

François-Frédéric Guy soliste C) Jérémie Schellaert

Au Théâtre des Champs-Elysées François-Frédéric Guy dans Mozart et Brahms, pianiste inspiré et chef courageux

C'était il y a quelques jours: le pianiste François-Frédéric Guy, oubliant pour un soir son cher Beethoven, se consacrait à Mozart et Brahms mais à la fois chef et pianiste, et à la tête d'une petite formation. Pari audacieux et au final plutôt réussi, grâce aussi à un orchestre de...