Gaston (Julien Dran), Flora (Catherine Trottmann), Violetta (Pretty Yende) C) Charles Duprat

Une Traviata "addict" aux réseaux sociaux signée Simon Stone à l'Opéra-Garnier

Une nouvelle "Traviata" de Verdi est présentée à l'Opéra de Paris, dans l'écrin rouge et or de Garnier. La mise en scène est due au trublion australien Simon Stone qui, pour en faire une oeuvre moderne, la situe dans le monde 2.0 d'aujourd'hui, mais sans y mettre beaucoup d'émotion. Même...

Karina Canellakis et l'Orchestre de Paris C) Eric Garault-Pasco

La cheffe Canellakis ouvre la saison de l'orchestre de Paris avec Ravel et Bartok

Ouverture de saison à la Philharmonie pour l'orchestre de Paris et premier concert sans chef permanent après le départ de Daniel Harding. Mais une cheffe (pour faire aussi le buzz?): l' Américaine Karina Canellakis dans un programme varié réunissant Wagner, Ravel et Bartok. L'uniforme des cheffes Elle entre d'un pas...

Les jeunes chanteurs du conservatoire d'Abbeville dans le conte "Machu Picchu" D.R.

De Berlioz à Charlie Chaplin le festival de Saint-Riquier rend hommage aux orchestres d'harmonie du Nord

Le festival de Saint-Riquier (Somme, Picardie et désormais Hauts-de-France) qui se tient du 2 au 12 juillet, après s'être consacré à divers musiciens pop, rock, world music (Manu Dobango, Dee Dee Bridgewater, Melody Gardot, Supertramp) a basculé depuis samedi dans sa partie "classique" en rendant hommage, Nord oblige, aux orchestres...

La danse de la paupière gauche? C) Claire Gaby / J'adore ce que vous faites

Avec "Samstag aus Licht" la folie Stockhausen conduite par Maxime Pascal embrase la Cité de la Musique

"Samstag aus Licht" (Samedi de lumière) de Karlheinz Stockhausen fut l'événement de la fin juin: "opéra" fou, oeuvre folle et cependant très pure d'un trublion de la musique moderne, donnée en création française à la Cité de la Musique, sous l'autorité de Maxime Pascal, 25 ans après la première mondiale...

Mirga Grazinyte-Tyla C) Christophe Filleule / Festival de Saint-Denis

"A child of our time", chef-d'oeuvre de Tippett, remarquablement défendu par la cheffe Mirga Grazinyte-Tyla à Saint-Denis

C'est un chef-d'oeuvre mal connu en France que proposait jeudi soir le festival de Saint-Denis: "A child of our time", oratorio de sir Michael Tippett, sous la direction de la jeune lituanienne Mirga Grazinyte-Tyla. L'occasion aussi, après la prestation du Philharmonique le 4 juin, de saluer l'autre orchestre de Radio-France,...

Le quatuor Elmire: alto, 2e violon, violoncelle, 1er violon D.R.

Découvrons le jeune quatuor Elmire dans Beethoven et Tanguy à l'Orangerie de Sceaux

Le festival de l'Orangerie de Sceaux change de période: au lieu d'être programmé de mi-août à mi-septembre il l'est désormais de mi-juin à mi-juillet. J'ai assisté au concert du jeune quatuor Elmire, une découverte. Les durs effets de la canicule Une découverte, au moins pour ceux qui étaient présents vendredi...

Leonora (Anja Harteros) face à son destin C) Julien Benhamou

A l'Opéra-Bastille Anja Harteros, magnifique Leonora dans "La force du destin" de Verdi

A l’Opéra-Bastille, « La force du destin », opéra mal-aimé de Verdi, est le dernier de la saison. Leonora et le meurtrier de son père C’est une reprise de la mise en scène de Jean-Claude Auvray qui a déjà huit ans, d’un classisme épuré, avec, pour les premières représentations, Anja Harteros, la...

Des musiciens attentifs, Daniel Harding et l'orchestre C) William Beaucardet

Brahms et Sibelius accompagnent les adieux de Daniel Harding à l'orchestre de Paris

C'était mercredi et jeudi le dernier concert de la saison pour l'orchestre de Paris et c'étaient aussi les adieux de son chef titulaire, Daniel Harding, après trois ans à sa tête. Un programme exigeant, Brahms et Sibelius, et une attention décuplée pour des musiciens conscients du moment vécu. Un adieu...

Oreste (Stéphane Degout) et son ombre C) Vincent Pontet

Au théâtre des Champs-Elysées "Iphigénie en Tauride" de Gluck dans une mise en scène noire et fluide de Robert Carsen

  C’est le dernier opéra de Gluck et un de ses chefs-d’œuvre. Robert Carsen le transforme en une méditation noire, aidé par deux remarquables chanteurs français, Gaëlle Arquez et Stéphane Degout   Noir, c’est noir, il n’y a guère d’espoir… Il y a beaucoup de logique dans la mise en...