Félicien Brut, l'un des interprètes remarqués de cette Folle Journée Beethoven C) Marc Roger

Folle Journée de Nantes 2020: mon bilan. Tchaïkovsky et le Groupe des 5 en 2021

Une Folle Journée avec un grand succès selon les organisateurs. Cela est vrai. Approfondissons cependant un peu, en faisant un bilan personnel, avec ses dièses, certes, mais aussi ses petits bémols. Un succès retentissant, mais Beethoven oblige.96 ou 97 % de ventes, on ne va pas se plaindre. Cette réussite prouve depuis...

Igor au temps de sa gloire (I.Abdrazakov) C) Agathe Poupeney, Opéra de Paris

"Le prince Igor" de Borodine à l'Opéra-Bastille: chanteurs et chef ovationnés, mise en scène sifflée

A l'Opéra-Bastille c'est la suite du cycle russe instauré par Stéphane Lissner -un opéra de ce pays par an, souhaitons au passage que son successeur prolonge cette belle idée!- avec Le prince Igor: l'opéra de Borodine, dont on ne connait guère que les très fameuses Danses Polovtsiennes, bénéficie d'une belle distribution et...

Le grand auditorium de Nantes C) Frank Perry, AFP

A Nantes, la "Folle journée 2019" nous fera voyager jusqu'en Extrême-Orient

25e "Folle journée" déjà, qui va, dès cette semaine en région Pays de Loire et du mercredi 30 janvier au dimanche 3 février à Nantes même, nous inonder de musique. 290 concerts payants (à des prix, rappelons-le, qui feraient pâlir d'envie les mélomanes d'autres villes), des concerts gratuits, des conférences......

Vadim Repine joue le concerto numéro 2 de Prokofiev D.R.

A Moscou, suite du carnet de voyage: de Rachmaninov à Prokofiev, la révolution est passée par-là

Voici donc ma deuxième journée au festival "Univers Svetlanov", en hommage au grand chef russe qui aurait eu cette année 90 ans. Cela se passait à Moscou, au conservatoire Tchaïkovsky, le lieu musical le plus prestigieux de la capitale russe. Avec d'abord, le matin, comme une sorte de zakouski (hors-d'oeuvre),...

La grande salle de concert du conservatoire de Moscou C) Bertrand Renard

A Moscou, carnet de voyage: de Tchaïkovsky à Scriabine dans les dorures du XIXe siècle

C'était, le week-end dernier, la poursuite de l'hommage au grand chef d'orchestre et compositeur Evgueni Svetlanov (voir mes chroniques des 13 et 22 septembre) mais cette fois dans sa ville natale, Moscou. Et dans un des lieux les plus prestigieux de la capitale russe, le conservatoire Tchaïkovsky, où Svetlanov, comme...