Ils s'aiment encore: R. Alagna et A. Kurzak C) Charles Duprat, Opéra de Paris

A l'Opéra-Bastille un bel "Otello" de Verdi avec le couple star Alagna-Kurzak

C'est une reprise. Mais on ne va pas bouder son plaisir: un des plus beaux opéras de Verdi (qui en a pourtant écrit quelques-uns), un couple de vedettes, Roberto Alagna en Othello, Aleksandra Kurzak en Desdémone, une mise en scène classique mais intelligente d'Andrei Serban, plus des comparses globalement de...

Roberto et Alexsandra C) Geoffroy Van der Hasselt / AFP)

Alagna et Kurzak ressuscitent en disque "La Navarraise", un Massenet oublié

Roberto Alagna et Aleksandra Kurzak sortent un CD (Warner Classics) : c'est un Massenet très rare, "La Navarraise", que l'on redécouvre avec eux. Et pas du tout une oeuvre de second ordre... Alagna, un découvreur Il faut d'ailleurs et d'entrée remercier notre ténor national qui n'hésite pas à mettre sa...

Piotr Beczala reçoit un prix à Dresde en juin C) Monika Skolimowska, DPA

A l'Opéra-Garnier Piotr Beczala fait briller Schumann et Dvorak avant ses débuts à Bayreuth

Un des derniers récitals de la saison parisienne: c'était Piotr Beczala à l'Opéra-Garnier dimanche dernier. Le ténor polonais avait tenu à honorer le rendez-vous prévu alors qu'il a annulé celui qu'il devait assurer en Espagne dans le même programme pour cause de... "Lohengrin" dans quinze jours; mais j'y reviendrai! Lieder...

Le triomphe de Tatarnikov, Lemieux et Alagna D.R.

Marie-Nicole Lemieux vampe Roberto Alagna dans le "Samson et Dalila" de Saint-Saëns

Une affiche royale et sauvage: Marie-Nicole Lemieux, Roberto Alagna. Et en arbitre, "monsieur Natalie Dessay", Laurent Naouri. C'était en version de concert le "Samson et Dalila" de Saint-Saëns donné, vue la réputation des artistes, DEUX soirs au Théâtre des Champs-Elysées. A l'écoute d'un opéra Et il est toujours passionnant d'aller...

Don José (Roberto Alagna) poignardant Carmen (Clémentine Margaine) C) Vincent Pontet

Une "Carmen" dans la violence de l'Espagne franquiste, avec Alagna victime et bourreau

Monter "Carmen", l'opéra le plus célèbre du monde... et donc forcément donner sa version de "Carmen"! Le chef-d'oeuvre de Bizet (si, si: c'est en écoutant enfin tout "Carmen" dans sa continuité et non pas seulement "L'amour est enfant de Bohème" ou "Toréador en gaaaarde" qu'on se rend compte de la...