18 Déc

Un chèque de 10 000 € pour aider Fil&Fab à recycler les filets de pêche

Recycler les filets de pêche usagers pour leur offrir une seconde vie, c’est le projet que porte depuis 2016 quatre anciens étudiants en arts appliqués à Brest, Co-fondateurs de Fil&Fab. Ce jeudi 6 décembre, ils remportaient le 1er prix du concours « Coup de Pouce » organisé par la Fondation Le Roch-Les Mousquetaires en partenariat avec l’école d’ingénieurs IMT Atlantique. Une dotation de 10 000 € qui va aider l’association à passer un nouveau cap.

« Au départ, c’était un projet d’étude, nous expliquait il y a un an l’un d’entre eux, Théo Desprez. On avait décidé de travailler ensemble, on cherchait une idée. En traînant sur le port, on a vu des filets qui semblaient abandonnés, on s’est demandé ce que les pêcheurs en faisaient quand ils étaient arrivés en fin de vie ».

Industrialiser le processus

Après une première phase de recherche à l’issue de laquelle les quatre partenaires réussiront à transformer ces filets en plaques de plastique, l’objectif aujourd’hui est de mettre en place une filière de collecte afin d’industrialiser ce processus de recyclage. « Jusque-là, nos travaux portaient sur plusieurs kilos de filets, maintenant, on parle en tonne. En ce moment, on est en train de prendre contact avec des fabricants de ligne de production pour faire des tests et valider l’aspect technique et économique du projet », précise aujourd’hui Théo Desprez.

Une dotation qui arrive à point nommé

Pour Fil&Fab, l’année 2019 sera chargée. Au mois de janvier, l’association se transformera en entreprise. Et au cours du deuxième semestre, un site de recyclage devrait être créé. Pour Théo Desprez, « La dotation que nous venons de recevoir va nous être très utile pour nous aider à financer une chaîne de production de granulés ».

La matière première ainsi obtenue pourra alors être vendue telle quelle, ou être utilisée par Fil&Fab pour concevoir des objets de décoration en tous genres. « Comme nous sommes designers, nous n’avons pas de limites sur les objets que nous pourrons fabriquer grâce aux filets. Notre objectif est de créer des objets maritimes qui ont une histoire, et une forte valeur ajoutée. »