Clémentine Autain (à gauche) et Jean-Luc Mélenchon, en 2016 (Photo @AFP)

La "gauche rassemblée" n'est pas la tasse de thé de Mélenchon

Avec qui Jean-Luc Mélenchon veut-il faire alliance pour parvenir au pouvoir ? "Mais avec personne!" Telle est la réponse la plus fréquemment entendue. Et la plus logique si l'on comprend bien la stratégie suivie par le porte-drapeau de La France insoumise (LFI) depuis son échec à l'élection présidentielle de 2017 où...

La fanfare de la Garde républicaine à Saint-Lô (Manche)

Fin d'année avec batterie-fanfare de sondages pour Macron

Avant toute chose, posons le postulat des fâcheux ! Analyser, disséquer, interpréter les données sondagières qui se rapportent à un dirigeant politique ou à un parti, c'est forcément faire l'éloge inconditionnel ou la critique intransigeante, selon les chiffres, du dirigeant ou du parti en question. Noter que les taux sont...

De droite à gauche : Jean-Luc Mélenchon, Danièle Obono, Alexis Corbière et Éric Coquerel (MARTIN BUREAU / AFP)

"Mélenchon l'insoumis", premier opposant au creux de la vague

Jean-Luc Mélenchon l'affirme, il n'a pas le spleen, le blues ou le bourdon. Au choix ! Le patron de La France insoumise (LFI) est toujours droit dans ses bottes face aux vicissitudes de la vie politique. Même s'il paraît plus fataliste et moins allant qu'à l'été et à la rentrée....

Emmanuel et Brigitte Macron à l'Elysée, le jour de l'investiture présidentielle, le 14 mai 2017 (Reuters)

Les diverses oppositions à Macron lui ouvrent une "béance" politique

C'est vraiment une drôle de situation. Un "moment étrange", comme dit Jean-Luc Mélenchon. Six mois après l'entrée d'Emmanuel Macron à l'Elysée, le pays est comme en suspension. Le président de la République n'a pas connu d'état de grâce et ses divers opposants - de la France insoumise au Front national, en...

Valery Giscard d'Estaing, troisième président de la Ve République, élu en 1974 (AFP / Archives)

"Les Constructifs" de la droite... ou la nouvelle jeunesse du giscardisme

Giscard, le retour ! Près de 45 ans après sa victoire élyséenne sur François Mitterrand, en mai 1974, Valéry Giscard d'Estaing - plus jeune président élu à l'époque (48 ans) et plus vieil ancien chef de l'Etat encore vivant, aujourd'hui (91 ans) - prend-il un bain de jouvence ? L'affaire de...

Siège du Parti socialiste, rue de Solferino, à Paris (Capture d'écran)

Marginalisé par Macron et par Mélenchon, le PS réussira-t-il à survivre ?

"Ils ne mouraient pas tous, mais tous étaient frappés..." Ainsi parle La Fontaine (1621-1695) dans "Les animaux malades de la peste". Cette allégorie pourrait très bien s'appliquer à la vie politique depuis cinq mois. Depuis le second tour de l'élection présidentielle, le 7 mai, qui a vu la large victoire...

L'entrée du siège du parti "Les Républicains", rue de Vaugirard, à Paris. (MAXPPP)

"Les Républicains" à la recherche d'un chef

C'est peu dire que "Les Républicains" ont du mal à digérer la double catastrophe électorale du printemps dernier ! Abasourdis par l'élimination de François Fillon dès le premier tour de l'élection présidentielle - le candidat de la droite parlementaire était arrivé troisième derrière le duo Macron-Le Pen et devant Mélenchon -, le...

Florian Philippot, vice-président du Front national, face à Marine Le Pen (Capture d'écran France 2)

Le sort de Philippot (Florian) est-il déjà scellé au Front national ?

Faut-il se méfier des "coups de foudre" ? Florian Philippot se pose peut-être la question ! A quelques mois du XVIe congrès du Front national - il devrait se tenir en mars 2018 -, que reste-t-il du "coup de foudre intellectuel" entre Marine Le Pen et celui qu'elle a nommé à la...

Jean-Luc Mélenchon, le 12 juillet 2017, lors d'un rassemblement de "La France insoumise" contre la réforme du Code du Travail, à Paris. (BERTRAND GUAY / AFP)

Premier opposant, Mélenchon ressuscite-t-il l'extrême gauche en France ?

Qui sont les "Insoumis" ? Les analystes politiques ont souvent décortiqué le "peuple de droite"... ou le "peuple de gauche". Rarement le "peuple des Insoumis", celui que Jean-Luc Mélenchon englobe sous une dénomination floue, curieusement apolitique : "les gens" ! Pourtant ces "gens" se rêvent en avant-garde du peuple, à l'instar des Partis...