Présidentielle 2016: Comment fonctionne le Caucus dans l'Iowa ?

A Des Moines, capitale de l'Iowa, ce centre associatif accueille généralement des concerts, spectacles et autres cours de yoga. Le parti démocrate a demandé aux gérants d'y organiser un caucus lundi soir.

L'Iowa, état du Midwest qui représente 1% de la population des Etats-Unis, est ce lundi le centre névralgique de la politique américaine. Les Iowiens sont en effet les premiers à se prononcer sur l'investiture des candidats républicains et démocrates en vue de la présidentielle de novembre 2016, lors d'un "Caucus" - une élection primaire organisée par les partis.

Selon un dernier sondage, Bernie Sanders et Donald Trump sont en tête, mais la course est serrée pour confirmer leur avance sur leurs concurrents principaux respectifs, Hillary Clinton et Ted Cruz. D'ailleurs, les règles du Caucus rendent les résultats particulièrement imprévisibles - encore plus que pour une élection nationale.

Contrairement aux primaires traditionnelles, organisées par les états comme le New Hampshire, les règles du Caucus sont à la discrétion des partis.

Caucus démocrate versus républicain : les points communs

Les votants doivent arriver sur les lieux à 19h au plus tard (ils seront refoulés ensuite) lundi soir, dans des bureaux de vote improvisés. Eglises, écoles, centres sociaux, restaurants, ... Un caucus peut être organisé n'importe où. On en compte environ 1 700 pour chaque parti dans l'Iowa. Ils sont ouverts à "sans-partis" : pour participer au vote, il suffit de s'enregistrer comme partisan le soir-même. 

Des règles simples pour le Caucus républicain

Le Caucus républicain est simple : on débat, puis on vote à bulletin secret. Le total des votes est décompté par les gérants locaux du parti et envoyé à l'administration centrale via une application développée par Microsoft.

Trump a mobilisé sa fille Ivanka pour expliquer aux fans où ils peuvent se rendre pour voter près de chez eux. Dans une vidéo, Ivanka Trump explique que "la procédure est très rapide" et dure "environ 30 minutes" :

Le Caucus démocrate, plus complexe

Le Caucus démocrate est bien plus compliqué. C'est pourquoi les petites mains de Bernie Sanders, qui a tout intérêt à ce que le taux de participation soit à son maximum, ont publié une vidéo qui simule un scrutin :

Les participants doivent se déclarer publiquement pour tel ou tel candidat. En général, ils le font en se déplaçant d'un côté à l'autre de la pièce. Ceux qui n'ont pas fait leur choix vont dans le coin des indécis.

Et c'est là que les choses se compliquent : chaque groupe doit compter un minimum de militants pour être "viable". Le nombre minimum de militants pour chaque groupe dépend du nombre de délégués élus dans la circonscription et du nombre de participants. L'app de Microsoft permet de réaliser le calcul facilement une fois ces chiffres connus. Chaque groupe doit compter suffisamment de membres pour élire au moins un délégué dans la convention du comté.

Ceux qui font partie d'un groupe jugé non "viable" doivent changer de groupe, et donc choisir un autre candidat, souvent après des discussions sur place. C'est une mauvaise nouvelle pour les candidats les moins populaires (en l'occurrence, les partisans du troisième homme Martin O'Malley seront probablement confrontés à un choix difficile et important cette année).

Déficit de démocratie ?

Tout cela se fait en public, en face des voisins, des amis et de la famille. Vous avez dit peu démocratique ? Peut-être - mais il s'agit d'une élection organisée par le parti et selon ses propres règles. L'objectif du Caucus n'est pas forcément de représenter l'avis de tous, mais de trouver un compromis sur le terrain.

Résultats lundi, aux environs de minuit

Les résultats devraient être connus aux environs de minuit (heure locale) lundi soir. Sauf si l'incident de 2012 se reproduit : le républicain Mitt Romney avait alors été donné vainqueur... mais c'est en réalité Rick Santorum qui avait remporté l'Iowa, avec 34 votes d'avance sur son concurrent. Il a fallu attendre deux semaines pour le recomptage. Rien ne garantit que l'application de Microsoft, qui cette année se charge des calculs et permet de reporter les résultats sur une même plateforme, évitera les erreurs dans les décomptes des bureaux de vote.

Suivez les résultats avec nous sur Twitter @F2Washington.

A lire aussi

  • Aucun article