La cafetière Moka boit la tasse

En Italie, le café est une institution. C’est d’ailleurs dans le port de Venise qu’il est arrivé pour la première fois en Europe. Redouté, interdit puis adoré, il a depuis été incorporé dans le quotidien des Italiens. Ici, dans les cuisines, on trouve des tasses, du café moulu mais aussi la Moka.

Cette fameuse cafetière grise de forme octogonale, composée d'un ingénieux système de trois compartiments, a été brevetée par Alfonso Bialetti. Une révolution à l’époque ! Grâce à cette invention, les expressos ne se consomment plus exclusivement dans les bars puisqu’ils sont faisables à la maison. Désormais, chacun possède plusieurs cafetières Bialetti : une pour le quotidien et une pour recevoir la famille et les amis. En 2020, pourtant, la Moka ne se porte plus très bien. Elle se vend moins et n’arrive pas toujours à s’intégrer dans un quotidien moderne. 

Des capsules pour entrer dans l’air du temps 

Pour en savoir plus sur l’art du café italien, nous sommes allés à Coccaglio, dans le nord de l’Italie. Actuellement, la fabrique de Bialetti torréfie le café de la collection “Rome” : un café corsé, à destination des machines à expresso.  

C’est donc sur le très prometteur format "capsule" que Bialetti mise désormais. Depuis sa création, la Moka a été vendue à plus de 200 millions d’exemplaires tandis que 10 milliards de capsules sont vendues chaque jour. Un pari qui pourrait bien permettre à Bialetti de ne pas boire la tasse, quitte à changer la tradition. Reportage d'Alban Mikoczy, Florence Crimon et Julie Petitfrère.

 

L'info en + : La forme octogonale de la Moka a été pensée par Alfonso Bialetti pour imiter les jupes plissées des femmes.

Julie Petitfrère

A lire aussi