L'Italie aujourd'hui : six mois après les tremblements de terre, la reconstruction est au point mort

La colère des maires des régions sinistrées par les tremblements de terre

Six mois après le tremblement de terre du 24 août dans le centre de l'Italie (300 morts dont 200 à Amatrice), la reconstruction est au point mort. C’est ce que dénoncent les maires de plusieurs villages sévèrement touchés : «Nous avons subi 4 tremblements de terre d’une violence inouïe, et rien n'avance » s’emporte le maire d’Amatrice Sergio Pirozzi. Les localités critiquent la lenteur des nombreuses démarches administratives. 70 % des maisons de la zone d'Amatrice sont inhabitables.

Une faille sismique coupe un village en deux.

La faille à Civitella del tronto

Un glissement de terrain a creusé une gigantesque faille au milieu du petit village de Civitella del tronto. La fissure se creuse d’un mètre par jour depuis deux semaines. Plus d’une centaine d’habitants a déjà été évacuée. La région est classée rouge pour ses risques sismiques. «  La situation empire de jour en jour, mais malheureusement nous ne pouvons rien faire dans l’immédiat puisque nous n’avons pas de certitudes techniques » a commenté la maire du village Cristina Di Pietro au journal Il centro. La municipalité a demandé l’aide urgente du gouvernement.

Un Mac Do musée construit sur des ruines antiques

Mac Do- Musée à Frattocchie

Lorsqu’ils commencent à creuser en 2014 dans la ville de Frattochie, les ouvriers tombent sur les vestiges d’une route datée de l’époque romaine. Les travaux de construction d’un nouveau restaurant Mc Donald’s prennent alors une autre tournure. Le géant américain confie l’exploitation des ruines antiques à des archéologues. « Nous avons parfaitement réussi à combiner le commerce et le respect de l’histoire et de l’archéologie » s’est félicité le maire de Frattochie, Carlo Colizza . Ceux qui se rendront dans le fast-food pourront admirer ces traces du passé grâce à un sol de verre donnant directement sur la voie romaine.

.

A lire aussi