Les spectateurs face à l'écran devant la Seine Musicale C) CD92/Julia Brechler

A la Seine musicale l'éclaircie Mozart (par Laurence Equilbey) dans un temps post-covid encore bien orageux

Les concerts reprennent peu à peu. Il y a quelques jours à la Seine musicale (île Seguin, Boulogne, Hauts-de-Seine) un beau concert Mozart remettait de la joie au coeur des spectateurs présents dedans et dehors. Laurence Equilbey en était l'instigatrice, dirigeant la crème du jeune chant français. La stricte parité...

L'apparition d'Hébé (Sabine Devieilhe) C) Little Shao, Opéra de Paris

A l'Opéra-Bastille les "Indes galantes" hip-hop et peut-être futuristes de monsieur Rameau

Des "Indes galantes" très attendues, confiées au jeune metteur en scène Clément Cogitore et à la chorégraphe Bintou Dembélé, puisque l'oeuvre est un opéra-ballet. Et chantées par des voix superlatives: de quoi faire LE spectacle qui compte? Standing ovation, chanteurs superlatifs Il faut commencer par la fin: par cette standing...

Les amoureux: Valentine (E.Jaho) et Raoul (Y. Kang) C) Agathe Poupeney

"Les Huguenots" de Meyerbeer ressuscitent à l'Opéra-Bastille

C'est un des événements de la rentrée: la redécouverte d'un opéra qui fut un triomphe en son temps (1836), "Les Huguenots". L'auteur: ce compositeur demeuré allemand jusqu'au bout quoiqu'il ait fait sa carrière en France, Giacomo Meyerbeer, plus guère joué aujourd'hui, et c'est injuste. La renaissance du "grand opéra" Disons-le...

Cellini (J. Osborn) et Teresa (P.Yende) épiés par Fieramosca (A. Iversen) C) Agathe Poupeney

Le "Benvenuto Cellini" de Berlioz monté avec générosité par un Monty Python!

C'est à l'Opéra-Bastille, un opéra mal aimé de Berlioz (un four à sa création!), "Benvenuto Cellini". Mais dans la version folle, énergique et généreuse de Terry Gilliam, ex-Monty Python  et surtout l'un des plus grands réalisateurs de cinéma du monde ("Brazil", "L'année des douze singes", "Las Vegas Parano"). Une soirée...