Le président tunisien, Béji Caïd Essebsi, à Tunis le 23 janvier 2015 (photo: Reuters - Zoubeir Souissi)

Le nouveau gouvernement en Tunisie: les électeurs trahis?

Contrairement aux promesses de campagne de Nidaa Tounès, le parti majoritaire, les islamistes d’Ennahda participent à l’équipe gouvernementale du premier ministre Habib Essid. Autre problème : le ministre de l’Intérieur est accusé d’avoir été «une taupe» de l’ex-dictateur Ben Ali. Résultat: il y a de la déception parmi les électeurs. Certains n’hésitent...

Récolte d'olives en Tunisie à Sidi Tabet, près de Tunis, le 13 novembre 2012. La baisse de la récolte en 2014 explique en partie l'aggravation du déficit agricole la même année. (Photo: Reuters - Zoubei Souissi)

Tunisie : déchiffrer l’incertitude à travers les chiffres…

Le nouveau gouvernement tunisien, dirigé par le premier ministre désigné Habib Essid, 65 ans, connaît quelques ratées. Le vote de confiance, initialement prévu le 27 janvier 2015, a été reporté. Pendant ce temps, la situation économique ne s’améliore pas. Loin s’en faut. Et la Tunisie s’endette. Tour de la question...

Dimanche 11 janvier 2015. Place de la République à Paris, le drapeau tunisien est brandi sous la statue de Marianne (FTV - Laurent Ribadeau Dumas).

Charlie Hebdo: les réactions en Tunisie

C’est juste un clin d’œil. En l’occurrence une photo, prise le 11 janvier 2015 place de la République à Paris dans la gigantesque manifestation protestant contre les attaques qui ont ensanglanté la France. L’image montre un drapeau tunisien placé sous la statue de Marianne. Tout un symbole. Ce drapeau, qui...

Le premier ministre tunisien pendant une interview à Tunis le 2 janvier 2015 (AFP - Fethi Belaid).

Tunisie : l’économie avant toute chose

«Nous avons pratiquement tourné la page de la transition politique. La Tunisie est aujourd’hui une expérience porteuse d’espoir pour toute la région. (…) Le vrai défi est maintenant de réussir la transition économique» et le développement régional, explique le premier ministre tunisien sortant, Mehdi Jomaa, dans un entretien au Monde...

Partisans du candidat Beji Caid Essebsi, à Tunis le 21 décembre 2014 (AFP - Anadolu Agency - Yassine Gaidi)

L'élection présidentielle en Tunisie

Beji Caïd Essebsi a donc officiellement été élu président de la Tunisie lors du scrutin du 21 décembre 2014. En dépit d’une campagne tendue, les Tunisiens ont voté démocratiquement. Et c’est sans doute là l’essentiel, à l’heure où les espoirs nés du «Printemps arabe» sont largement retombés, en Egypte, en Syrie, en...

Bannière arc-en-ciel, drapeau à six couleurs symbole de la communauté homosexuelle (AFP - Eric Cabanis)

L'homosexualité en Tunisie: bientôt du nouveau?

L’homosexualité en Tunisie pourrait-elle être dépénalisée ? Pour l’instant, on en est loin… Mais les choses bougent, comme le montre une initiative publiée sur Facebook. Avantage des réseaux sociaux : ils «ont permis de créer un espace de débat libre autour de divers sujets même les plus controversés», observe le site huffpostmaghreb....

DR

«Les Intranquilles», un roman d’Azza Filali

Azza Filali, médecin de profession, est aussi romancière. Dans son nouveau et beau livre, «Les Intranquilles» (éditions Elyzad), elle dresse le portrait au scalpel d’une société tunisienne en mal de repères après la chute de Ben Ali. Un portrait souvent sombre. Mais où l’humour n’est jamais loin. Lors d’une rencontre avec...

Devant un bureau électoral à Tunis le 23 novembre 2014 (Reuters - Zoubeir Souissi)

Présidentielle en Tunisie: la presse mondiale unanime, ou presque

Il est rare que la presse mondiale exprime une quasi-unanimité. Et pourtant, elle semble l’avoir trouvée à propos de la Tunisie et de la tenue de la présidentielle, le 23 novembre 2014. Mots qui reviennent constamment: «historique», «modèle de démocratie»… Pour autant, les analyses divergent. Evidemment, la tonalité varie selon les pays....

Béji Caid Essebsi, le favori de la présidentielle tunisienne, s'exprime lors d'un meeting électoral à Tunis le 15 novembre 2014 (Reuters - Anis Mili).

Tunisie : après les législatives, la présidentielle

Moins d’un mois après les législatives, les électeurs tunisiens retournent aux urnes le 23 novembre 2014 pour élire un nouveau président. 27 candidats sont en lice. Favori : Béji Caïd Essebsi, ancien ministre de Bourguiba et de Ben Ali. Les jeux sont-ils faits ? Oui, du moins si l’on en croit les...