Les PSA veulent se battre, oui mais comment ?

Il est 14 heures, devant la porte 3, les bus déposent par grappes les ouvriers de l'équipe du soir. C'est l'heure où ils croisent ceux du matin. Passage de relais quotidien mais aussi passage d'informations. Depuis lundi, la tension est palpable à l'intérieur de l'usine.

On ne va pas au travail pour pleurer !

Rencontre avec Tanja Sussest, déléguée du SIA à l’usine PSA d'Aulnay-sous-Bois
Tanja (prononcer « Tanya ») - un nom qui rappelle que la leadeuse du Syndicat indépendant de l’automobile d’Aulnay (SIA), vient de Serbie. C’est une femme très occupée, surtout depuis l’annonce du plan de licenciements.

Les PSA, d'Aulnay à l'Élysée... sans le RER B !

  "Tous à Paris !" - C'était le mot d'ordre des ouvriers de l'usine PSA d'Aulnay-sous-bois dont une délégation était reçue par François Hollande. Le timing était précis : à 14h, quand l'équipe du matin passe le relais à celle de l'après-midi, les navettes commençaient à transporter les grévistes au...