Combien de viols dans la filmographie de Verhoeven?

  Un "thriller subversif" et "jubilatoire", "cinglant et sarcastique", "dérangeant", "palpitant, érotique, pervers", "brutal, cynique, enlevé, drôle", "réjouissant et très malsain uppercut" "au sommet de l'ambiguïté vénéneuse" et qui "tord violemment le cou au politiquement correct" est sorti en salles aujourd'hui. Comm' Cannes aidant, vous n'échapperez pas à "Elle", le dernier...

Et si la « domination masculine » était contre-nature ?

Gloups. C'est l'effet que m'a fait ce titre. La domination masculine n'existe pas. Le genre d'affirmation qui provoque immédiatement chez la féministe lambda que je suis le réflexe de dégainer le bottin des chiffres des inégalités et autres discriminations et/ou de lancer un wiki de témoignages d'agressions sexistes. C'est quasi-pavlovien....

Le Président "normal" et "ses" femmes caricaturales

Dire que l'on s'en fout serait hypocrite. Faux, aussi. En témoignent le battage médiatique que ça suscite et l'affluence des commentaires sur les réseaux sociaux que ça inspire. Mais s'il est évident que le sujet attise leur curiosité, on peut supposer que les Français-es savent parfaitement qu'il ne compte pas...