Municipales à Bordeaux: and the Winner is Alain Juppé!

crédits photo Jean-Pierre Muller / AFP

Pour Electionscope -en exclusivité pour Francetvinfo- Alain Juppé a 99% de chances d’être réélu dès le premier tour

Un week-end sur tapis rouge où Oscars et César vont récompenser le meilleur du cinéma, et pour l’heure les pronostics sont risqués. Mais contrairement à Di Caprio, Alain Juppé est à priori, assuré d’une réélection facile dès le premier tour. (http://www.electionscope.fr)

 

Le modèle Electionscope et notre démarche de chercheur devraient nous inciter à plus de mesure dans les propos mais, exceptionnellement nous rompons la règle, seul un évènement dit exogène non contrôlé pourrait perturber cette prévision. Seul un évènement inconnu aujourd’hui et imprévisible pourrait changer la donne.

Pari de Pascal : le risque zéro n’existe pas !

Mais pour rester conformes à la déontologie qui nous anime, nous devons signaler cette possibilité, et accepter l’idée, que le risque zéro n’existe pas. C’est ce que Pascal -le philosophe- postulait. Incapable de prouver l’existence de Dieu je préfère, disait-il croire – même s’il s’avérait qu’il n’existe pas – plutôt que de courir le risque de m’exposer aux foudres divines, en refusant de croire à son existence, alors même qu’il existerait. Ce risque existe, il est non nul, il doit donc être pris en considération.

Juppé vainqueur dès le premier tour ?

Le camp de la droite au sens large (extrême droite comprise) a 99% de chances de dépasser la barre des 50% dès le premier tour. Son potentiel électoral moyen est estimé à plus de 68% des voix par Electionscope. Depuis 1995 Alain Juppé a toujours été élu dès le premier tour.

Les raisons du succès

Le FN n’a jamais pu exercer un quelconque « pouvoir de nuisance » à Bordeaux. Et même présent dans un hypothétique second tour en 2014, il resterait encore 85% de chances à l’équipe sortante d’être reconduite avec un potentiel électoral moyen estimé par ElectionScope autour de 57% des voix. D’autres éléments explicatifs de natures socio-économique, économique et politique ont été développés par Electionscope pour Francetvinfo (à lire sur le site).

Si on ne peut pas prédire à Alain Juppé la longévité de Jacques Chaban-Delmas (près d’un demi-siècle à la tête de la mairie), il a déjà une bonne partie du chemin (15 ans) et il pourrait ajouter 6 ans, à moins qu’un destin national à l’horizon de 2017 n’interrompe ce parcours, mais ceci n’est pas prévu dit-il  … aujourd’hui.

(Résultats à confirmer dans une dernière simulation mi-mars dès que seront connus les chiffres du chômage par zone d’emploi pour décembre 2013).

Related Posts:

  • No Related Posts