23 Avr

Cinéma et visibilité des compétences régionales

Depuis la création de la nouvelle grande région (Nouvelle-Aquitaine), les professionnels de l’audiovisuel ont décidé de se fédérer et de créer un réseau actif sur le territoire.

« Un sourire malgré toi » Copyright photo Juliette Alhéritière

Je poste régulièrement des annonces de casting. Cela s’explique par un engouement, des producteurs et réalisateurs de films pour notre région.

Diverses explications à cet enthousiasme : la météo, bien sûr, mais aussi la diversité des décors, avec notamment l’architecture bordelaise, souvent utilisée pour se substituer à Paris. Les pavés citadins, la côte atlantique, ainsi que les châteaux plaisent aux faiseurs d’histoires…

En 2017, le département de la Gironde a accueilli 354 jours de tournage : des courts-métrages, des longs-métrages, de la fiction télévisuelle (France Télévisions, Canal + etc).

Marie RATEAU du bureau d’accueil des tournages en Gironde, annonce une année 2018, excellente.

D’habitude, les tournages débutent avec les beaux jours. Cette année, cela a commencé beaucoup plus tôt. On pense bien sûr à Guillaume Canet qui, en ce moment, tourne au Cap ferret la suite «Les petits mouchoirs», le tournage a débuté en mars.

Cet intérêt pour la Gironde, et plus largement la région, a poussé les professionnels du secteur à s’organiser pour valoriser l’offre conséquente de techniciens et de productions et appuyer leur visibilité.

Ainsi plusieurs associations ont vu le jour :

  • Calippso regroupant les techniciens de post-production (dont je fais partie),
  • le groupe Fiction,
  • et la Peña représentant les producteurs néo-aquitains.

Ces regroupements participent grandement à l’envie de tourner dans notre région !

Une inquiétude plane malgré tout sur ce tableau idyllique…

Un certain nombre d’intermittents spécialisés, font leurs heures grâce aux tournages des fictions co-produites par France Télévisions. Les réductions de budget demandées par le gouvernement à l’audiovisuel public ont pour conséquence une réforme de la filière production. Ainsi, nous constatons une baisse des tournages en région.

La Nouvelle-aquitaine accueillera, pour France Télévisions, 6 téléfilms cette année. Jusqu’à l’an dernier, France Télévisions en tournaient et post-produisaient 8…

2019 sonnera donc l’heure de vérité quant à l’avenir de ces co-productions entre les Moyens Internes de Fabrication de FTV et les productions privées !

Si ces derniers venaient à disparaitre complètement, les techniciens iraient chercher du travail ailleurs… Ce qui seraient extrêmement dommageable pour la qualité du tissu d’emploi régional !

Point positif et enthousiasmant : la fiction télévisuelle sur France Télévisions ne s’est jamais aussi bien portée.

Pour valeur d’exemple, la série Capitaine Marleau, tournée en Dordogne l’an passé, a fait une audience record la semaine dernière ! Tout comme la série Mongeville ou encore, l’unitaire Né sous silence dont je vous ai parlé, dans un post précédent.

Souhaitons donc, que l’intérêt des cinéastes pour notre région, garde sa fraîcheur… que les intermittents restent en Nouvelle-Aquitaine, et continuent à mettre en valeur notre territoire !

« Un sourire malgré toi » Copyright photo Juliette Alhéritière