Sardaigne : l’île de jouvence

Luigi Orru fotografia

"Quel âge vous me donnez ?". L'œil malicieux, l’audace en bandoulière, Caterina Moi passe son temps à rire et à nous toiser du regard. Elle fête ses 99 ans ce mois-ci... sans laisser transparaître la moindre fatigue. "Je crois que je dérange les autres… mais moi je vais très bien !". Cette Italienne a grandi dans les champs de Seulo, petit patelin de Sardaigne qui recense le plus grand nombre de centenaires au monde. Ceux qui atteignent un âge avancé sont majoritairement des hommes, pour la plupart d’anciens bergers.

Ici, chaque habitant qui dépasse les 100 ans devient officiellement maire de la ville. Pour expliquer leur âge, les Sardes d’ici et des communes environnantes n’ont qu’une explication : le travail. Depuis leur petite enfance, tous arpentent les chemins de montagne escarpés de la région, parfois à raison de 20 kilomètres par jour. "Si on s’arrête, c’est pire" assure Luigi Carta, qui bêche toujours quotidiennement à 95 ans.

Un air plus pur qu’ailleurs

Selon les scientifiques qui suivent les habitants depuis deux décennies, la longévité de ces centenaires est attribuable à 25 % à leur ADN. Le reste de leur résistance s’explique par l’activité physique régulière, l’alimentation – beaucoup se fournissent directement dans leurs propres potagers et aucun ne déroge au traditionnel minestrone – et… par la qualité de l’air, très peu chargé en Co2.

Véritable attraction pour les curieux du monde entier, Seulo se situe en pleine zone bleue. Ce concept défini par le médecin Giovanni Pes concerne quatre régions insulaires du monde entier où "tous ces facteurs, de l’air à la génétique, sont réunis en même temps". La recette miracle pour traverser les époques ?

L’info en + : Digne de tous les records, la Sardaigne compte parmi ses habitants la famille la plus vieille du monde. Inscrits au Guinness Book, les Melis étaient neuf frères et sœurs, dont les âges cumulés atteignaient 820 ans en 2012 ; Consolata, la doyenne, est décédée à 105 ans en 2016. Aujourd’hui, la doyenne de l’humanité est une Japonaise, Tane Tanaka, âgée de 116 ans.

Anne Donadini

Photo de couverture : https://www.luigiorru.com/it/

A lire aussi