Pont de Gênes : le témoignage d'un miraculé

Conduire ou passer sur un pont, aujourd’hui il ne peut plus le faire sans crainte. Davide Capello est un miraculé de l’accident du pont Morandi, à Gênes, qui avait causé la mort de 43 personnes l’été dernier.

Six mois après l’effondrement, il revit toujours la scène dans ses cauchemars. D’abord un bruit sourd, la route qui s’écroule, puis des voitures qui tombent dans le vide. Dont la sienne. Par chance, celle-ci se retrouve bloquée sur un pilier du pont, à 15 m du sol. Toujours conscient, Davide Capello a composé le numéro de ses collègues pompiers, qui l’avaient remplacé quelques heures auparavant.

Se remettre sur pied

Sa profession lui a permis de gérer émotionnellement cet événement tragique. Aujourd’hui, Davide est toujours pompier et aussi entraîneur pour de jeunes footballeurs. Pour l’ancien gardien de but, le football est un moyen de se remettre sur pied physiquement. La chute lui a laissé quelques douleurs au dos. Depuis l’accident, Davide Capello a continué de se rendre à Gênes pour donner des entraînements, mais retourner en face du pont Morandi est encore difficile pour lui.

Reportage d'Alban Mikoczy, Florence Crimon et Lorenza Pensa.

Lorenza Pensa

A lire aussi