VIDEO. Apprendre l'anglais à Malte

Malte, un coin de paradis avec 300 jours de soleil par an. L'archipel de la Méditerranée, à deux heures d'avion de la France, est la nouvelle destination à la mode pour apprendre l'anglais. L'année dernière, près de 10.000 jeunes français sont venus y effectuer un séjour linguistique.

Apprendre l'anglais en évitant le mauvais temps caractéristique du Royaume-Uni : voilà ce que recherchent ces français qui sont de plus en plus nombreux à choisir Malte pour leurs séjours linguistiques. L'île était une colonie britannique jusqu'en 1964 et l'anglais est resté l'une des deux langues officielles. Cabines téléphoniques, presse anglophone, l'héritage britannique est omniprésent.

Plus de 50 écoles de langues sur l'île

Clément Da Silva est Français. Il a créé une start-up à Malte pour aider nos compatriotes à s’y retrouver dans la jungle des écoles de langue. En effet, il y a plus de 50 écoles de langues à Malte. Les jeunes Français renseignent leur âge, le temps qu'ils veulent rester en séjour linguistique et son application les met en contact directement avec les établissements les plus adaptés à leur demande.

Pour se créer un réseau d'établissements, Clément Da Silva fait le tour des écoles de l’île. Certaines d’entre elles ne mettent pas en avant uniquement la qualité de l’enseignement : piscine, accès à la plage, activités. Pour l’entrepreneur français qui doit trouver les écoles qui plairont le plus aux Français, ce sont de vrais atouts. Il explique : "c'est typiquement ce que les étudiants Français recherchent : les cours pour apprendre l'anglais et une piscine pour profiter du soleil".

Le faible coût de la vie

Ce qui plaît aussi à nos compatriotes, c’est le faible coût de la vie sur l’île. "Avant les français partaient régulièrement à Londres, maintenant c'est Malte par rapport au coût de la vie sur place et à la destination en elle-même." expose Alizée Ristic, employée d'une école de langues. En effet, le coût de la vie est plus faible sur l'île qu'en Grande-Bretagne et avec le Brexit, il pourrait y avoir encore plus de français qui choisiraient d'étudier l’anglais à Malte car l'archipel est en Europe et dans la zone euro.

 

 

A lire aussi