« L'ambulance de la mort »

C'est une affaire qui fait grand bruit en Italie : un ambulancier de Catane (Sicile) tuait dans son véhicule des personnes âgées pendant le trajet vers l'hôpital. Il gagnait à chaque fois 300 euros, en confiant les corps à une société de pompes funèbres "amie".

Lien de l'émission "Le iene" qui a diffusé le témoignage du repenti

Ce brancardier est accusé d’avoir injecté de l’air dans les veines d’au moins trois personnes âgées et malades. L'homme et les responsables de la société funéraire appartenaient à un même clan mafieux.

C’est suite au témoignage d’un repenti diffusé il y a quelques semaines dans une émission de télévision que l’homme de 42 ans a pu être arrêté ces jours-ci.

En plus des 3 personnes âgées, 50 autres cas de morts suspectes sont pour l'heure examinés par les enquêteurs. Selon le témoin, l’homme poursuivi pour homicide volontaire opérait lors du transport des malades de l’hôpital jusqu’à leur maison. Il aurait commencé en 2012.
« Puisque les personnes étaient à l’agonie et seraient mortes de toute façon, il injectait de l’air dans les veines et provoquait la mort du patient par embolie », a-t-il raconté sur le plateau de l'émission d'enquêtes. Impossible pour la famille de s’en rendre compte. Profitant de leur douleur suite à la mort, il proposait alors les services de pompes funèbres appartenant à des clans mafieux qui empochaient l’argent.

A lire aussi