Si j'étais l'Académie des César à moi toute seule...

Deuxième saison. Après l'édition 2013, où j'avais sacré à l'unanimité du jury Amour de Michael Haneke, l'heure du choix a de nouveau sonné. Cette année, les nominations sont dominées par La Vie d'Adèle, d'Abdellatif Kechiche, que les polémiques n'ont pas empêché de remporter une triple Palme d'or au printemps dernier et le prix Louis-Delluc, en décembre. Auréolé d'un bon résultat en salles, avec plus d'un million de spectateurs, La Vie d'Adèle semble imbattable... Mais d'autres films s'imposent également, comme Les Garçons et Guillaume, à table !, de Guillaume Gallienne, Suzanne, de Katell Quillévéré et surtout, L'Inconnu du lac, d'Alain Guiraudie.

Voici mon palmarès idéal et ce que je dirais brièvement sur scène, si j'avais le pouvoir de distribuer les statuettes.

Meilleur film : "La Vie d'Adèle, chapitres 1 & 2", d'Abdellatif Kechiche

"La vitalité de la jeunesse irradie dans le personnage d'Adèle, grâce à une actrice débutante qui, comme l'a si bien dit Sandrine Kiberlain, est géniale, même de dos. Une découverte sidérante."

(Ecartés : 9 mois ferme, Les Garçons et Guillaume, à table !, L'Inconnu du lac, Jimmy P., Le Passé, La Vénus à la fourrure)

Meilleur réalisateur : Alain Guiraudie, "L'Inconnu du lac"

"Eros et Thanatos sont sur un bateau... Et le spectateur fait les 400 coups, entre les abysses de ce lac monstrueux et les nues radieuses d'un petit coin oublié de la France." 

(Ecartés : Arnaud Desplechin, Albert Dupontel, Asghar Farhadi, Guillaume Gallienne, Abdellatif Kechiche)

Meilleure actrice : Sandrine Kiberlain, "9 mois ferme"

"On vous connaissait combattive, profonde, sérieuse, parfois fragile, on vous retrouve plus drôle et entraînante que jamais."

(Ecartées : Fanny Ardant, Bérénice Béjo, Catherine Deneuve, Sara Forestier, Emmanuelle Seigner, Léa Seydoux)

Meilleur acteur : Guillaume Gallienne, "Les Garçons et Guillaume, à table !"

"L'acteur que vous êtes semble prendre un tel plaisir à se travestir, et en même temps l'homme que vous êtes semble éprouver un tel besoin de communiquer ses doutes et ses souffrances... Un charme fou."

(Ecartés : Mathieu Amalric, Michel Bouquet, Albert Dupontel, Grégory Gadebois, Fabrice Luchini, Mads Mikkelsen)

Meilleur second rôle féminin : Adèle Haenel, "Suzanne"

"Sans sa sœur, Suzanne serait si peu de choses. Votre présence subtile la déstabilise autant qu'elle la renforce." 

(Ecartées : Marisa Borini, Françoise Fabian, Julie Gayet, Adèle Haenel, Géraldine Pailhas)

Meilleur second rôle masculin : Niels Arestrup, "Quai d'Orsay"

"Je n'ai jamais autant ri et à la fois été effrayée à la vue d'un homme sortant de sa somnolence, mal installé dans sa chaise. Un des plus beaux éclats de rire de 2013, et un rôle qui donne à Quai d'Orsay toute sa succulence."

(Ecartés : Patrick Chesnais, Patrick d'Assumçao, François Damiens, Olivier Gourmet)

Meilleur scénario original : Alain Guiraudie, "L'Inconnu du lac"

"Pour son étrangeté et sa liberté, pour le charme, la délicatesse des conversations et ce personnage de vacancier bedonnant, qui scrute l'orgie timidement, inlassablement."

(Ecartés : Albert Dupontel, Asghar Farhadi, Philippe le Guay, Katell Quillévéré et Mariette Désert)

Meilleure adaptation : "La Vie d'Adèle, chapitres 1 & 2", d'Abdellatif Kechiche

"Une adaptation libre de la bande dessinée de Julie Maroh, qui capte l'essentiel (l'émotion) et choisit judicieusement d'en faire un portrait de jeune fille ultra-attachant, plutôt qu'un simple récit d'initiation amoureuse."

(Ecartés : Guillaume Gallienne, Arnaud Desplechin, Bertrand Tavernier, Roman Polanski)

Meilleur film étranger : "La Grande Bellezza", de Paolo Sorrentino

"Soyons lubriques, baroques, nostalgiques ! Et tentons de trouver la beauté où elle se cache. Je repense souvent au visage de Jep, ce dépressif ahuri." 

(Ecartés : Alabama Monroe, Blancanieves, Blue Jasmine, Dead Man Talking, Django Unchained, Gravity)

Meilleur premier film : "Les Garçons et Guillaume, à table !", de Guillaume Gallienne

"Pas sans accroc, mais sans prétention et gorgé de bons moments."

(Ecartés : La Bataille de Solférino, La Cage dorée, En Solitaire, La Fille du 14 juillet)

Meilleur espoir féminin : Adèle Exarchopoulos, "La Vie d'Adèle"

"Comment faites-vous pour être, à ce point, le film ? Rien n'existe d'autre que vous, à l'écran. Vous êtes plus qu'un espoir, vous êtes la meilleure actrice de 2013." 

(Ecartées : Lou de Laâge, Pauline Etienne, Golshifteh Farahani, Marine Vacth)

Meilleur espoir masculin : Vincent Macaigne, "La Fille du 14 juillet"

"Gardez cet air foutraque et cette voix agitée, une des plus agréables découvertes de 2013 !"

(Ecartés : Pierre Bartel, Pierre Deladonchamps, Paul Hamy, Nemo Schiffman)

Et dans les autres catégories...

- Meilleure musique originale : Loïc Dury et Christophe Minck, Casse-tête chinois

- Meilleur son : Philippe Grivel et Nathalie Vidal, L'Inconnu du lac

- Meilleure photo : Jeanne Lapoirie, Michael Kohlhaas

- Meilleur montage : Juliette Wilfling : Le Passé

- Meilleurs costumes : Madeline Fontaine : L'Extravagant voyage du jeune et prodigieux T.S. Spivet

- Meilleurs décors : Stéphane Rozenbaum, L'Ecume des jours

- Je sèche sur "meilleur court-métrage", "meilleur film d'animation" et "meilleur documentaire", n'en ayant pas vu assez dans chaque catégorie l'an dernier...

Crédit Photo : Wild Bunch Distribution

Publié par Ariane Nicolas / Catégories : Actu

A lire aussi

  • Aucun article