Si j'étais l'Académie des César à moi toute seule...

Imaginons. Nous sommes le 22 février, deux jours avant les Oscars. La grande famille du cinéma français a rangé les couteaux, les discussions assassines sur Gérard Depardieu et le financement du cinéma sont closes. Tout le monde rit aux vannes d'Antoine de Caunes, sur scène. Le jury de la 38e cérémonie des César n'est plus présidé par Jamel Debbouze mais il est composé d'une seule personne : moi.

La grande "outsideuse" des nominations cette année était Noémie Lvovsky avec Camille redouble (13 nominations), suivie de Leos Carax pour Holy Motors, ainsi que Amour, De Rouille et d'os, Les Adieux à la reineLe Prénom, sans doute dans le désordre (je n'ai pas compté). Voici mon palmarès idéal et ce que je dirais brièvement sur scène, si j'avais le pouvoir de distribuer les statuettes.

Meilleur film : "Amour", Michael Haneke

"Monsieur Haneke, vous ne nous décevez jamais. Avec ce film, vous avez fait mieux : vous nous avez bouleversés".

(Ecartés  : Les Adieux à la reine, Camille redouble, Dans la maison, De rouille et d'os, Holy Motors, Le Prénom)

Meilleur réalisateur : Jacques Audiard, "De rouille et d'os"

"La lumière rasante, l'orque qui salue, la tanière des petites gens, les discussions de boîte de nuit... Merci d'avoir vu ces choses pour nous".

(Ecartés : Benoît Jacquot, Michael Haneke, Noémie Lvovsky, François Ozon, Leos Carax, Stéphane Brizé)

Meilleure actrice : Noémie Lvovsky, "Camille redouble"

"Je vous aime fraîche en femme alcoolique et triste en ado nostalgique. Je voudrais vieillir comme vous".

(Ecartées : Marion Cotillard, Catherine Frot, Corinne Masiero, Emmanuelle Riva, Léa Seydoux, Hélène Vincent)

Meilleur acteur : Denis Lavant, "Holy Motors"

"J'adoooore quand vous engueulez votre fille".

(Ecartés : Jean-Pierre Bacri, Patrick Bruel, Vincent Lindon, Fabrice Luchini, Jérémie Rénier, Jean-Louis Trintignant)

Meilleur second rôle féminin : Yolande Moreau, "Camille redouble"

"Vous jouez le personnage qui m'a le plus émue l'an dernier... Rien à voir, mais les cheveux courts, ça vous va très bien."

(Ecartées : Valérie Benguigui, Judith Chemla, Isabelle Huppert, Edith Scob)

Meilleur second rôle masculin : Samir Guesmi, "Camille redouble"

"J'ai été jalouse de Noémie Lvovsky pendant 1h55".

(Ecartés : Guillaume de Tonquédec, Benoît Magimel, Claude Rich, Michel Vuillermoz)

Meilleur scénario original : "Amour", Michael Haneke

"Ce film raconte l'histoire d'une promesse. Peut-être, la plus belle au monde."

(Ecartés : Adieu Berthe, Camille redouble, Holy Motors, Quelques heures de printemps)

Meilleure adaptation : "Dans la maison", François Ozon

"C'était carré, comme les fenêtres du dernier plan. Très réussi, dans le genre".

(Ecartés : 38 témoins, Les Adieux à la reine, De rouille et d'os, Le Prénom)

Meilleur film étranger : "Laurence Anyways", Xavier Dolan

"Je vais être honnête : les derniers 3/4 d'heure sont de trop. Mais pour le reste, quelle nervosité, quelle passion !"

(Ecartés : Argo, Bullhead, Oslo 31 août, La Part des anges, Royal Affair, A perdre la raison)

Meilleur premier film : "Augustine", Alice Winocour

"C'est le seul que j'ai vu (ahem tousse tousse dans le micro)".

(Ecartés : Comme des frères, Louise Wimmer, Populaire, Rengaine)

Meilleur documentaire : "Bovine ou la vraie vie des vaches", Emmanuel Gras

"Il est numéro 2 de mon top films 2012 ! Fuck yeah !"

(Ecartés : Duch, le maître des forges de l'enfer, Les Invisibles, Journal de France, Les Nouveaux Chiens de garde)

Meilleur film d'animation : je passe mon tour

"Je n'en ai vu aucun (ahem tousse tousse dans le micro bis)"

(En compétition : Edmond était un âne, Ernest et Célestine, Kirikou et les hommes et les femmes, Oh Willy, Zarafa)

Meilleur espoir féminin : Alice de Lencquesaing, "Au Galop"

"Le film de votre père était nul, mais vous aviez le mérite de le sauver. Petit aparté à l'Académie des César : trois "filles de" dans cette catégorie, vous étiez SERIEUX ?"

(Ecartées : Lola Dewaere, Izia Higelin, Julia Faure, India Hair)

Meilleur espoir masculin : Pierre Niney, "Comme des frères"

"Who else ?"

(Ecartés : Felix Moati, Kacey Mottet Klein, Matthias Schoenaerts, Ernst Umhauer)

 

Et dans les autres catégories...

Les Adieux à la reine méritent les costumes et les décors, De rouille et d'os la photographie, Dans la maison la musique. Pour le reste, je n'ai pas regardé d'assez près... Rendez-vous le 22 février !

Publié par Ariane Nicolas / Catégories : Actu

A lire aussi