01 Mar

Ploufragan : des Ateliers du cœur pour retrouver le chemin de l’emploi

Par Jérémy Armand

C’est un bâtiment moderne de 900 m2, sorti de terre en novembre 2016, avec des teintes de rose sur la devanture qui rappellent le logo des Restos du Cœur. Bienvenue aux Ateliers du Cœur, des chantiers d’insertion qui dépendent de l’association crée par Coluche. Au menu ici : des ateliers restauration, couture, buanderie et bagagerie.

Pour un accompagnement social et professionnel

Depuis 25 ans, cette structure redonne aux personnes en situation d’exclusion sociale (chômeurs de longue durée, personnes qui touchent les minimums sociaux) l’envie et les outils pour une vraie réinsertion sociale. Les salariés en insertion touchent 860 euros mensuels pour des contrats de 26 heures par semaine. Ils sont accompagnés par deux conseillères dans leurs démarches administratives, face aux questions de logement, de santé, de formation, d’emploi.

Des parcours de vie chaotiques

Certains parmi la quarantaine de salariés en insertion ont connu des parcours de vie très chaotiques, comme Nada Al Baghdadi. Cette Syrienne, diplômée d’Anglais dans son pays en proie à la guerre, s’est réfugiée en Bretagne avec sa fille. Elle se reconstruit à l’atelier buanderie. Autre exemple de parcours difficile : Odile Lostys a perdu son emploi d’aide-ménagère, après un accident du travail. À l’atelier couture depuis un et demi, elle se sent épanouie dans un environnement de travail serein.

Parmi les 100 chantiers d’insertion en France qui dépendent des Restos du Cœur, les Ateliers du Cœur de Ploufragan sont un exemple assez unique. Le restaurant où travaillent les salariés en insertion est ouvert aux salariés d’entreprises publiques, de collectivités, et d’associations. Tandis que l’association des Restos du Cœur est fondée sur un modèle intégré, c’est-à-dire, que ce qui est fabriqué est destiné aux seuls bénéficiaires de l’association.

Reportage à Ploufragan (22) : Jérémy Armand, Myriam Thiébaut et Catherine Deunf.

Interviews : Nada Al Baghdadi (salariée en insertion), Odile Lostys (salariée en insertion – Marie Thomas, conseillère en insertion professionnelle – Bouziane Soudek, salarié en insertion), Fabrice Guillaume (responsable vie sociale – CAF Côtes-d’Armor) et Véronique Corbel (directrice des Ateliers du Cœur).

A découvrir également sur le blog :