D’une résolution pour 2013 : trouver un bon psy

poppet with a camera

Si parmi vos bonnes résolutions de 2013, l’une d’elles est d’aller consulter, voici un petit article pédagogique pour vous aider à démêler la nébuleuse des « psys » en France :

Le psychologue

Le psychologue est un professionnel qui a suivi une formation universitaire (bac + 5) et dont le titre est protégé par l'état. Il n'est pas médecin et ne peut donc prescrire de médicaments. Ses lieux d'interventions sont larges : hôpital, cabinet libéral, éducation nationale, structures d'accueil spécialisées, entreprises, etc. Les psychologues sont formés à la psychothérapie et ils se réfèrent à des méthodes d'intervention qui dépendent de leurs formations. En effet, tous les psychologues ne se réfèrent pas à la même "technique" pour aider leurs patients (en comparaison, certains médecins généralistes prescrivent préférentiellement des médicaments allopathiques, alors que d'autres proposent une médecine plus homéopathique). De plus, certains psychologues sont également psychanalystes. Contrairement au médecin psychiatre, les consultations chez le psychologue en libéral ne donnent pas accès à un remboursement par la caisse d'assurance maladie. Néanmoins, certaines mutuelles peuvent prendre en charge une partie des consultations (la mgen, la mutuelle générale ou Novalis par exemple). Sachez également que les consultations des psychologues qui exercent dans la fonction publique hospitalière sont gratuites (dans les CMP par exemple, mais la liste d'attente est souvent longue).

Le psychiatre

Le psychiatre est un médecin spécialisé en psychiatrie. En tant que médecin, il peut prescrire des médicaments, notamment des psychotropes et sa consultation est remboursée par la sécurité sociale (sauf dépassement d'honoraires). Comme le psychologue, il est formé à la psychothérapie dont les modalités théoriques dépendent de sa formation. Certains psychiatres sont également psychanalystes.

Le psychanalyste

Le psychanalyste est un professionnel qui a lui-même suivi une psychanalyse et sa formation est encadrée par une association psychanalytique (la Société psychanalytique de Paris par exemple). La psychanalyse est une méthode d'investigation du psychisme par la parole. Elle considère que les symptômes d'une personne sont le résultat de conflits inconscients. Aujourd'hui, on distingue la psychanalyse (le patient est allongé et le psychanalyste en écoute "flottante") des psychothérapies analytiques. Ces dernières, plus brèves, s'inspirent de la métapsychologie freudienne, patient et thérapeute sont assis en face à face. Contrairement au psychologue et au psychiatre, le psychanalyste doit désormais justifier d'une formation supplémentaire pour utiliser le titre de "psychothérapeute" (Décret n° 2012-695 du 7 mai 2012).

Les psychothérapeutes

Nous avons vu que le psychologue et le psychiatre sont aussi des psychothérapeutes de part leur formation initiale et donc qu'ils peuvent mener des psychothérapies. Pour user du titre de psychothérapeute, le psychanalyste doit en plus justifier d'une formation supplémentaire à sa formation initiale. Il existe néanmoins des psychothérapeutes qui ne sont ni psychologues, ni psychiatres, ni psychanalystes. Jusqu’à une période récente, on comptait parmi ceux-là de nombreux charlatans puisque le titre de psychothérapeute n’était pas protégé par l’état. Mais heureusement, ces praticiens doivent désormais montrer patte blanche et justifier d'une formation en psychothérapie pour pouvoir utiliser légalement le titre. L’inscription des professionnels au registre national des psychothérapeutes a permis également aux patients d’y voir plus clair. Reste encore le titre de psychanalyste, seul et dernier en France parmi toutes les professions en santé mentale à ne bénéficier d’aucun encadrement légal.

Les psychothérapies

Les psychothérapies regroupent un ensemble de pratiques très nombreuses qui s'inspirent de différents courants théoriques en psychologie (par exemple, les psychothérapies psychanalytiques s'inspirent des travaux de Sigmund Freud). Les principales psychothérapies pratiquées en France sont les suivantes :

  • Les psychothérapies psychanalytiques, majoritaires en France que ce soit en libéral  ou dans l’institution psychiatrique.
  • Les psychothérapies cognitives et comportementales
  • Les psychothérapies humanistes (dont les psychothérapies centrées sur la personne, les psychothérapies existentielles, la gestalt thérapie)
  • Les thérapies familiales systémiques
  • Les psychothérapies de groupe

Une fois que l’on a démêlé quel type de professionnel rencontrer (entre le psychologue, le psychiatre ou le psychanalyste), reste à déterminer vers quel type de psychothérapie s’orienter. La tâche n’est pas aisée puisqu’on compte plus d’une centaine de types de psychothérapies différentes, toute légitimité confondue. La majorité d’entre elles ne bénéficient d’aucune preuve de leur efficacité, pourtant elles continuent à être pratiquées allègrement. Qui d’entre vous serait prêt à prendre un médicament dont l’efficacité n’aurait été soumise à aucune évaluation ? Pour y voir un peu plus clair, l'INSERM a publié en 2004 une étude qui propose une évaluation de trois psychothérapies (psychanalytique, cognitivo-comportementale (TCC), approche familiale et de couple).

 À vous maintenant de trouver la psychothérapie qui vous convient le mieux. Mais sachez qu’au-delà de la "technique", la qualité de la relation entre vous et votre psychothérapeute est également un facteur important pour la réussite du travail thérapeutique.

A lire aussi