Super Tuesday 3: Triomphe pour Hillary Clinton

Les primaires du 15 mars étaient annoncées décisives, elles n'ont pas déçue. Les deux partis entrent dans une nouvelle phase de leurs primaires. Côté démocrate, ce sera une procession en triomphe pour Hillary Clinton jusqu'à son inévitable nomination. Côté républicain, il n'y a plus que deux solutions: Une convention contestée ou une victoire de Donald Trump.

Les élections US chaque jour dans votre boîte mail? Pensez à notre Newsletter

Démocrates: Hillary Clinton, presque nominée

Après la victoire surprise de Bernie Sanders dans le Michigan, la campagne du socialiste espérait transformer l'essai dans l'Ohio et l'Illinois, deux états à la démographie similaire. Las, Hillary Clinton s'est imposée dans les deux états, largement dans le cas de l'Ohio.

La soirée a été un calvaire pour Sanders, qui ne remporte aucun des 5 états en jeu hier soir (le Missouri peut encore être recompté au moment ou nous publions). Un "clean sweep" de Clinton qui enterre les chances du socialiste. Clinton finit la nuit avec le double des délégués de Sanders au niveau national.


Mathématiquement, Bernie Sanders devrait donc gagner une large majorité des délégués restant pour rattraper son retard. Une tâche impossible. Même s'il a annoncé qu'il resterait en course jusqu'à la convention, il a sans doute perdu toute chance de l'emporter hier soir.

Résultats démocrates (approximation à 6h15 heure française):

  • Floride: Hillary Clinton 64,5%  / Bernie Sanders 33,3% 
  • Ohio: Hillary Clinton 56,5%  / Bernie Sanders 42,5% 
  • Illinois: Hillary Clinton 50,4%  / Bernie Sanders 48,8% 
  • Caroline du Nord: Hillary Clinton 54,5%  / Bernie Sanders 40,8% 
  • Missouri: Hillary Clinton 49,6% / Bernie Sanders 49,4% (RECOMPTAGE POSSIBLE)

Républicains: Donald Trump à l'aise

Comme Hillary Clinton chez les démocrates, Donald Trump a dominé les primaires républicaines. Le milliardaire a remporté 4 des 5 états en jeu - Floride, Illinois, Caroline du Nord et Missouri. Seul l'Ohio - qui lui aurait permis de verrouiller la nomination - lui échappe. Une petite déception, mais Trump démontre qu'il est le seul candidat à pouvoir remporter la majorité absolue des délégués à la convention républicaine et épargner au parti une convention contestée.

Par comparaison, son plus proche poursuivant Ted Cruz a passé une mauvaise soirée. Lui qui se voit comme "le seul capable de battre Trump" a perdu dans les deux états ou il avait une chance, la Caroline du Nord et le Missouri (avec recomptage possible dans le Missouri).

John Kasich, clé d'une convention contestée

John Kasich, l'homme qui a arrêté Trump? Quoi qu'il en soit, le gouverneur de l'Ohio est parvenu à remporter son état hier soir, privant Donald Trump de 66 délégués absolument cruciaux dans la course aux 1237 délégués nécessaires pour remporter la nomination républicaine. Kasich lui-même ne peut espérer qu'une victoire lors d'une convention contestée. Mais sa victoire dans l'Ohio est-elle une pomme empoisonnée pour le parti républicain?


D'un côté, sa victoire éloigne Donald Trump d'une majorité absolue des délégués. Avec plus de la moitié des états ayant déjà voté, le milliardaire va devoir remporter 60% des délégués encore en jeu s'il veut l'emporter avant la convention. Possible, mais pas évident. Chaque délégué remporté par Kasich l'éloigne de son but.

En revanche, John Kasich peut aussi diviser les voix de l'establishment républicain et empêcher Ted Cruz d'être compétitif dans le reste des états qui accordent tous leurs délégués au vainqueur (Pennsylvanie, New York, Californie...), qui disposent d'un grand nombre de délégué.

Marco Rubio écrasé à domicile

C'est fini pour Marco Rubio. Le sénateur de Floride a été pulvérisé par Donald Trump dans son propre état, qu'il avait choisi pour son élection de la dernière chance.

Quand il est devenu évident qu'il allait être largement battu, Marco Rubio a brièvement envisagé de continuer sa campagne jusqu'à une convention contestée, avant de se raviser dans un discours de défaite bien préparé.

Avec la fin de la campagne Rubio, l'establishment républicain n'est en tête que dans un seul état sur l'ensemble des primaires disputées, dans l'Ohio, avec John Kasich.


Résultats républicains (approximation à 6h15 heure française):

  • Floride: Donald Trump 45,7%  / Marco Rubio 27,0% / Ted Cruz 17,1% / Kasich 6,8%
  • Ohio: John Kasich 47,0% / Trump 35,9% / Ted Cruz 13,2% / Marco Rubio 2,3%
  • Illinois: Donald Trump 38,9% / Ted Cruz 30,4% / Kasich 19,7% / Marco Rubio 8,5%
  • Caroline du Nord: Donald Trump 40,3% / Ted Cruz 36,7% / Kasich 12,6% / Marco Rubio 7,7%
  • Missouri: Donald Trump 40,8% / Ted Cruz 40,7% / John Kasich 10,1% / Marco Rubio 6,1% (RECOMPTAGE POSSIBLE)

A lire aussi

  • Aucun article