Elections 2016: Retour sur le débat républicain

Les 5 derniers candidats républicains se retrouvaient ce soir à Houston, pour le dernier débat avant le Super Tuesday du 1er mars. Le débat a été plus hostile encore que les précédents, et pour nous, encore plus amusant.

Le résumé en un gif:

Duel dans le Texas: Marco Rubio et Ted Cruz attaquent Donald Trump

Il aura fallu attendre dix débats (dix débats!) pour que les adversaire de Donald Trump se liguent contre le favori. Et par "les adversaires", on veut parler de Marco Rubio et Ted Cruz. John Kasich a été bon, mais isolé du débat, et Ben Carson aurait pu rester au lit.

Une chose est sûre, Rubio, Trump et Cruz étaient venus pour en découdre. Tous les trois avaient fais leurs devoirs et préparé les petites phrases. Et à ce jeu, avec son bilan de businessman, ses donations aux démocrates et la grosse cible de favori sur le dos, Trump était le plus vulnérable.

Marco Rubio est venu le chercher sur des affaires douteuses de sa carrière dans l'immobilier - par exemple des travailleurs illégaux polonais embauchés en 1983 - tandis que Ted Cruz l'attaquait sur son conservatisme.


Ceci dit...Attaquez le Donald, le Donald va répondre. Trump ne s'est pas laissé faire. Bon sur la défensive, il s'est montré adepte à pointer les failles de ses adversaires et ses propres qualités.

John Kasich: L'homme sérieux

On s'en serait voulu de ne pas accorder sa propre mention à John Kasich. Il ne survivra sans doute pas au Super Tuesday, mais à chaque fois que le modérateur de CNN Wolf Blitzer (oui, il s'appelle Wolf Blitzer) cherchait à ramener la discussion dans le domaine de la politique, c'est à John Kasich que la parole est revenue.

Isolé du mano-a-mano-a-mano, Kasich en a profiter pour dérouler un vrai programme politique.

Personne n'a écouté, mais ça aura donné l'occasion pour les trois autres - et les spectateurs - de reprendre un peu leur souffle avant de recommencer à se taper dessus.

Ben Carson: Il était là

Deux extraits pour résumer la performance de Ben Carson:

  • "On me dit que je me plains beaucoup parce que je n'ai pas de temps de parole. Je vais me plaindre."
  • "Quelqu'un peut m'attaquer?"

Allez Ben. C'est fini maintenant. Mais tu va nous manquer quand même.

Le résultat: Sans doute un match nul

Pour vraiment renverser cette course à seulement 5 jours du Super Tuesday, il aurait fallu que Marco Rubio et Ted Cruz essuient le parquet avec le Donald. Rien, sauf une destruction complète, n'allait suffire.

Trump a pris quelques coups, mais pas de quoi éliminer son énorme avance dans 10 des 12 états du Super Tuesday. Mardi soir, Trump va renouer avec la victoire, et il sera plus que jamais le candidat républicain présomptif.

Vous pouvez retrouver notre couverture des élections, tous les jours dans votre boîte mail, grâce à notre Newsletter.

Sinon, au bureau, on veut organiser une rap battle entre Donald Trump et DJ Khaled. Anyone?

A lire aussi

  • Aucun article