Oakland, en Californie, veut mettre fin aux bavures policières

En septembre dernier, un jeune Noir de 16 ans a été violemment interpellé pour avoir marché sur un couloir de bus à Stockton, Californie.

Le mois dernier, un américain 16 ans a été violemment interpelé par la police pour ne pas avoir emprunté le passage piéton dans une rue de Stockton, en Californie.

La scène, filmée par un passant, est rapidement devenue virale sur les réseaux sociaux. On y voit le jeune Noir, qui n'est pas armé, est jeté dans un bac à fleurs, avant d'être entouré par 9 policiers appelés en renfort.

De quoi relancer le débat sur les "bavures" des policiers, dont certains ont la gâchette facile, face à des suspects pourtant non armés. Et sur le racisme dont feraient preuve certains membres des forces de l'ordre. L'année dernière, l'affaire Michael Brown avait provoqué manifestations et émeutes à Ferguson, dans le Missouri. Michael Brown est un jeune homme noir âgé de 18 ans, qui a trouvé la mort après avoir été visé par un policier blanc.

En avril dernier, Walter Scott, un cinquantenaire noir, est suspecté d'avoir enfreint le code de la route, est abattu par un policier blanc à Charleston. La scène, également filmée par un passant, montre un homme abattu alors qu'il tente de s'enfuir.

Pour éviter de nouvelles bavures, la ville d'Oakland en Californie a investi dans la formation de ses policiers.  France 2 s'est rendue sur place pour découvrir comment Oakland se place en première ligne pour changer les méthodes des policiers.

Un reportage de Valérie Astruc, Régis Massini, Arielle Monange et Fabien Ortiz :

A lire aussi

  • Aucun article