Carburants : la Slovénie roule pour l'écologie

La Slovénie a depuis longtemps choisi de passer au vert. Pour rester l'un des pays les moins pollués du monde, l'Etat fixe les prix des carburants, et ce depuis 1999. Loin de la grogne française qui monte autour des tarifs de l'essence, les automobilistes slovènes restent dans les clous et acceptent de payer un supplément de 2 % pour l'écologie - à savoir 1,22 € pour l'essence en moyenne, et 1,27 € pour le diesel.

Outre la taxe carbone intégrée aux taxes sur les carburants, la Slovénie bannira les voitures à essence ou diesel d'ici 2030, soit dix ans avant que la France ne fasse de même. Classée capitale la plus verte d'Europe en 2016, Llubjana compte garder une longueur d'avance en matière d'écologie. Reportage d'A. Mikoczy, F. Crimon, M. Dautry et V. Parent.

L'info en + : Ljubljana est l'une des rares capitales au monde a avoir banni les voitures de son centre-ville. Les centre-villes d'Amsterdam, Bruxelles, Copenhague et Berlin sont eux aussi interdits aux voitures les plus polluantes, voire aux voitures tout court.

 

 

 

 

Publié par Alban Mikoczy / Catégories : Non classé

A lire aussi

  • Aucun article