Croatie : la fuite de la jeunesse

Vingt-cinq ans après l'éclatement de la Yougoslavie, la Croatie ne s'est toujours pas relevée. Lasse, la jeunesse de ce petit pays - 4 millions d'habitants, deux fois Paris - a opté pour l'exil. Loin des images de carte postale de Zagreb, la misère croate revêt deux visages, ceux du chômage et du délabrement.

D'un côté, les jeunes Croates quittent massivement le pays pour trouver en Europe de l'Ouest un salaire parfois trois fois supérieur aux leurs (le salaire croate médian avoisine les 800 euros). D'un autre côté, une partie de l'arrière-pays reste ravagée par les affrontements serbo-croates de la guerre, à l'image de la bourgade agricole et industrielle autrefois florissante de Petrinja.

Cette fuite massive s'accentue en filigrane d'une politique rigide et conservatrice, fermée à l'immigration. De quoi rebuter toute la nouvelle génération. Reportage d'Alban Mikoczy et Florence Crimon.

L'info en + : Une étude de 2015 dirigée par la Commission Européenne rapporte que près d'un tiers des jeunes Croates âgés de 16 à 25 ans préfèrent l’autocratie et la dictature militaire à la démocratie.

Publié par Alban Mikoczy / Catégories : Croatie

A lire aussi

  • Aucun article