L'entente entre Matteo Salvini et Luigi Di Maio menacée par la crise syrienne ?

Alors que les tractations post-électorales s'éternisent en Italie, l'hypothèse d'une alliance entre le Mouvement 5 étoiles et le Ligue semble se confirmer. Mais la crise syrienne pourrait devenir un obstacle à cette entente : les deux partis sont opposés sur les question internationales.

Les derniers drames qui se sont déroulés en Syrie risquent bien de peser sur le choix du gouvernement italien. L’entente entre Luigi Di Maio et Matteo Salvini pourrait en prendre un coup. Le leader du Mouvement 5 étoiles a affiché une position prudente à ce sujet, critique envers la solution militaire, mais cohérente avec la coopération entre l’Italie et l’OTAN. S’il était au gouvernement, aucun accroc à prévoir donc. Matteo Salvini épouse au contraire la ligne de Poutine, aux accents jusqu’au-boutistes. Laquelle des deux lignes l‘emporterait en cas d’alliance ? La réponse est cruciale, car Sergio Mattarella ne donnerait jamais le feu vert à un gouvernement sans savoir avec certitude s’il est pro-Russie ou pro-OTAN.

Un rapprochement sérieux

La deuxième série de consultations a débuté hier. Le Président de la République continue de recevoir les délégations des trois partis arrivés en tête aux élections. La semaine dernière, les premières consultations n'ont pas aidé Sergio Mattarella à faire son choix quant aux couleurs politiques du futur gouvernement. En effet, les protagonistes sont restés figés sur leur positions et fermés au dialogue, rendant toute entente impossible. Les deux vainqueurs des élections, Luigi Di Maio et Matteo Salvini semblaient enfin en passe de pouvoir s'allier : les deux hommes s'étaient téléphonés en début de semaine, et le jeune leader du Mouvement 5 étoiles avait enfin décidé de lever son veto sur les élus de Forza Italia.

A lire aussi

  • Aucun article