Les Italiens retourneront ils aux urnes en juin ?

Una scheda elettorale viene messa nell'urna elettorale in un seggio di una scuola al centro di Roma, 26 maggio 2013. ANSA/CLAUDIO ONORATI

Les consultations menées au palais présidentiel depuis hier ont pour but de former le gouvernement. Pourtant, après la première journée de consultations, ce n’est pas un gouvernement mais bien un retour au vote qui semble se profiler.

En effet, tour à tour, les deux vainqueurs des élections du 4 mars rivalisent de vetos et de conditions irréalisables. Luigi Di Maio (Mouvement 5 étoiles) et Matteo Salvini (Ligue) rencontrent Sergio Mattarella, le président de la République aujourd’hui. Pour l’instant, seule la perspective d’un retour aux urnes parvient à mettre d’accord les deux partis.

De nouvelles consultations avant la décision

Le chef de l'Etat italien convoquera à nouveau la semaine prochaine les principaux acteurs politiques pour une seconde session de consultations. Pendant ce temps, les négociations entre le M5S et la coalition de droite et d’extrême-droite vont se poursuivre. Le Président de la République a déclaré qu’il ne n'appellerait à la formation d'un gouvernement  que si celui-ci « est appuyé par une majorité stable ». Si aucun accord n’est trouvé lors des prochaines consultations, la probabilité est forte que les Italiens retournent voter au mois de juin prochain.

A lire aussi