Rougeole : l'Italie est le pays d'Europe le plus touché

En 2017, 43% des cas de rougeole survenus en Europe sont italiens (OMS). A titre de comparaison, on y a recensé autant de cas qu'en Chine qui compte pourtant 1,3 milliards d'habitants de plus que la péninsule.

Une femme de 32 ans est décédée de la rougeole à Poitiers, samedi 10 février dernier. La rougeole ressemble à un simple rhume dans ses premiers symptômes mais elle est très contagieuse : une seule personne atteinte peut en contaminer 20 autres. En Italie, la maladie est particulièrement répandue. C'est le cinquième pays le plus atteint au niveau mondial, et le premier en Europe avec 4991 cas en 2017 dont 4 décès. L'an dernier la péninsule italienne a dû faire face à une épidémie particulièrement violente.

Question de la vaccination

Parmi les cas de rougeole de 2017, 95% des italiens alors touchés n'étaient pas vaccinés ou n'avaient reçu qu'une injection sur les deux nécessaires pour que la vaccination soit efficace. En Italie comme en France, les vaccins anti-rougeole sont désormais obligatoires: certains élèves italiens ont même été interdits d'entrée dans leurs écoles en septembre 2017, pour cause de non-vaccination. En France, le vaccin trivalent contre la rougeole, les oreillons et la rubéole est obligatoire chez l'enfant avant qu'il atteigne l'âge de 24 mois. L'Organisation Mondiale de la Santé relève qu'en Italie comme en France, 85% des enfants sont vaccinés contre la maladie à leurs 24 mois.

D'après l'OMS, si le taux de vaccination atteignait les 95%, l'épidémie serait éradiquée. Avec les désormais nombreux détracteurs de la vaccination, difficile d'imaginer que ce seuil soit atteint prochainement. 

A lire aussi