Italie : la ville de Savona interdit les chiens

Le chien : meilleur ami des italiens. Encore plus que les français, les habitants de la péninsule sont attachés à leurs compagnons à quatre pattes. En décembre 2017, la Maire de la petite ville de Savona (Ligurie) leur interdit l'accès au centre-ville, s'attirant les foudres des habitants.

En décembre 2017, des habitants, d'âges, sexes et opinions politiques variés se sont retrouvés sur la place centrale pour protester contre un arrêté qu'ils jugent "liberticide". Depuis qu'elle a décidé d'interdire le centre ville de Savona aux animaux domestiques, la maire doit résister à l'attaque des propriétaires de chiens qui l'arrêtent même dans la rue. Ils contestent une décision municipale qui a provoqué une réaction populaire plus importante encore que la fermeture d'une entreprise. Les commerçants, eux, d'habitude en demande de plus de propreté, ont préféré ne pas prendre le risque de froisser de potentiels clients. Leur porte-parole a déclaré : "nous sommes en faveur des animaux et de la propreté". Pour faire face à la grogne populaire, la maire de la ville a même fait venir des scientifiques  : 7853 chiens ont été recensés à Savona. "Chaque jour, explique t-elle, nous devons faire face à 8000 litres de pipi qui se déversent sur notre ville". Une nécessité sanitaire selon elle que d'interdire l'accès du centre-ville aux animaux, au risque d'une amende de 500 euros. 

Un débat qui a du chien

La semaine dernière, une cagnotte a été mise en place par l’association Équilibre A Six Pattes pour financer l'appel contre la décision de justice. Un membre de cette association de soutien aux animaux de compagnie déclare que cette ordonnance « est injuste et qu’elle limite la liberté de circulation des personnes. » La cagnotte compte actuellement 600€ pour un objectif fixé entre 3000 et 4000€ afin de pouvoir déposer un recours au Tribunal administratif régional. 

A lire aussi