L'Italie aujourd'hui : après le "non" au JO de 2024, le "non" au rugby de 2023

L'Italie aujourd'hui : la Fédération italienne de rugby renonce à la candidature du pays pour la Coupe du monde de rugby de 2023, le gouvernement et les syndicats s'accordent enfin sur les retraites, et la saison des Sagre est arrivée !

Après le « non » aux JO de 2024, le « non » à la Coupe du monde de Rugby de 2023

url

« Une décision qui fait plus mal qu’un placage des All Blacks » : le quotidien Il Messaggero ne mâche pas ses mots. Alfredo Gavazzi, le président de la Fédération de rugby italienne a annoncé qu’il renonçait à la candidature du pays pour l’organisation de la 10ème édition de la Coupe du monde de rugby en 2023. En effet, il estime que les conditions n’étaient plus réunies. Cette décision advient peu après la décision du retrait de la candidature de Rome aux Jeux Olympiques de 2024, par la maire Virginia Raggi, le 21 septembre dernier. La France, l’Afrique du Sud et l’Irlande seront donc les trois dernières candidates à l’organisation de la Coupe du monde de rugby en 2023.

Un nouvel accord sur les retraites

doll-550582_960_720

Le gouvernement italien et les syndicats ont enfin signé un accord préliminaire sur les retraites. En effet, ces mesures seront mises en place au cours des trois prochaines années, avec l’allocation de 6 milliards d’euros. D’abord, la moitié sera dédiée à la favorisation du départ en retraite à 63 ans (avec un prêt bancaire assuré de 1.300 euros remboursable sur 20 ans, ainsi que la réduction de cotisations pour les emplois précoces et « difficiles »). L’autre moitié sera dédiée à soutenir les faibles retraites (notamment grâce au 14ème mois, ainsi que la non déduction d’impôt à partir d’un certain revenu). Selon Il Messaggero, Bruxelles prépare un dossier sur la dette qui risque d’être excessive, mais pour Matteo Renzi, les réformes des retraites ne dépendent pas de l’Europe.

La saison des « Sagre », c’est parti !

Sagre
Evviva le Sagre ! En Italie, la « Sagra » désigne une fête populaire qui se déroule durant les moments forts de l’année (hiver, printemps, moisson, récoltes, vendanges). Les Sagre ont historiquement une connotation religieuse mais aussi païenne, puisqu’elles permettent à la communauté de se retrouver pour célébrer un produit ou un plat local. Et en automne, les italiens ont l’embarras du choix. Au mois d’octobre, 130 sagre sont célébrées (80 en novembre), principalement dans dans les régions suivantes : Toscane, Piémont, Campanie et Latium. On retrouve donc des événements dédiés aux truffes, aux champignons, aux pommes, à huile d’olive, au miel, aux noisettes ou encore à la polenta. C’est l’occasion de découvrir des traditions antiques religieuses mais aussi culinaires.

A lire aussi