"Les riches avortent. Les pauvres meurent". Panneau d'une manifestante lors d'une manifestation pour l'IVG à Sao Paulo. Photo Louis Perrin

Virus Zika, le débat sur l'IVG relancé

Les Nations Unies souhaite que les pays touchés par le Zika donnent accès à la contraception et à l'avortement. Au Brésil, c'est un droit illégal. Cependant la prolifération des cas de microcéphalie relance l’épineuse question de l'IVG. Au Brésil, l'avortement est considéré comme un crime contre la vie. Une femme enceinte qui avorte...