Mélenchon l'insoumis à l'épreuve du chavisme de Maduro au Venezuela

Jean-Luc Mélenchon à l'Assemblée nationale, entre les députés Alexis Corbière (à gauche) et Eric Coquerel (en haut à droite) (Capture d'écran)

Être leader de l'opposition n'est pas forcément une sinécure ! "Nous l'allons montrer tout à l'heure"... comme dit La Fontaine dans "Le loup et l'agneau". Le dernier baromètre de popularité de l'Ifop en juillet place Jean-Luc Mélenchon en position de force face au pouvoir exécutif. Certes, Emmanuel Macron (66%) et Edouard Philippe (53%) se situent au-dessus du chef de file de La France insoumise (52%) mais celui-ci progresse de 4 points en un mois alors que le président de la République recule de 3 et le premier ministre de 7.

Après avoir gagné 22 points de notoriété pendant la campagne présidentielle, Mélenchon s'était retrouvé au creux de la vague à la suite de son échec au premier tour de scrutin. Persuadé de figurer au second tour de "la mère des batailles électorales", le candidat de la gauche radicale avait accusé le coup face à sa quatrième place synonyme d'élimination. Il s'était remis en selle aux législatives en allant se faire élire à Marseille.

Certes, sa formation politique n'avait pas remporté, là non plus, le succès escompté, mais La France insoumise a quand même fait entrer 17 députés à l'Assemblée nationale, en juin. Ce résultat a non seulement permis à Mélenchon de créer un groupe autonome dont il est le président mais également de se passer des services des communistes, avec lesquels il est en délicatesse, pour le constituer. Mieux encore, il s'affirmait comme le champion de l'opposition frontale au nouveau pouvoir politique.

D'une discrétion de violette face au chaos vénézuélien

En effet, Marine Le Pen qui lui disputait ce titre au terme de son second tour présidentiel face à Macron n'était pas parvenue à constituer un groupe parlementaire. Le Front national n'a que sept députés qui siègent parmi les non-inscrits, ce qui amoindrit considérablement le "buzz politique" que peut fournir la caisse de résonance du palais Bourbon. Et du côté des grands partis institutionnels de la Ve République -"Les Républicains" à droite et le PS à gauche -, l'élimination de François Fillon et de Benoît Hamon a été un énorme coup de bambou. D'autant que l'émergence du "macronisme" a semé la zizanie de part et d'autre.

La voie étant dégagée, tous les éléments objectifs sont désormais réunis pour faire de Mélenchon le porte-voix de l'opposition radicale à Macron. Fort de sa position, le patron des Insoumis prépare le terrain depuis des semaines pour permettre une jonction (naturelle) entre la contestation sur les bancs de l'Hémicycle et la contestation dans la rue, à partir de septembre, sur la réforme du code du travail par ordonnances. Il tient les deux bouts de la chaine au risque de finir par indisposer les syndicats. Mais voilà, Mélenchon veut être la tour de contrôle de l'opposition politique et sociale.

Cette mécanique intérieure bien huilée va-t-elle être enrayée par les événements qui secouent un pays, un régime et un dirigeant qui sont chers à Mélenchon et aux Insoumis : le Venezuela, le chavisme et Nicolás Maduro ? Alors que le pays a été frappé pendant des mois par de violentes manifestations qui ne rassemblent pas que des éléments d'extrême droite et qui ont été durement réprimées - il y a plus de 120 morts, majoritairement chez les manifestants - et qu'il se trouve dans une situation économique, sociale, alimentaire ou sanitaire catastrophique, les mélenchonistes et leur leader sont d'une discrétion de violette face à ce chaos ! 

Un caillou idéologique dans la chaussure des Insoumis

Et pourtant, ce pays, ce régime et ce chef d'Etat sont une référence, mieux "une source d'inspiration", pour Mélenchon comme il le confiait, le 19 avril 2013, sur Twitter, le jour de la prestation de serment de Maduro. Le successeur de Chavez, qui avait été emporté par la maladie quelques semaines avant, venait d'être élu président de la République bolivarienne du Venezuela avec 50,6% des voix. Le candidat de La France insoumise à la présidentielle de 2017 avait même fait figurer dans son programme l'adhésion de la France à "l'Alliance bolivarienne pour les peuples de notre Amérique" (Alba) créée en 2004 par Fidel Castro et Hugo Chavez... Ce qui montre une certaine persistance dans l'admiration !

Si Mélenchon est partisan du référendum révocatoire pour les élus - procédure que Maduro refuse qu'on lui applique, via le Conseil national électoral, institution qui lui est entièrement dévouée -, il l'est aussi de l'élection d'une Constituante afin de creuser les fondations d'un nouveau régime : la VIe République. C'est exactement ce que vient de faire Maduro pour contourner le Parlement vénézuélien (il n'y a qu'une seule chambre au Venezuela) où l'opposition est majoritaire depuis les élections de 2015 (109 sièges contre 55 aux chavistes). Cette constituante dispose maintenant de tous les pouvoirs à Caracas pour une durée maximum de deux ans...

L'ONU, la communauté internationale, 12 pays des Amériques dénoncent qui "les violences" du régime qui met à l'ombre ses opposants politiques, qui l'instauration d'une "dictature", qui "une rupture démocratique". La chaviste Maduro n'a guère que le soutien de Cuba, du Nicaragua,  de la Bolivie et de l'Equateur. Et peut-être de l'insoumis Mélenchon qui se cantonne dans un silence pesant ? Lui qui ne manque pas une occasion de fustiger, à bon droit, les régimes autoritaires... quand ils ne sont pas de gauche. Le Venezuela est un caillou idéologique dans la chaussure des Insoumis. Peut-il être plus qu'un caillou ? Il est vrai que la politique étrangère n'est pas la principale balise du jugement de politique intérieure des Français. Elle pourrait pourtant éclairer, parfois, leur lanterne.

Publié par Olivier Biffaud / Catégories : Actu

A lire aussi

  • Aucun article
  • jean Dumoulin

    Nicolás Maduro cher à Mélenchon, merci de citer l'interview ou l'écrit ! La charte de Munich cela vous dit quelque chose ?

    • divinfo

      "mieux "une source d'inspiration", pour Mélenchon comme il le confiait, le 19 avril 2013, sur Twitter, le jour de la prestation de serment de Maduro"
      ça vous va comme écrit ?

    • Nicolas Feld

      Non non, la presse n'invente rien, elle sort de son contexte, nuance. En 2013, Mélenchon saluait l'élection de Maduro, de justesse, contre la droite réactionnaire qui tentait de revenir au pouvoir. C'est tout. Depuis, et depuis les dérives répressives du pouvoir notamment, pas un mot de soutien. Alors la presse interprète "pas un mot de condamnation". Certes, mais pas un mot de soutien non plus. Et même, lorsque des journalistes ont été emprisonnés à tort par le régime, Mélenchon parmi d'autres l'avait sommé de les libérer au plus vite, ce que le régime s'est empressé de faire. Mais ça aussi, la presse l'a vite oublié, contrairement au vieux tweet sorti de son contexte...

    • olivierbiffaud

      Je vous suggère de lire 8 lignes plus loin, vous aurez la réponse à votre question. Cliquer sur un lien, cela vous dit quelque chose ?

  • Jipeef

    Le chaos au Venezuela, c'est plus la faute des vénezueliens que celle de Mélenchon !.
    Le pouvoir a rendu Maduro fou , ce n'est pas encore le cas du grand Méchenlon qui sans cesse s’élève contre la casse sociale mise en œuvre par les petits valets de la finance que nous avons réussi mettre au pouvoir.

    • Nicolas Feld

      Tirer des parallèles douteux entre les excès des uns et les bonnes intentions des autres, c'est le chou gras de la presse. Qu'importe si le parallèle ne se fait que dans leur tête. Maduro refuse le référendum révocatoire ? C'est donc que Mélenchon propose une ânerie... oubliant au passage que Chavez se l'est appliqué, à lui, pendant toute sa carrière, et que pas une fois il ne fut désavoué. Maduro instaure une constituante pour prolonger son mandat à vie ? C'est donc que Mélenchon avait forcément prévu la même chose pour la VIe République.

      Ce qui est marrant, c'est que la presse ne se gêne pas une seconde pour tirer des parallèles entre la gauche française et les excès de gouvernements de gauche (ou prétendument de gauche) un peu partout dans le monde. Par contre, pour faire le lien entre l'autoritarisme infantile et l'addiction aux réseaux de Macron et ceux de Trump, il n'y a plus personne. Pour réaliser la dérive protectionniste impliquée par l'inscription de l'Etat d'urgence dans le droit commun, comme elle le fut déjà en aux US, en Russie et en Turquie, pareil. Mais bon, il paraît que la crise est au Vénézuela. Ailleurs, et en particulier en France, tout va bien...

      • Ol3 P

        La presse n'a pas du tout été tendre avec Fillon et Le Pen l'année passée, et n'est pas tendre non plus avec Macron à ce jour suite au verrouillage de la communication du gouvernement.

        Par contre, elle a passé sous silence les contradictions de Mélenchon ces deux derniers mois jusqu'à ce qu'il commence à contredire la presse vis à vis d'une affaire qui le concerne (en gros, il aurait fait comme un peu tous les autres députés et employé des gens d'une manière inconvenable).

        • Georges Robreau

          La presse épargnerait Mélenchon ? Elle serait trop contente ! Donc encore une désinformation !

        • Didier Maeseele

          Et quels gens il a employé

          • James Bond

            sa fille

    • James Bond

      la démocratie,c'est aussi l'alternance,ce n'est pas seulement quand la gauche gagne les élections.

  • OUTERBAH

    Pour qui roulez vous ? La gauche vous ferait elle peur ??

    • Ol3 P

      La gauche nous a montré depuis plus d'un siècle que c'est une catastrophe lorsqu'elle arrive au pouvoir.
      Les communistes amènent à une dictature (et Mélenchon est communiste) et du despotisme
      Les socialistes amènent à une économie ruinée (ça peut marcher 3-4 ans mais après c'est mort).

      La gauche est une utopie, elle est par contre très bien comme "contre pouvoir" et même bien plus efficace dans ce rôle là.

      • DC Nhamunda

        c'est drôle, le communisme amène toujours à la dictature, jamais le capitalisme, encore moins la religion qu'on exonère de toute responsabilité en arguant qu'elle est mal interprétée. La vérité, c'est que partout ou ça fonctionnait ou était en passe de fonctionner, d'autres pays sont intervenus pour remettre de l'ordre dans tout ça, même quand il s'agissait d'un tout petit pays comme

        le guatemala sous jacobo Arbenz, idem pour avec le chili d'Allende, le congo de Lumumba, seuls sont restés en place ceux qui pouvaient nuire à l'image de ce courant de pensée, quelle curieuse coïncidence. Depuis un siècle, vous devez à la gauche de pouvoir user d'un peu de temps pour venir poster ici (réduction du temps de travail, congés payés etc.) si ces "privilèges" vous écoeurent, refuser les, soyez en adéquation avec votre position et cessez d'envoyer vos enfants à l'école par la même occasion, faites les bosser pour relancer la compétitivité de la france

        • James Bond

          Allende n'est un héros que pour la moitié des chiliens et il voulait faire du Chili,un Cuba bis.
          Lumumba était un illuminé,et la gauche n'a pas le monopole du coeur ni du bien-être des français.
          pour l'école,le succès des écoles privées (les enfants de Hollande étaient en privé) n'est plus à démontrer.
          l'assistanat à outrance fait que bcp de professionnels ont du mal à trouver des collaborateurs,même en les payant bien.

          • Georges Robreau

            Quelles écoles privées ? Il en existe beaucoup, et pour certaines le succès n'est pas toujours au rendez-vous. Si la gauche n'a pas la monopole du cœur, la droite malheureusement a bien le monopole de l'argent !

        • Georges Robreau

          Attention, ils vont encore créer des emplois fictifs pour leurs gosses !

      • Dup

        Mélenchon n'est pas communiste il a été PS de Mitterand à Jospin dont il fut ministre et quitta le PS lors de la débandade de 2002 voyant arriver Hollande et sa clique. Ce sont les militants du PC qui ont voté pour le soutenir aux présidentielles alors que l'appareil Communiste lui voulait présenter son propre candidat.

      • Georges Robreau

        Le parfait bréviaire du militant de droite ! À réciter le soir pour s'endormir heureux après "Notre Père …" et "Je vous salue". Ce que vous appelez communisme n'est qu'une dictature d'état au profit d'Apparatchik, analogue au capitalisme. LF Céline a fait en 1936 une critique féroce du système soviétique dans le pamphlet "Mea Culpa". Vous devriez vous en inspirer, cela donnerait du peps à vos critiques. Ce que vous appelez socialisme n'est qu'une vulgaire sociale démocratie teintée de libéralisme. Le vrai communisme n'a jamais existé, tué dans l'œuf : la commune de 1871, l'anarchisme russe en 1918, l'anarcho-syndicalisme espagnol, surtout catalan, écrasé sur les ordres de Staline, lire Hommage à la Catalogne de Georges Orwell.

    • Ol3 P

      Non, c'est la réalité. Je vous renvoi aux mesures de Mélenchon "travaillées, pensées, étudiées consciencieusement, que l'une ne va pas sans l'autre, que c'est un tout qu'il faut mettre en place, etc ..." (je ne fais que le citer ainsi que ses soutiens lors de la campagne.

      Mesure n°62 :
      "https://laec.fr/section/62/construire-des-cooperations-altermondialistes-et-internationalistes"
      "Instaurer une politique de codéveloppement avec l'Amérique latine et les Caraïbes en adhérant à l'ALBA (Alliance bolivarienne pour les peuples de notre Amérique)"

      A partir de là, vu qu'il ne s'est JAMAIS prononcé contre, qu'il disait semaine dernière "oui mais c'est compliqué, c'est pas tout à fait ça mais ...." c'est qu'il approuve car c'est "de gauche".

      Mélenchon est contre une une politique de droite (ok), contre une démocratie de droite, il veut "une démocratie communiste" (comme la Corée, la Chine, l'URSS ... s'appelaient des démocraties).
      Mélenchon s'insurge contre les dictatures ... de droite mais est bienveillant envers celles de gauche.

      Mais vous êtes aveugle.

  • arnax

    Grosse différence pour la 6eme république des Insoumis (et non pas de Mélenchon). Cette 6eme passerait avant tout par un référendum pour demander l'aval du peuple sur la formation d'une constituante. Une fois la nouvelle constitution écrite, de nouveau un référendum pour la valider et la mettre en place. Ceci n'a donc rien à voir avec ce qu'il se passe au Venezuela. Il est facile de dénigrer et de mentir. Lisez une seule fois le texte du programme des Insoumis et vous reviendrez nous voir tête basse. Il est évident que vous ne l'avez jamais fait et que vous ne le ferez jamais par pur fainéantise et à priori. Avant de vous avancer dans de tels propos haineux, lisez ce programme, parce que vous n'êtes plus crédible à force. Et à votre place, je commencerais à me méfier, vue la progression tout azimut des Insoumis et de leurs idées. Et puis rappelez-vous. Les idées de Mélenchon ne sont pas directement les siennes. Elle sont le fruit d'une longue élaboration de milliers de participants. Mélenchon n'est que le représentant de ces idées.

    • Ol3 P

      En quoi c'est différent ?
      La seule différence c'est qu'il faut en effet un référendum chez nous, non pas parce que Mélenchon le souhaite mais parce que c'est LA LOI (ne vous méprenez pas).
      Donc pour bidouiller la constitution, il n'a pas le choix.

      Mais comment compte-il réécrire la constitution ? En quel sens veut-il aller ? Que veut-il y mettre ? Ca, vous n'en avez aucune idée réellement mais vous ne le dites pas.

      "Lisez une seule fois le texte du programme des Insoumis et vous reviendrez nous voir tête basse" : je l'ai fais pas plus tard que tout à l'heure pour récupérer une information pour répondre à quelqu'un. Et c'est "tête haute" que je vous dit : c'est du gros n'importe quoi, c'est l'ouverture à une dictature communiste, tous les drapeaux rouges y sont mais on n'ira surtout pas le crier sous tous les toits chez FI.
      Sans compter les "mesures" qui sont complètement impossibles à mettre en oeuvre.

      Vous êtes aveugle idéologiquement, c'est votre droit et votre problème mais n'allez pas emmener dans vos mensonges envers vous mêmes les autres français.

      • arnax

        Vous avez lu un seul chapitre pour répondre à une seule question ? Ca ne va pas loin. Il n'y a absolument rien de communiste dans ce texte. Du totalitarisme? C'est bien la preuve que vous n'avez rien lu, ou rien compris. A moins que pour vous simplement être humain signifie être rouge. Et concernant le contenu de la constitution, là aussi il y a des pages de textes. Mais c'est vrai qu'elle reste à écrire. C'est à cela que sert une constituante. Elle sera écrite par les gens et non des professionnels. Cela changera tout. Décidément, je crois que c'est votre idéologie libérale et la puissance financière qui vous empêchent de voir autrement. Et quand vous parlez des autres français, regardez-les ceux qui souffrent. Regardez-les en face et comptez ceux qui ont voté pour Mélenchon. Et ceci n'était qu'une première salve. Je n'ai pas d'idéologie. Je ne fais pas de politique en tant que tel. Je ne suis pas marxiste. Je suis tout simplement humaniste et eco-responsable et anti-mondialisation (prétexte inventé par l'oligarchie pour continuer de s'enrichir au frais des plus pauvres). Le "programme" de Macron qui n'en n'a jamais eu, me fait tout simplement vomir. Tout pour la finance. Rien pour ceux qui devraient percevoir le "ruissellement", qui en fait n'est même pas du goutte-à-goutte (quelle théorie fumeuse, qui n'a jamais rien donné en 40 ans!). Non, je ne suis pas aveugle. Les recettes de Macron ne feront qu'empirer les choses. Il est dans la droite ligne de ses prédécesseurs. Rien ne va changer pour ceux d'en bas. Rien de rien. Dans 5 ans il saute (comme les précédents également), si ce n'est pas avant.

        • James Bond

          et le Dieu méluche va arriver en pleine lumière,tel le danube de la pensée,le génie des karpates,le grand timonier,le leader maximo,le genial mécanicien de la locomotive de l'histoire,le soleil du 21ème siècle,?
          tous ces minables ont lamentablement échoué,mais méluche veut nous en remettre une couche
          non merci,on a compris

      • Georges Robreau

        Soyez précis! Du gros n'importe quoi ? C'est quoi ? Tous les drapeaux rouges y sont ? De quels drapeaux rouges parlez-vous ? Sans compter les mesures … de quelles mesures s'agit-il ? Pourquoi sont-elles impossible à mettre en œuvre ? Plus un couplet sur l'autisme des militants de la FI, et de façon contradictoire, un autre sur le danger de leurs capacités d'entraînement. Je ne vois dans votre post que désinformation : accusations imprécises sur le programme, accusation imprécise d'idéologie ou par métonymie le mot renvoie à un imaginaire effrayant sensé écarter tous lecteurs curieux . Devant la récurrence de ce genre de posts, la question de votre motivation se pose : est-elle l'expression d'une haine d'une vraie démocratie ?

        • James Bond

          la démocratie communiste?
          merci

          • Georges Robreau

            Définissez vos termes je répondrais. Qu'appelez vous communiste ? Qu'est-ce que la démocratie ?

        • bobbydoe

          ca y est on dénigre l'adversaire quand on ne veut pas répondre ou qu'il a raison ... mais dites moi si le Venezuela et le positionnement politique de nos débraillés et de leur chef sont si idylliques pourquoi ne se positionnent-ils pas publiquement en soutien de maduro et des restes de l'alba chère à notre méluch national ????

          • Georges Robreau

            Êtes vous légaliste ou non ? Préférez-vous le soutien aux USA ou aux peuples qui veulent échapper à sa tutelle ? Êtes vous pour les accords transatlantiques avec la Canada et les USA ? (L'alba ne concernait que les Antilles et la Guyane). Là sont les vraies questions. Et n'employer pas un vocabulaire méprisant en déformant le nom de vos adversaires vous vous abaissez.

          • bobbydoe

            Etes-vous légaliste ou pas ? Est-ce que vous voulez oui ou non soutenir les peuples qui veulent échapper à la tutelle de pouvoirs dictatoriaux qui veulent les asservir après les avoir étranglé ?? j'explique au cas ou vous n'auriez pas saisi, je parle de ce démocrate de maduro bien sur et son assemblée .... démocratique élue qui fait l'unanimité contre elle ! quant à l'alba on est bien dans le sujet quand on parle du Venezuela ! et en ce qui concerne mon vocabulaire je l'assume, y compris mon mépris pour les débraillés qui abaissent la fonction à laquelle ils ont choisi de prétendre !

          • Georges Robreau

            Démocratie veut dire que quand un président est élu, qu'une assemblée constituante est élue par plus de 50% de la population on doit en tenir compte et ne pas chercher à renverser ce pouvoir démocratique par des manifestations dirigées de l'étranger. Heureusement aprés le coup d'état de 2002 (déjà dirigé par les USA), Chavez avait fait le ménage dans l'armée qui reste acquis à Maduro. 35% de la population reste acquis au mouvement malgré les difficultés économiques dûes à la baisse du prix du pétrole, plus que les 23% de Macron. Un remplacement de Maduro par un homme de droite ne changera pas la donne, comme cela a été le cas au Brésil.

          • bobbydoe

            vous énoncez clairement les chiffres et vous avez raison, cette dictature de gauche n'est soutenue que par à peine 35% de la population (et encore ce sont des chiffres d'état donc soumis à incertitude) ... et je suis d'accord avec vous c'en est même surprenant que les militaires restent neutres dans cette situation de pénurie et de disette issue de la mauvaise gestion économique du pays ! il leur manque sans doute un leader qui ne s'est pas encore manifesté, quand ce sera le cas n'ayez crainte, les choses iront vite. pour finir vos coups d'état financés par la cia .... pardon les usa, me laissent froid. vu l'état économique et la responsabilité du pouvoir en place les usa ont tout leur temps pour observer ce pouvoir s'autodétruire avec en plus l'opprobre de l'ensemble de la communauté internationale. bon il leur restera cuba pour s'expatrier une fois destitués ...

          • Georges Robreau

            Je crois que les choses resteront en l'état jusqu'aux prochaines élections pour le PR. Donc jusqu'aux prochaines consultations démocratiques en 2019 : l'opposition est divisée, une partie extrêmiste veut renverser Maduro par la force, l'autre attendre les élections, ce qui est la voie de la sagesse quand 35% de la population continue de soutenir le pouvoir malgré les pénuries. Les coups d'état financés par la CIA ne devraient pas vous laisser froid vu le nombre de morts que cela engendre. Revoyez votre histoire de l'Amérique du Sud et du rôle des USA, c'est assez terrifiant.

          • bobbydoe

            et alors regardez l'histoire et le rôle des dictatures de gauche que ce soit en Afrique, Amérique du sud et centrale ou encore en Asie et éventuellement en Europe de l'est .... n'est-ce pas terrifiant ? alors la théorie du complot sur la cia dès qu'un régime apparenté à gauche se met à s'écrouler elle commence à devenir lassante !

          • Georges Robreau

            Ce n'est pas une théorie : les archives de la CIA ont été ouvertes et les faits révélés.

          • bobbydoe

            l'histoire est ce qu'elle est je parle de l'actualité ... vos cris d'orfraie systématiques en accusant le grand satan américain me laissent de marbre.. créez donc une commission cela ravira la mémoire de Clémenceau !

          • Georges Robreau

            Vous n'avancez jamais aucune analyse, aucun argument valable, vérifiable, de simples opinions pleines de morgue et de vacuité, de la phraséologie sans beaucoup de sens et une méconnaissance de l'histoire certaine. Discuter avec vous à été un grand plaisir.

          • bobbydoe

            mon sens de l'histoire et de son respect ne vont justement pas jusqu'à la déformer pour essayer coute que coute de défendre votre vision de l'actualité...1989 vous vous souvenez... la fin du communisme ...

          • Georges Robreau

            La fin d'un capitalisme d'état : les apparatchiks au pouvoir ont récupérés les moyens de production pour une bouchée de pain et les ont transformé en sociétés privés et sont toujours au pouvoir dans cette fois un capitalisme privé !

          • bobbydoe

            ainsi vous définissez le communisme comme un capitalismes d'état ... intéressant et dans le cas de votre ami maduro ?? et pour les débraillés ? apparatchiks spécialisés de la dialectique et fuyant toute responsabilité ... ? quid de vos lumières ??

          • Georges Robreau

            Maduro n'est pas mon ami, mais je pense qu'il est pour le Vénézuéla un moindre mal ; dans 18 mois il perdra les élections c'est couru d'avance. Nous verrons alors le sort que subiront la classe moyenne et celle des travailleurs, il ne devrait pas être rose. Pour le reste vous avez une opinion que je ne partage pas et qui ne s'appuie sur aucun argument recevable.

          • bobbydoe

            maduro un moindre mal ? vous voulez dire qu'avec qui que ce soit d'autre il y aurait moins de pénuries alimentaires et de produits de première nécessité ? vous allez nous dire que les élections (si elles ont lieu car la clique de maduro et cie va faire en sorte de les reporter sine die) vont être perdue du fait du grand complot de la cia ??? et c'est quoi les travailleurs au Venezuela ceux qui votent pour les gauchos de la descendance chaviste ? vous parlez d'arguments mais ou sont les vôtres ??

          • Georges Robreau

            C'est simple : c'était comment avant Chavez ? Le bonheur absolu ? Pour les américains et l'oligarchie qui profitaient des revenus du pétrole sans en faire profiter la population. C'est à ça que veut revenir la droite, et c'est pour cela que les américains imposent des sanctions.

          • bobbydoe

            mais bien sur vous avez raison, vous émargez au pentagone ou à la maison blanche ? en attendant toujours pas d'arguments ou de réponses au post précédent ! toujours la théorie du complot ....

          • Georges Robreau

            Cf. posts à divinfo !

          • bobbydoe

            cf mon post précédent !

          • divinfo

            merci de donner les références publiées

          • Georges Robreau

            Voici un document déclassifié qui a permis à l'Italie de condamner des responsables de l'opération condor, et qui montre l'implication de Kissinger.
            "Operation Condor: Condemned to Life!
            Rome Court Concludes 3-Year Trial on Multinational Repression in Latin America
            National Security Archive Provided Declassified Evidence to Tribunal, Hails Historic Ruling"

        • James Bond

          une démocratie trotzkiste,par exemple?
          non merci

      • James Bond

        pour arnax,le communisme n'est pas totalitaire,

    • bobbydoe

      et oui comme ca si ca foire ... jamais responsable !

  • Ol3 P

    "Lui (Mélenchon) qui ne manque pas une occasion de fustiger, à bon droit, les régimes autoritaires... quand ils ne sont pas de gauche."

    C'est tout le résumé de l'homme : ce qui n'est pas "à gauche" est mauvais (même si ça peut être bien) et tout ce qui est à gauche est excusable car de gauche (et donc "pour le bien du peuple").
    Rappelons nous de Staline, la Chine et la Corée du nord (dont il reste très silencieux et évite promptement d'aller critiquer les faits passés et présents).
    Par contre, le centre, la droite et le FN c'est mal (soulignons que FI et FN c'est du pareil au même au niveau de la méthode populiste, des petites phrases assassines, de la politique spectacle, dans les préconisations d'instauration de la 6e république, dans le pointage du doigt de bouc-émissaires et sur l'utilisation des peurs, en fait la seule chose qui change c'est le bouc-émissaire ...),

    • Georges Robreau

      Populiste : encore un mot du langage de la désinformation avec celui d'idéologie, drapeaux rouges, vous devriez présenter Mélenchon avec un couteau entre les dents comme sur les caricatures d'autrefois. Vous avez oublié que l'URSS est tombé, que le mur de Berlin n'existe plus que George Orwell a écrit et publié ses livres et vous faites des procès d'intention sur une lecture ? et une très libre interprétation de cette lecture. Vous rameutez Staline, la Chine, la Corée du Nord : Staline est mort, la Chine est un capitalisme d'état autoritaire et la Corée du Nord a eu 2 millions de morts du fait des USA. Vous essayez de faire peur en utilisant la propagande des années 50 de McCarthy !

  • Pierre CHATAIGNER

    silence complet de notre 'leader' Mélenchon sur ce triste devenir de la constituante, et des actes contre l'opposition Vénézuélienne ???
    que dire des 17 députés FI qui pour une grande majorité n'ont jamais travaillé dans une petite ou grande entreprise, et qui se permettent de soutenir le code du travail??? en montrant ce dernier au parlement ils devraient au moins se poser la question sur l'épaisseur du livre, rein que cela pose problème.
    soutenir la classe ouvrière quand on n'a jamais bossé dans le privé, cela fait un peu bobo!!!!!

    • Nicolas Feld

      Il y a besoin d'être ouvrier pour défendre les ouvriers selon vous ? Je bosse dans le privé et je suis bien content qu'il y ait des gens du public, du privé ou même des apparatchiks de la politique, pour défendre nos intérêts à tous. Vous trouvez plus logique que ce soient les gens qui ont essayé de contourner le code du travail toute leur vie qui le "remettent à plat" ? C'est comme si vous demandiez à des chauffards de remettre à plat le code de la route !

    • Georges Robreau

      S'il faut compter sur les ouvriers élus par LREM il faudra attendre longtemps !

      • Pierre CHATAIGNER

        et oui malheureusement c'est presque dans tous les partis, quand à notre ami Mélenchon , pur produit politique, au PS avec Drey, linemanne et quelques autres autour de Germon, depuis très longtemps, a bien profité du PS puis de l'Europe, qu'il combat mais a gardé le salaire???
        et avec la FI il veulent défendre les salariés, ou profiter aussi du système, on en reparle dans quelques temps

  • Aitor Meyer

    "Lui qui ne manque pas une occasion de fustiger, à bon droit, les régimes autoritaires... quand ils ne sont pas de gauche." HAHAHAHAHAHA, vous n'avez aucune crédibilité quand vous dites ça, quand dans le même temps l'Arabie Saoudite n'est pas considéré comme une dictature par les médias mainstream mais comme un royaume théocratique...
    Petit jeu, quelle est la différence entre la "dictature" vénézuélienne et le "royaume théocratique" d'Arabie Saoudite ? Au Venezuela, les opposants passent tous les soirs à la télé et dans les médias internationaux pour dénoncer la dictaure alors qu'en Arabie Saoudite, ils sont ou mort, ou en exil....
    Quant au 12 pays des Amériques qui condamnent le Venezuela, ce sont tous, sauf des modèles à suivre...
    1. Le Brésil a une classe politique ultra corrompue avec un président cherchant à destituer le juge qui enquête sur lui.
    2. L'Argentine fait disparaître des opposants à Macri. (Maldonado)
    3. La Colombie assassine des syndicalistes depuis 2002
    4. Le Mexique est phagocyté par les USA.... ETC....

    • James Bond

      je trouve que le Costa Rica et le Chili,c'est pas mal et que çà pourrait servir de modèle,et certainement pas Maduro ou Castro

  • GoustiFruit

    Et ??? Quel rapport entre cette proposition et la situation politique du Vénézuela ?

  • GM

    En ce qui concerne l'ALBA, cela doit être rapporté à la Guyanne
    française. C'est de la géo-écolo-économie : les 3 étant liés éthiquement pour la planète et d'un point de vue purement économique également.
    Voyez et comptez les centaines de kilomètres de frontière commune avec les pays d'Amérique du Sud. Cf. Mr Mélenchon lui-même.

  • GM

    En ce qui concerne l'ALBA, cela doit être rapporté à la Guyanne
    française. C'est de la géo-écolo-économie : les 3 étant liés éthiquement et vitalement pour la planète et ceux qui y vivent, et d'un point de vue purement économique également.
    Voyez et comptez les centaines de kilomètres de frontière commune avec les pays d'Amérique du Sud. Cf. Mr Mélenchon lui-même.

  • Georges Robreau

    Évidemment vous préférez le TAFTA !

  • Georges Robreau

    Tiens, vous êtes de passage ! Où sont les autres ?

  • De gonzague

    Olivier Biffaud journaliste ? mais quelle blague. Quand je pense que c'est l'argent des français qui rémunère cet imposteur. L'explication de ce navet résulte de la fainéantise intellectuelle de l'arc médiacrate. Rien de nouveau sous le soleil en France. Nous vendons des armes au Qatar, à l'Arabie Saoudite, à l'Egypte mais ici pas d'Olivier Biffaud puisque l'argent rentre dans les caisses des Français. Maduro est un problème pour cette bande de médiocre car il est radicalement pour la redistribution à une population pauvre qui à toujours été spolié par des générations et générations de blancs racistes vénézuélien au pouvoir. Ils ont partagé le gâteau avec l'Espagne puis les Etats Unis tout en volant sciemment le peuple vénézuélien. Dans ce torchon rien sur l'opposition pas un nom pour nous signifier qui est le grand démocrate que les vénézuéliens réclament. normal ce sont tous des voleurs et rapace de la manne pétrolière du pays. En dernier lieu au sujet de Mélenchon comment pourrait il s'abaisser à répondre à ce pitre de de Biffaud. Quant au commentaire c'est encore une fois une dictature de l'opinion par élément de langage interposé. Un titre à la con, deux trois conneries dans le corps du texte et voici l'armée pléthorique des chauffeurs de canapés qui s'avancent. Je suis triste pour mon pays pour mes concitoyens d'avoir une presse aussi godillotes et ce qui me rend le plus triste c'est que plus la presse est médiocre et plus notre démocratie et les citoyens qui la constituent se meurent.

  • Daniel

    Ce qui me préoccupe aujourd'hui concernant le Vénézuela, comme d'autres régions du monde, c'est la contribution que la France pourrait apporter à la recherche d'une solution pacifique.
    Dans nos institutions, celui qui porte la Voix de la France, c'est celui qui a remporté le plus de voix au second tour de la présidentielle, et non celui qui est arrivé en quatrième position au premier tour.
    Et cette Voix de la France, cela fait un sacré bout de temps que je ne l'ai pas entendue. J'ai fait beaucoup de reproches à Mitterrand et à Chirac, mais en quelques circonstances, j'ai tout de même été fier que notre pays ait encore quelque chose à dire, contrairement au Royaume-Uni de Tony Blair.
    Depuis, nous n'avons plus que des Tony Blair, de droite, de "gauche", en marche, assis ou couchés.

  • Marten

    Encore un pays ruiné par la gauche

  • Paul Tron

    La propagande aveugle anti FI bat son plein. L'information tronquée, manipulée sert d'arme de dissuasion. C'est une honte.

  • bobbydoe

    oui vous avez raison c'est vrai que c'est l'opulence à l'heure actuelle pas de pénuries pas de chomage ... la corne d'abondance quoi ... comment non ? mais ce n'est pas possible avec un leader aussi charismatique et une assemblée démocratiquement élue à 99% qui remplace petit à petit toutes les strates de l'état de droit ... je ne comprends plus rien. au secours chavez revient ! au moins avec lui on savait à quoi s'attendre !

  • Eric Durandal

    WoW, impressionnant...

    Les partisans, les opposants qui aura le dernier mot ? Et moi qui doit cultiver mon jardin... J'ai presque honte de croire que les idées de JLM sont innovantes et souvent justes. Mais hélas, de mon point de vue, pas encore applicables à nos sociétés aux intérêts différents, violentes, instables, aux cultures, aux valeurs divergentes.

    Le Monde étant ce qu'il est et les "gens" globalement n'ayant ni le logiciel, ni les données nécessaires pour une alternative, à court terme, à la sauce JLM (et sans violence...).

    Les mentalités, le savoir, les valeurs changeront naturellement par la force des choses. Alors, les conditions seront plus stables, donc meilleures pour une alternative réussie :)

    Je manque tellement de données que je n'arrive pas à choisir une ligne tant les répercussions et les conséquences sont difficiles à appréhender. Beaucoup de facteurs d'évolution relèvent plus des probabilités (du chaos) que du déterminisme. Étant donné l'imbrication et la densité des systèmes en interactions. Mieux vaut être "croyant" pour que les choses évoluent comme espère...

    Bon, je retourne à mes radis et je laisse la politique à ceux "qui savent".