Les anciens de Melun se rappellent au bon souvenir de PSA

Naïma Hammoumi, ex-salariée du site de PSA à Melun a tellement envie de parler et de raconter ce que sont devenus les salariés de l'ancien site de pièces détachées. Elle est, aujourd'hui, leur porte parole : "À Aulnay ils ont raison de se battre, nous on s'est pas battu parce que personne n'a parlé de nous, on n'a eu aucun soutien" explique-t-elle. En effet, aujourd'hui 400 salariés de l'ancien site PSA de Melun-Sénart, situé à Moissy-Cramayel (Seine-et-Marne), sont toujours sans emploi.

Attendre : "ça prend la tête"

Depuis le 12 juillet, le jour de l'annonce de la fermeture de l'usine d'Aulnay-sous-Bois, le plus dur pour les ouvriers de PSA à Aulnay semble être l'attente. Attendre la fin des négociations, attendre des propositions concrètes de la direction. Attendre pour envisager la suite. Une incertitude qui commence à les miner.

Gigi : "Même pas peur"

Ghislaine Tormos n'est pas femme à se laisser facilement impressionner. Que son supérieur hiérarchique lui fasse comprendre à mots couverts que ce serait sûrement mieux pour son avenir de ne pas "sortir" (entendez de ne pas manifester) n'a pas empêché Gigi d'être devant le Salon de l'auto ce mardi avec ses copains de la CGT. Bien au contraire. Que son syndicat, le SIA, n'appelle pas à manifester elle s'en moque.

Les PSA, d'Aulnay à l'Élysée... sans le RER B !

  "Tous à Paris !" - C'était le mot d'ordre des ouvriers de l'usine PSA d'Aulnay-sous-bois dont une délégation était reçue par François Hollande. Le timing était précis : à 14h, quand l'équipe du matin passe le relais à celle de l'après-midi, les navettes commençaient à transporter les grévistes au...