"S.P.E.C.I.A.L", "Pip-Boy", "SVAV"… Ces termes à connaître avant de se lancer dans "Fallout 4"

Après le succès de son dernier épisode au cinéma, on attendait beaucoup du jeu Mad Max qui portait enfin sur consoles l'un des univers post-apocalyptiques les plus célèbres. Que ceux qu'il a déçus par son manque d'inventivité se rassurent : les studios Bethesda sortent, le 10 novembre, le quatrième épisode de la franchise Fallout, née en 1997. Très attendu par ses nombreux fans, cet action RPG rétro-futuriste, avec son ambiance et son vocabulaire singuliers, risque pourtant de déboussoler les joueurs n'ayant jamais eu l'occasion de découvrir les précédents épisodes de la saga. Chez Pop Up', on pense qu'il serait dommage de passer à côté et on a décidé de vous proposer une petite mise à niveau lexicale, indispensable avant votre sortie de l'abri anti-atomique.

"Fallout"

En anglais, fallout signifie "retombée", une référence aux retombées radioactives qui suivent l'utilisation d'armes atomiques. Car Fallout, le jeu, est une uchronie qui imagine un monde dans lequel la seconde guerre mondiale s’est achevée non pas en 1945, mais en 2077, à l'issue d'une guerre nucléaire globale qui a quasiment exterminé toute l’humanité. Dans ce quatrième opus se déroulant, comme le précédent, en 2277, vous incarnez un survivant (The Sole Survivor) qui se réveille dans l'abri anti-atomique n° 111 (vault en anglais) où il s'est réfugié avec sa famille deux cents ans plus tôt. Commence alors l'exploration d'un univers hostile baptisé Terres Désolées. Après Washington DC, c'est dans un Boston dévasté que se déroule l'action de Fallout 4.

Fallout4_Trailer_Stadium_1433355624

Qui dit bombe atomique dit évidemment mutations génétiques. A peine sorti de l’abri 111, un des nombreux abris construits par la tristement célèbre société Vault-Tec, notre aventurier va devoir affronter une multitude de monstres. Mélange d'Apocalypse 2024, de Mad Max et du jeu vidéo Wasteland, l’univers de Fallout est également inspiré par la science-fiction américaine des années 1950. Sa bande-son nostalgique nous le rappelle et, en attendant la sortie de Fallout 4, les studios Bethesda vous proposent de vous immerger dans cet univers grâce à une chouette playlist de six titres issus de la bande originale du jeu.

S.P.E.C.I.A.L.

Comme dans tout RPG, Fallout offre au joueur la possibilité de personnaliser son personnage. Dans Fallout 4, vous pourrez ainsi choisir de jouer avec l'un des personnages déjà imaginés par les développeurs, de le customiser ou bien de le créer ex nihilo. A vous de choisir son nom, son sexe et, surtout, de lui attribuer des compétences. Dans Fallout, on les définit par l'acronyme S.P.E.C.I.A.L., qui correspond à sept attributs de base que sont la force (“strength”), la perception, l’endurance, le charisme, l’intelligence, l’agilité et la chance (“luck”). Au début du jeu, vous possédez 28 points à répartir entre chacune de ces compétences. Elles pourront être augmentées à chaque fois que vous collecterez de nouveaux points en avançant dans le jeu.

Ces attributs S.P.E.C.I.A.L. déterminent par exemple le nombre de points d’action dont vous disposez en combat, les dégâts que vous pouvez infliger ou la charge totale que vous pouvez porter. Afin de vous entraîner à imaginer le personnage idéal, un simulateur a été mis en ligne (à la suite de différentes fuites sur le jeu ces derniers jours). Une façon de prendre de l’avance avant la sortie du jeu et de tester une customisation qui pourrait s’avérer fastidieuse pour certains.

"Perks"

Mais la personnalisation de votre personnage va beaucoup plus loin que cela. En plus des sept attributs S.P.E.C.I.A.L, vous pouvez aussi choisir parmi les nombreuses compétences, traits et aptitudes disponibles (regroupés sous le terme perks que l'on peut traduire par "avantages"). Ces perks permettent ainsi de créer un individu unique et complexe. Il en existe 70 (regroupés sur un joli poster) parmi lesquels "guérison accélérée", "tireur d'élite" ou "force de frappe", qui offrent ainsi 275 combinaisons possibles.

"Pip-Boy"

Compagnon virtuel de votre héros, le Pip-Boy (pour Processeur d’Informations Personnel) est un (imposant) accessoire que porte au poignet votre personnage. Element essentiel de Fallout, il affiche des informations sur le cours du jeu et vous propose de vérifier en temps réel vos statistiques (sur votre état de santé par exemple), l'état de votre inventaire ou une cartographie de votre progression sur le terrain. Pour la sortie de l’édition collector de Fallout 4, l’éditeur a même mis au point un vrai Pip-Boy qui fonctionne avec un smartphone. Une façon ludique et immersive d’utiliser l'application-compagnon (disponible sur iOS et Android) pour gérer votre personnage avec votre mobile (évidemment, l’app marche aussi sans Pip-Boy). Mais pour vous balader avec cette sorte d’Apple Watch pour Géant Vert, il vous faudra débourser pas moins de 130 euros. N’oubliez pas de vérifier que votre smartphone est bien compatible avant... 

Fallout4_E3_PipEdition_1434323994

"Canigou"

C’est au début de l’aventure que vous rencontrerez Canigou (alias Dogmeat en VO). Un berger allemand (imaginé d’après le chien d’un des développeurs des studios Bethesda) qui va devenir votre compagnon de route comme dans chacun des épisodes de la saga Fallout. Immortel, Canigou pourra toutefois être blessé ou neutralisé, mais ne vous lâchera jamais. Une bénédiction dans ce monde hyper hostile.

Canigou fait partie de la douzaine de PNJ (personnages non jouables) que le joueur pourra choisir pour l'accompagner (ou pas) dans son périple. Une fois choisis comme compagnons de route, ils deviendront à leur tour immortels et vous pourrez les alterner selon vos besoins.

SVAV

Introduit dans Fallout 3, le SVAV, ou Système de Visée Assistée Vault-Tec (VATS en VO), offre au joueur la possibilité de ralentir le temps afin de lui permettre de viser des parties précises de l'anatomie de son ennemi. A vous de choisir si vous préférez le désarmer ou tenter le headshot fatal. L’utilisation du SVAV est toutefois facultative et, bien qu'il soit très utile, vous pouvez finir le jeu sans jamais vous en servir.


Vous voilà fin prêt à prendre en main Fallout 4, qui sortira le 10 novembre sur PC, PS4 et Xbox One, et découvrir le scénario de ce jeu tant attendu et gardé secret par Bethesda. Seule indication livrée par un des développeurs du jeu, plus de 400 heures d'exploration et de combats s'offriraient aux futurs joueurs. De quoi passer l'hiver au chaud.

 

A lire aussi