Dix jeux vidéo frais pour occuper vos vacances d'été

Ah, les vacances d'été... La plage, le soleil, les barbecues, les sorties, le bronzage, les apéros. Oui, tout ça, c'est très cool, mais, parfois, on se retrouve aussi coincé plusieurs heures dans un train ou un avion, bloqué dans son bungalow à cause de pluies persistantes ou tout simplement scotché à la maison, car on n'a pas pu poser ses congés à temps. Pas de quoi se prendre la tête, car Pop Up' vous a préparé une sélection de jeux originaux et pas chers sur PC, Mac, tablettes ou consoles pour passer l'été au frais.

Si vous songez à attaquer la méditation à la rentrée : "Journey"

Difficile d’évoquer Journey sans trop en dévoiler. Exclusivité Playstation sortie en 2012 sur PS3 et désormais disponible (depuis le 21 juillet) sur PS4, Journey est à ranger dans la catégorie chef-d’œuvre du jeu vidéo, bien qu’il soit peu adapté de parler de jeu. Journey est une expérience visuelle et sonore, une œuvre d’art émouvante, un poème interactif qui vous captivera le temps d’un film, mais que vous aurez immédiatement envie de relancer sitôt achevé. Quelques heures de jeu qui ont changé la vie de certaines personnes. Serez-vous la prochaine ?

Journey est à télécharger via le PSN pour 14,99 euros (ceux qui possédaient le jeu sur PS3 peuvent le re-télécharger gratuitement).

Si vous n’avez aucune intention de vous détendre : "Hotline Miami" 

Les vacances, le soleil, vous trouvez cela très surfait. Le rythme frénétique de votre vie professionnelle vous manque et vous n’avez jamais vraiment compris ce que se relaxer signifiait ? Hotline Miami est fait pour vous. Ne vous fiez pas à son esthétisme approximatif inspiré des 80s, Hotline Miami est un jeu d’action ultra-violent (vous devez tuer tout ce qui se présente) et diablement addictif. Préparez-vous à mourir toutes les dix secondes si vous manquez de précision et de réflexe. Stimulé par une musique hypnotique, ce "die & retry" risque de vous rendre fou, à l’image de votre personnage psychopathe. On vous aura prévenus.

Hotline Miami (en anglais) est disponible sur Windows, OS X, Linux, Android, PS3, PS4 et PS Vita. Comptez entre 5 et 10 euros selon la plate-forme (la suite du jeu est disponible depuis le mois de mars, mais on vous conseille de commencer par le premier opus).

Si votre quotidien vous manque : "Sunset"

Jeu d’exploration à la première personne, Sunset vous plonge en 1972 dans la peau, non pas d’un héros débordant de testostérone ou d’un mignon dinosaure, mais dans celle d’Angela Burnes, une migrante surdiplômée contrainte de faire des ménages à San Bavón, ville d’un pays fictif en pleine dictature militaire. Chaque semaine à 17 heures, elle se rend dans un sublime duplex appartenant à un responsable de musée amateur d’art contemporain.

Si les premières visites s’avèrent répétitives (il s’agit surtout de vider les cendriers, mettre de l’ordre dans les papiers, etc.), notre curiosité nous pousse à explorer le lieu pour en apprendre davantage sur le propriétaire de cet appartement au design épuré. Sorti en mai, le jeu n’a malheureusement pas rencontré le succès escompté par son studio, Tale of Tales, qui menace de mettre la clé sous la porte. Une raison supplémentaire de découvrir ce petit bijou d'esthétisme et de justesse.

Sunset (en anglais) est disponible sur Windows, Mac OS X et Linux pour 19,99 euros.

Si vous avez la flemme d'occuper vos enfants : "Broken Age"

Jeu vidéo d'aventure né grâce au crowdfunding (3 millions de dollars récoltés sur Kickstarter), Broken Age vous plonge dans la vie de deux adolescents séparés par l'espace et le temps.Comme dans tout point and click, l'objectif est d'explorer les univers pour résoudre des énigmes. Les histoires de Shay, coincé dans un vaisseau spatial, et de Vella, victime consentante d'un monstre pour sauver son village, sont totalement distinctes et le joueur peut à tout moment passer d'un univers à l'autre.

Ceux qui sont familiers de ce type de gameplay n'auront aucune difficulté dans la première partie (le jeu est sorti sous la forme de deux épisodes distincts), mais devront se creuser un peu plus les méninges dans la seconde. Comptez une douzaine d'heures pour explorer cet univers au charme désuet qui saura captiver de jeunes spectateurs grâce à de jolis graphismes et à une histoire enchanteresse.

Broken Age est disponible sur Android, iOS, Linux, Mac OS et PC. Comptez une vingtaine d'euros selon la plate-forme.

Si vous avez quelques heures d’avion à tuer : "You Must Build a Boat"

Comme son nom ne le laisse pas présumer, You Must Build a Boat est un jeu appartenant à la catégorie des "Match 3" dont le but est d’aligner trois éléments ou plus pour les faire disparaître. Le plus connu est évidemment Candy Crush Saga, mais You Must Build a Boat est plus addictif que le succès planétaire de l'éditeur King. Car, ici, pas de limite de vie, mais une limite de temps. Si vous ne matchez pas assez rapidement les éléments requis (des épées ou des boucliers pour combattre des monstres, des clés pour ouvrir des coffres-forts), vous gagnez le droit de recommencer (on ne perd jamais !).

Autre différence majeure par rapport à Candy Crush et autres Bubble Witch, le jeu a une fin. Comptez une douzaine d’heures pour parvenir à construire votre bateau grâce aux monstres et aux trésors récoltés. Parfait pour s’occuper lors d’un vol long-courrier.

You Must Build a Boat (en anglais) est disponible sur iOS et Android pour 2,99 euros, Steam pour 4,99 euros.

Si vous êtes insomniaque : "Fallout Shelter"

Ce jeu de gestion annoncé durant l’E3 2015 est rapidement devenu le plus téléchargé sur l’App store dans... 48 pays. Rien de révolutionnaire pourtant : vous êtes en charge d'un abri souterrain que vous devez gérer et développer en accueillant de nouveaux arrivants.

Un free-to-play qui rappelle Les Sims et son objectif : maintenir un niveau d’épanouissement suffisant chez ses habitants tout en continuant à s'agrandir. Extrêmement chronophage (il y a toujours quelque chose à faire), Fallout Shelter risque rapidement de vous priver de toute vie sociale. Idéal pour des vacances en solo.

Fallout Shelter est téléchargeable gratuitement sur iOS, disponible le 13 août sur Android.

Si vous trouvez la vie trop douce : "This War of Mine"

Vivre au soleil face à la mer dans l'oisiveté vous paraît trop facile ? Essayez de survivre, en tant que civil, dans une ville assiégée. Moins chronophage que Fallout Shelter (le temps s'arrête quand vous quittez le jeu), This War of Mine ajoute au jeu de gestion une dimension morale. Aider des enfants en détresse ou garder jalousement vos médicaments, piller des innocents ou mourir de faim : vos personnages, dont l'objectif est de subsister dans une sorte de Sarajevo en 2D, subiront vos propres choix moraux. A la fin du siège, quand vos bonnes et mauvaises actions vous apparaîtront, pourrez-vous encore vous regarder dans un miroir ?

This War of Mine est disponible sur PC (20 euros) et tablettes Android et Apple (15 euros).

Si vous voulez vous marrer entre potes : "Trials Awesome Level Max" 

On sait que ce jeu n'est pas nouveau, pas la peine de monter sur vos grands chevaux. Quoique, si, montez sur un grand cheval, ou plutôt une licorne. Avec un chat armé d'un gun. Car c'est l'expérience que vous propose l'"add on", sorti le 15 juillet, de ce jeu au concept aussi simple que diaboliquement chronophage. Le principe : une course de motocross qui va d'un point A à un point Z, où le joueur doit franchir tous les obstacles en évitant de tomber, le tout avec des commandes limitées : accélérer, freiner, se pencher en avant ou en arrière. Facile ? Non, pas du tout, car les obstacles en question sont aussi nombreux que tordus et la course se transforme souvent en casse-tête pour le joueur. 

Et si cet "add on" offre un délire sympathique en remplaçant les traditionnelles motos par une licorne pour évoluer dans un univers proche des jeux de rôles, c'est surtout grâce à son aspect convivial que Trial se distingue. Car il propose de défier jusqu'à trois potes en local pour des courses qui rappelleront d'excellents souvenirs aux fans de Mario Kart.

Trial Awesome Fusion Max est disponible en téléchargement sur Xbox One et PS4 (10 euros) à condition de posséder Trial Fusion. Le pack complet est disponible pour 40 euros.

Si vous en avez marre de mater des séries policières : "Her Story" 

C'est l'une des très bonnes surprises de l'année. Her Story, disponible sur Steam et l'App store, propose de se plonger au cœur d'une enquête policière liée à la disparition (au meurtre) d'un homme. Mais ne vous attendez pas à mener votre enquête dans les rues poisseuses d'une grande ville américaine à la manière d'un L.A. Noire. Non, ici, c'est plutôt du côté de Cold Case qu'il faut regarder, car le principe du jeu est de visionner des heures d'interview de la principale suspecte du crime en dénichant les vidéos dans la base de données de la police via des mots-clés.

Un jeu de pistes fascinant qui vous plonge dans une histoire étonnante évoluant au rythme de vos recherches et de votre perspicacité, jusqu'à découvrir la vérité, ou de s'en approcher au plus près. Car rien n'est plus subjectif que la vérité comme le dirait David Lynch. 

Her Story est disponible sur PC, Mac, tablettes et smartphones (5,99 euros).

Si vous voulez partir à la conquête de l'espace : "Elite : Dangerous"

Vous êtes fan d'Interstellar ou de Star Wars ? Kepler 452b et les exoplanètes vous font tourner la tête ? Et, en plus, vous avez du temps à tuer entre deux siestes et une séance de bronzage ? Ne bougez pas, Elite : Dangerous va sublimer votre été. Cette simulation spatiale vous met aux commandes d'un vaisseau et vous propose de partir à la découverte de 400 milliards de systèmes (oui, oui, vous avez bien lu : 400 MILLIARDS).

L'objectif : c'est un peu à vous de voir. Vous pouvez gagner de l'argent, nécessaire pour acheter de nouveaux vaisseaux ou les améliorer, en devenant un pirate et en combattant d'autres pilotes. Mais vous pouvez aussi vous transformer en Christophe Colomb et partir à la découverte de nouveaux mondes. Ou alors vous adonner au commerce en achetant des ressources pour rien, puis traverser de dangereuses routes spatiales, en tentant d'échapper aux pirates pour revendre votre cargaison à prix d'or.

Le tout via un mode online en open world qui vous permettra de croiser d'autres joueurs (ou des bots) qui deviendront des ennemis... ou de précieux alliés pour mener à bien des missions plus compliquées. Elite : Dangerous bénéficie, en outre, d'une réalisation sobre et efficace, qui, à défaut de vous en mettre plein la vue, sera largement suffisante pour vous coller des heures devant votre écran.

Elite : Dangerous est disponible sur PC, Mac, PS4 et Xbox One (49,99 euros)

- Camille Caldini, Jérôme Comin et Elodie Drouard

A lire aussi