12 Oct

Recyclage : des piles et batteries usagées pour soutenir Électriciens sans frontières au Congo

Les élèves de 6ème du collège Saint Gildas de Brech lors de la 3ème éditions de l’opération « Piles solidaires ».

Depuis 2016, l’opération Piles Solidaires est une campagne de collecte de piles et batteries usagées organisée chaque année au sein d’établissements scolaires. Initiée par l’éco-organisme Screlec-Batribox, en lien avec l’association Électriciens sans frontières, la 4ème édition a été lancée ce lundi 8 octobre pour une durée de 7 mois.

Un engagement environnemental et solidaire

Pour l’organisme de collecte, cette action dite « éco-solidaire » réponde à une double mission. En collectant les piles hors d’usage, les plus jeunes pourront être sensibilisés aux enjeux liés au traitement des déchets, tout en participant à la mission d’électrification de deux centres de santé à Brazzaville, capitale du Congo, menée par Électriciens Sans Frontière.

« L’objectif de cette mission est d’installer dans chaque centre de santé une unité de production photovoltaïque avec stockage d’énergie. Il s’agit également de réaliser l’éclairage des différentes pièces pour permettre aux sœurs de pratiquer des accouchements et des soins la nuit dans de meilleures conditions », explique Patrick Briant, chef de mission au sein de l’association.

Collecter plus de 60 tonnes de piles et batteries

66 tonnes de piles et batteries usagées ont été collectées lors de la 3ème édition de l’opération Piles Solidaires. Cette année, l’organisme espère pouvoir faire aussi bien et reverser les 20 000 euros nécessaires au financement du projet de l’ONG. Pour cela, Screlec-Batribox sait qu’il peut déjà compter sur la mobilisation de 715 écoles et collèges déjà engagés partout en France, parmi lesquels 14 en Bretagne. Et pour tous les établissements qui le souhaitent, les inscriptions se poursuivent jusqu’à la fin du mois de décembre. Il suffit pour cela de cliquer sur ce lien.