13 Oct

Le Glanage Solidaire pour lutter contre le gaspillage alimentaire

Glanage 2

 

En 1554, un édit royal autorisait chaque individu à « glaner » sur les terrains d’autrui, sans outil, à partir du moment où la récolte avait été faite. Cette pratique depuis longtemps oubliée, Horizons Solidaires (pôle économique social et solidaire du pays de Saint-Malo), a décidé de la reprendre à son compte, en lançant en 2015, son projet de glanage solidaire.

Depuis, 28 campagnes ont permis de ramasser plus de 6 tonnes de fruits et légumes dans des champs du pays de Saint-Malo pour être redistribué à différentes associations d’aide alimentaire. « Il s’agit de surplus ou de produits non calibrés et qui ne pouvaient être vendus » précise Solenne Geffroy, coordinatrice du projet. « Le Glanage Solidaire » poursuit-elle, « permet de lutter contre le gaspillage alimentaire, favoriser l’insertion sociale, favoriser la mixité sociale ». Parmi les personnes bénévoles qui, en effet, ont participé à ces actions, certaines sont issus de structures sociales du pays malouin, en insertion ou en situation de handicap.

 

Glanage 1

 

Aujourd’hui, l’objectif d’Horizons Solidaires est de permettre à « glanage solidaire » de voler de ses propres ailes. « On est à la recherche d’un modèle économique, quel statut lui donner pour que cela devienne une structure autonome » explique Solenne Geffroy. L’idée de transformer une partie des fruits et légumes récoltés pour pouvoir les revendre fait aussi son chemin. Enfin, un « guide d’essaimage » a été créé pour permettre à d’autres territoires, en Bretagne et partout en France, de s’accaparer du projet. Après Rennes, le pays de Morlaix se dit intéressé.