Le Tour de France passe près des vignobles

Kerarno

Dans l'histoire du Tour de France cycliste, la ville de Pau a souvent été ville étape. Ce fut encore le cas le 15 juillet dernier, départ d'étape.

Pau est situé entre deux vignobles, ceux de Jurançon et de Madiran. Deux vignobles qui font partie d'un ensemble appelé les Vins du sud-Ouest.

Que sont les Vins du Sud-Ouest ?

Le 9 juillet 1990 naît à Toulouse l'APVSO (Association pour la Promotion des Vins du Sud-Ouest). Elle réunit un nombre important d'appellations, toutes trop petites pour faire reconnaître leur identité à l'échelle nationale et à fortiori à l'échelle mondiale.

L'ensemble de ces petits vignobles a une richesse commune : des cépages locaux traditionnels qu'on ne trouve pas ailleurs, comme, par exemple, la Négrette dans le Frontonnais, le Tannat à Madiran, le Cot (ou Malbec) à Cahors ou le Len de l'El à Gaillac.

Ils sont situés des rives de la Garonne à la vallée du Lot, du Pays Basque à la Gascogne et à l'Agenais, du sud du Massif Central aux coteaux du Tarn, bordés au sud par les Pyrénées et à l'ouest par l'Atlantique.

En 1998, création du CIVSO (Comité Interprofessionnel des Vins du Sud-Ouest) qui va poursuivre la mission de promotion par la communication, la création d'une commission « dégustation-qualité » et le développement des analyses économiques et marketing.

En décembre 2008 le CIVSO sera remplacé par l'IVSO (Interprofession des Vins du Sud-Ouest). Celle-ci regroupe aujourd'hui 17 AOP (Appellation d'Origine Protégée) et 12 IGP (Indication Géographique Protégée) réparties sur 11 départements et 50.000 hectares.

Revenons sur les vignobles près de Pau…

Jurançon 

Jurançon, comme la plupart des vignobles du Sud-Ouest, a ses origines dans les premiers siècles de l'ère chrétienne. C'est le 12 décembre 1553 qu'il  entra dans l'Histoire de France grâce au baptême au Jurançon du futur roi de France Henri IV. Jurançon va faire partie des premiers décrets d'AOC en 1936. C'est en 1975 que sortira le décret de l'AOC Jurançon sec.

Le vignoble de 1000 hectares est situé sur les coteaux, au pied des Pyrénées. Le terroir est composé de sols silico-argileux riches en galets appelés « poudingues de Jurançon ». Le bel « été indien » du Béarn et le Fœhn (vent du sud) favorisent le « passerillage » des raisins : surmaturation sur pied indispensable à l'élaboration de vins moelleux et liquoreux.

Les cépages :

  • Le Gros Manseng (70%) : cépage de base du Jurançon sec et des moelleux jeunes
  • Le Petit Manseng (25%) : très apte au passerillage, il produit les grands moelleux de garde
  • Courbu, Camaralet, Lauzet (5%) : apportent une pointe aromatique épicée

Le Jurançon sec accompagne coquillages, crustacés et poissons, particulièrement le saumon et la truite de montagne. Le Jurançon peut être servi à l'apéritif, sinon il se marie parfaitement avec le foie gras, le saumon fumé et les fromages bleus.

En conseil, quelques domaines de qualité : Hours, Bru-Baché, Cauhapé, Clos Thou.

Madiran et Pacherenc du Vic Bilh 

Le vignoble remonte au 1er siècle avant notre ère. Il sera amélioré au XIème siècle par les bénédictins, fondateurs de l'abbaye de Madiran.

On y produit dans la même aire géographique des vins rouges et des vins blancs, jusque-là rien d'original. Par contre, l'originalité vient du fait que les blancs n'ont pas la même appellation que les rouges. En effet, les vins blancs ont l'AOP Pacherenc du Vic Bilh et les vins rouges l'AOP Madiran. Les deux ont accédé à l'AOC en 1948 et se partagent aujourd'hui environ 1.600 hectares (1.400 pour Madiran et 200 pour le Pacherenc).

Comme à Jurançon, il y a des vins blancs moelleux issus de passerillage des raisins sur pied (Pacherenc du Vic Bilh) et des vins blancs secs (Pacherenc du Vic Bilh sec). Depuis le début des années 80 la région a relancé une vieille tradition, les vendanges tardives effectuées le jour de la Saint-Sylvestre (31 décembre) dans les vignes de la commune de Viella (Gers).

Le Pacherenc du Vic Bilh est produit à partir de 6 cépages : l'Arrufiat, le Petit et Gros Manseng, le Courbu, le Sauvignon et le Sémillon. Le sec est recommandé avec les coquillages et les poissons, le moelleux à l'apéritif, sur un foie gras ou un fromage de brebis.

Le Madiran est produit à partir de 4 cépages : le Tannat, cépage de base (40 à 60% de l'encépagement), qui donne au vin sa charpente et son originalité, le Cabernet Franc et le Cabernet Sauvignon qui apportent souplesse et finesse, le Fer Servadou (ou Pinenc) qui renforce le fruité du vin. Le Madiran est un vin rouge corsé et charpenté qui est soumis par le décret de l'appellation à un vieillissement obligatoire d'un an avant commercialisation. Ses tanins commencent à s'assouplir après deux ou trois ans de bouteille. Il accompagne très bien les viandes rouges et les gibiers.

Un repas typique de la région : Foie gras avec un Pacherenc moelleux, Poule-au-Pot avec un Pacherenc sec ou un Madiran jeune et pas trop tannique, Confit de canard avec un Madiran épanoui (5 à 8 ans).

En conseil quelques domaines de qualité : Château Montus, domaine Berthoumieu, domaine Brumont.

Articles similaires: