Sondage : Même Frank Underwood est plus populaire qu'Obama!

Un sondage publié hier par Reuters et Ipsos évalue la côté de popularité de présidents fictifs auprès du public américain. Le résultat est sans appel: Les faux présidents battent absolument tous les records, effacent les divisions partisanes, rassemblent derrière eux une foule enthousiaste. Même le plus cynique et machiavélique d'entre eux, le président Underwood d'House of Cards, parvient à une côté de popularité supérieure à celle de Barack Obama (47% d'opinions favorables). Petit classement.


AVERTISSEMENT SPOILERS

Malgré les bonnes intentions de l'auteur, cet article risque de contenir des spoilers sur les séries. House of Cards, 24 heures chronos, A la Maison Blanche, Scandal et Battlestar Galactica.

Nous précisons aussi que cet article n'a aucune valeur politique. Vous voilà prévenus.


1David Palmer, 24 heures chrono: 89,4% d'opinions favorables

Ne l'oublions pas, 24 heures chrono avait eu un président noir avant le président noir. Le démocrate David Palmer, joué par Dennis Haybert, c'est la rectitude incarnée, l'homme qui veut amener honneur et honnêteté jusqu'au bureau Ovale.

Lors de la saison 1, Palmer se distingue par sa capacité à rester droit face à une avalanche de scandales. Confronté à une affaire de viol impliquant son fils et à un divorce avec sa femme, Palmer refuse de dissimuler les affaires et parvient malgré tout à remporter la nomination démocrate puis la présidentielle grâce au pouvoir de la vérité.
On imagine que cet homme qui préfère à la vérité à des manœuvres politiciennes touche une corde sensible chez les américains, mais on ne peut pas s'empêcher de se demander ce qui se passerait vraiment avec un candidat qui disputerait une présidentielle en plein milieu d'un divorce...

2Josiah Bartlet, A la Maison Blanche: 84,3% d'opinions favorables

A la Maison blanche est souvent accusée d'être une série un peu faible en raison de son caractère idéaliste. Dans la série -très bien- écrite par Aaron Sorkin, les staffeurs de la Maison Blanche sont tous dévoués et solidaires, laissent de côté la politique partisane pour résoudre les problèmes des Etats-Unis main dans la main avec leurs opposants républicains, éduquent le public à foison et savent reconnaître leurs erreurs. A la Maison Blanche, c'est un peu Washington au pays de Candie, mais ça fait du bien de temps en temps.

A la tête de tout ça, il y a Josiah Bartlet, joué par Martin Sheen. Le président idéal, démocrate convaincu mais chrétien dévoué, doté d'une culture encyclopédique, d'un esprit brillant et d'un prix Nobel d'économie - excusez du peu. Visiblement de quoi séduire plus de 8 américains sur 10. Les 2 derniers doivent toujours lui en vouloir d'avoir dissimulé de lourds secrets.

Le président Bartlet dénonce le concept des « réponses en dix mots » lors d'un débat présidentiel.

3Laura Roslin, Battlestar Galactica: 79,4% d'opinions favorables

Laura Roslin est la seule présidente de ce classement à ne pas avoir été élue, elle n'est d'ailleurs techniquement pas présidente des Etats-Unis, mais vu que dans Battlestar Galactica toute l'humanité ou presque est américaine, elle est inclue dans ce sondage.

Secrétaire de l'éducation au moment d'une attaque des Cylons -une race robotique hostile-, Laura Roslin est la seule membre du gouvernement fictif des Douze Colonies à survivre et à embarquer à bord d'une flottille d'exode qui contient tout ce qui reste de la race humaine (soit environ 50 000 personnes). En tant que présidente, Roslin devra effectuer des décisions coûteuses pour survivre aux Cylons et maintenir l'équilibre entre les pouvoirs civils et militaires.

4Fitz Grant, Scandal: 59,9% d'opinions favorables

Avec Fitz Grant, on arrive dans le domaine des candidats dont on se demande bien comment ils peuvent attendre de bons scores d'opinion.
Le président républicain - le seul de ce classement - a beau être un homme sympathique et un vétéran de la première guerre du Golfe, c'est aussi un époux adultère et un politique qui n'hésite pas à employer les tactiques les plus viles. Diffamation, mensonges éhontés et même fraude électorale, tout est bon pour faire gagner Fritz.

Le personnage est d'ailleurs supposément basé sur George W. Bush, sans aucun doute le président américain le plus détesté des dernières décennies.

5Frank Underwood, House of Cards: 58.3% d'opinions favorables

House of Cards, c'est un peu l'exact opposé d'A la Maison Blanche. Washington y est un cloaque politique immonde ou les politiciens eux-même iraient jusqu'au meurtre pour satisfaire leur ambition dévorante. Mais House of Cards offre une plongée dans l'esprit le plus ignoble et manipulateur de Washington D.C. Frank Underwood, joué par Kevin Spacey, ne cache jamais qu'il est cynique, immoral, machiavélique et tout à fait dépourvu d'humanité. Il le dit même, face caméra, à son public.

Que quiconque puisse avoir une opinion favorable de Frank Underwoord nous dépasse complètement. Mais s'il y a une chose que l'on peut reconnaître à Underwood, c'est d'ailleurs son efficacité brutale dans le domaine. C'est Obama lui-même que le reconnaît: « Frank Underwood gets stuff done. »

Leçon de politique impitoyable, par Frank Underwood

A lire aussi

  • Aucun article