Le permis n'est pas à vie en Italie

Et si repasser le permis devenait la norme en France ? En Italie, la loi est déjà en vigueur depuis de nombreuses années. L'objectif n'est pas de repasser le permis dans son intégralité mais d'être en capacité de répondre positivement à un test d'acuité visuelle et à une visite médicale sommaire. Une obligation mise en place dès l'obtention du permis à 18 ans : tous les 10 ans de 18 à 50 ans, tous les 5 ans de 50 à 70 ans puis tous les trois ans jusqu'à 80 ans, et enfin tous les ans. Cet examen est un véritable investissement pour les plus âgés qui souhaitent conduire car le coût s'élève à 107 euros. Un prix à relativiser quand on sait que passer son permis en Italie coûte environ 850 euros.

Les habitants du Bel Paese, réputés pour leur conduite approximative et bruyante, n'ont que six heures de conduite obligatoire avec un instructeur pour passer le permis, soit 14 heures de moins qu'en France. Après un test théorique (l'équivalent du code en France) et un test pratique, les Italiens obtiennent leur permis. Une autorisation de conduire qu'ils remettent donc en jeu à chaque examen visuel. Reportage d'Alban Mikoczy, Laura Tositti et Lorenzo Consolazione.

En plus : 680 000 Français roulent aujourd'hui sans permis, souvent pour des raisons financières, le permis coûte en moyenne 1500 euros en France, un véritable investissement.

Salomé Raoult

A lire aussi